29/11/2012

Des arbres de Noël solidaires

En novembre 2010 quand le premier arbre de Noël a été décoré à Vernier aux couleurs de la lutte contre le sida, on ne se doutait pas que cela allait devenir une belle tradition!En illuminant un arbre de Noël avec le ruban rouge, symbole de la lutte contre le sida, c'est un message de solidarité, de responsabilité sociale, de fraternité et de sensibilisation qui est envoyé aux habitants de notre canton. Un grand merci à toutes celles et ceux qui permettent chaque année à cette période de délivrer un tel message!

30 novembre 2010:

Premier arbre de Noël décoré aux couleurs de la luttte contre le sida à Vernier

sous un déluge de flocons: féérique!

54356_167483746625962_100000930145422_334458_5571466_o.jpg

30 novembre 2011:

Deuxième arbre de Noël décoré aux couleurs de la lutte contre le sida à Carouge

 avec cette fois le soleil et une chaleur printanière!

378020_10150422904702585_1021182026_n.jpg

29 novembre 2012:

Troisième arbre de Noël décoré aux couleurs de la lutte contre le sida

 au Grand-Saconnex avec une météo typique du mois de novembre: humide et froid.

DSCN0336.JPG

28/11/2012

L'armée au service de la division nationale

Dans un communiqué envoyé hier soir, le Groupe PDC-PEV aux Chambres fédérales nous apprend qu’il rejette l’initiative en faveur de "l’abrogation du service militaire". Jusque là, rien de très surprenant. Ce qui l’est plus, c’est l’argument employé pour expliquer cette décision : « le service militaire est un aspect important de la société suisse et permet un enracinement de l’armée dans le peuple.»

Ainsi donc, plus de vingt ans après la chute du mur de Berlin, on nous ressert toujours le même plat, à savoir que l’armée est un facteur essentiel à la cohésion nationale, le ciment sans lequel la Nation s’écroulerait. C’est en fait tout le contraire : l’armée divise. Il n’y a qu’à voir le débat sur les avions de combat. La semaine dernière, un article dans un quotidien genevois mettait en avant que le français n’était pour ainsi dire plus parlé au sein de l’armée. Une bonne partie des jeunes font tout ce qu’ils peuvent pour échapper à leurs obligations militaires. Le « bon vieux temps » où chaque citoyen helvétique  avait comme point commun le service militaire est bel et bien révolu. Il est temps de changer de fusil d’épaule.

Un engagement de tous les citoyens, y compris des citoyennes, au service de la collectivité, qu’il soit militaire ou civil, ne remplirait-il pas beaucoup mieux cette fonction qu’un service militaire obligatoire et qui n’a d’ailleurs d’obligatoire que le nom tellement de citoyens y échappent ?  Poser la question, c’est y répondre.

Il s’agit donc de mettre sur pied d’égalité, avec un libre choix évidemment, le service militaire et le service civil et d’enraciner dans le peuple non pas l’armée, mais un service obligatoire à la communauté, valeur essentielle du « bien vivre ensemble » !

26/11/2012

La lutte contre le sida continue!

Photo0278.jpgLa Journée mondiale de lutte contre le sida a lieu chaque année le 1er décembre. Cette journée fut établie en 1988 par l'Organisation mondiale de la santé et votée par l'Assemblée générale des Nations Unies.

Grâce aux progrès de la médecine, le sida tue moins aujourd'hui, mais ce sont néanmoins encore 1,7 million de personnes qui sont décédées de maladies liées au sida cette année! 25 000 personnes en Suisse et 34 millions dans le monde sont infectées. Environ 600 personnes en Suisse et plus de 2,5 millons dans le monde ont été nouvellement infectées en 2012.

La lutte contre le sida est donc loin d'être terminée!

C'est pourquoi les associations genevoises de lutte contre le VIH/sida s’unissent chaque année à cette date afin d’offrir aux Genevoises et aux Genevois des actions de sensibilisation et de solidarité, ainsi que des moments de mémoire en hommage à toutes celles et de tous ceux qui nous ont quittés depuis le début de l'épidémie, soit 700 personnes à Genève, 7'000 en Suisse et près de 30 millions dans le monde.

C'est ainsi que le jeudi 29 novembre entre 11h30-12h30 aura lieu l'inauguration d’un arbre de lumière avec le ruban rouge au Grand-Saconnex organisée conjointement par la Ville du Grand-Saconnex et le Groupe sida Genève à la Place de Carantec. J'aurai l'opportunité en tant que président du GSG lors de cet événement, qui est en passe de devenir une tradition après les éditions 2010 et 2011 qui ont eu lieu à Vernier puis à Carouge, de prononcer un discours que je publierai ici même le 1er décembre. Tout le monde est le bienvenu!

Le samedi 1er décembre entre 10h00 et 12h00 aura lieu une distribution de rubans rouges dans plusieurs lieux à Genève, notamment aux abords de la gare Cornavin et des rues-basses.

De 14h30 à 17h15, diffusion de spots et courts-métrages dans les locaux du Groupe sida Genève du monde entier en lien avec le VIH/sida. Moments forts et d’humour assurés au 9, rue du Grand-Pré. Entrée libre.

De 18h15-19h15 se tiendra la cérémonie interreligieuse au Temple de la Fusterie et
dès 19h45 apéritif et repas seront servie à la Maison de Quartier des Pâquis suivis à 21h30 de la projection d'un film brésilien "O Auto da camisinha" (L'Eloge de la Capote). Entrée et contribution libres. Enfin, dès 23h00 actions de prévention et de solidarité menées par Dialogai lors de la soirée 360° à l'Usine Kugler de 23h à 5h (prix d’entrée 15 francs) dont les bénéfices seront reversés aux associations 360° et Lestime.