26/01/2013

De la compatibilité à la prestation de serment

Le feuilleton concernant la compatibilité entre ma fonction de directeur d’établissement scolaire et celle de député a pris fin hier peu avant 18 heures.  Pour celles et ceux qui voudraient avoir un bon résumé des arguments « pour » et « contre »,  je les invite à cliquer sur le lien suivant : http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/23853114.

En effet, je ne reviendrai pas sur le débat préférant regarder vers l’avenir plutôt que de pointer du clavier les champions du retournement de veste qui se reconnaîtront sans problème.

Vendredi soir, j’ai donc pu prêter serment. C’était la sixième fois que je le faisais dans cette salle, très exactement 20 ans après la première en janvier 1993 quand je suis entré comme « vient-ensuite » au Conseil municipal de la Ville de Genève. 

C’est toujours un moment émouvant, tout particulièrement quand vous entrez en cours de législature et que vous êtes seul face au président. Cette sixième prestation de serment était forcément très spéciale étant donné les circonstances particulières qui l’ont précédée.

Toutefois, au moment de la lecture du serment par le président, je n’ai pas pensé une seconde à l’environnement, mais à la responsabilité que notre démocratie me confiait une nouvelle fois en étant un des 100 représentants des électrices et électeurs du canton de Genève.  C’est donc avec émotion et gratitude que j’ai prononcé le « je le promets ».

Après ce moment solennel, j’ai rejoint ma place qui se trouve au sein du groupe…radical (les groupes radical et libéral sont distincts jusqu’à la fin de la législature) juste à côté du…PDC. Je suis assis un siège derrière celui que j’occupais lors de la précédente législature, je ne suis donc pas trop dépaysé !

Je dois dire que j’ai reçu un accueil  plutôt chaleureux non seulement de celles et ceux qui ont voté en faveur de ma compatibilité, mais également d'autres députés, notamment ceux avec lesquels j’ai siégé auparavant. Et j’ai reçu un magnifique cadeau : 5 kilos de papier qui contenaient les trois premiers objets sur lesquels j’ai pu voter.

J’y reviendrai très prochainement dans le cadre des publications que j’entends mettre régulièrement sur mon blog en lien avec mon activité de député au cours de ces prochains mois.

Les commentaires sont fermés.