13/12/2012

Fier de notre pays!

La politique des petits pas, caractéristique bien connue de notre système politique suisse, s’est montrée payante aujourd’hui suite à l’adoption par le Conseil national d’une motion autorisant l’adoption par le partenaire de l’enfant de son ou de sa   conjoint-e.

Cette politique des petits pas est aussi dans ce cas une preuve de pragmatisme qui a débouché sur un vote positif inattendu dans son ampleur. Pragmatisme, car ce vote prend en compte la réalité de nombreux enfants qui vivent en Suisse au sein d’un couple homoparental et qui seront ainsi mieux protégés aux yeux de la loi.

Certes, la portée de ce vote est limitée, on est encore loin de l’ouverture de l’adoption pour les couples homosexuels, mais elle est un pas vers la reconnaissance de l’égalité des droits pour toutes et tous. Et puis, il y a encore des étapes à franchir pour que ce premier pas devienne concret : vote du Conseil des Etats et éventuel référendum. Mais la clarté du vote (113 contre 64) devrait surmonter ces obstacles.

Il faut toutefois rester sur ses gardes, car comme le démontre le débat en France sur le mariage pour tous, les opposants n’ont pas peur de tout mélanger pour défendre leur point de vue (cf. un de mes blogs précédents « adapter la loi à l’évolution de la société :http://independance.blog.tdg.ch/archive/2012/12/09/adapte...).

Enfin, ce résultat n’aurait pas été possible sans le formidable travail de lobbying qu’ont fait les associations LGBT auprès des parlementaires pour expliquer et convaincre du bien-fondé de cette motion et sans bien évidemment les conseillers nationaux eux-mêmes qui ont à leur tour convaincu leurs collègues.  Grâce à ce vote, notre pays a fait un pas en direction de plus de justice et on peut en être fier !

Les commentaires sont fermés.