07/10/2012

La démocratie de l'argent?

J’ai eu l’occasion dans une note précédente (90 contre 450 !) de mettre en avant l’inégalité flagrante qui existait entre les 4 candidat-e-s à l’élection complémentaire au Conseil administratif de la Ville de Genève du point de vue du nombre d’emplacements d’affichage publics octroyés aux uns et aux autres. Pourquoi ne pas tout simplement diviser le nombre d’emplacements par le nombre de candidat-e-s  au lieu de le faire par le nombre de listes ? Le système actuel avantage encore plus les candidat-e-s qui ont déjà de gros moyens : est-ce cela la démocratie ?


Dans le même ordre d’idée, est-il bien normal que ce soit aux candidat-e-s de payer, dans le cas précis de l’élection complémentaire en Ville de Genève, 2000 francs pour déposer une liste et de se les faire rembourser s’ils obtiennent au moins 20% des bulletins valables (loi sur l’exercice des droits politiques A 5 05, art. 82 et règlement d’application de la loi sur l’exercice des droits politiques A 5 05.01, art. 32) ?
Pourquoi ces 2000 francs ne seraient-ils pas pris en charge par l’Etat ? Par peur que de multiples candidat-e-s se présentent ? Dans ce cas, pourquoi ne pas augmenter le nombre de parrainages de 50 à 100, par exemple ? On évacuerait ainsi la question pécuniaire !


Quant au chiffre de 20%, sur quelle base repose-t-il ? Pourquoi pas 7% comme le quorum ? Mystère ! En poussant le raisonnement plus loin, l’Etat ne devrait-il pas rembourser les frais de campagne d’un candidat jusqu’à hauteur d’une somme raisonnable (20 à 30 000 francs me paraissent corrects) s’il obtient au moins 7% des bulletins valables ? Cela ne permettrait certes toujours pas de mettre tous les candidats à égalité. Les plus fortunés pourront, en effet, toujours mettre leur  tête sur les trams, les bus, des emplacements d’affichage privés et dans les journaux, mais cela aurait tout de même le mérite de rétablir un peu d’équité. Et de moins donner l’impression que notre démocratie est celle de l’argent ?

Commentaires

Totalement d'accord. C'est comme cela que ça se passe en France, et c;est donc une meme chance pour tous! Tous derrière vous M. Bonny !

Écrit par : Philippe Herzog | 07/10/2012

vous ne disiez pas cela quant le pdc payait vos campagnes !!!!!!! pourtant à perte !!!!!

Écrit par : valerie | 08/10/2012

Les commentaires sont fermés.