16/03/2013

Le PDC au sein de l'Alternative? (journal d'un député indépendant 6)

C’est la conclusion que l’on pourrait tirer en lisant le blog « Liberté » du jour. Blog qui revient  sur l’issue du débat budgétaire de ces deux deniers jours qui a vu l’Alternative, le PDC et l’auteur de ces lignes refuser le budget. Un budget qui coupe sans aucun discernement 2% dans les dépenses avec des conséquences catastrophiques, notamment, dans les domaines de la sécurité, de la justice, de la santé et de l’enseignement (moins 483 postes pour la prochaine rentrée scolaire !).

Le Conseil d’Etat l’a bien compris, puisqu’il n’a pas demandé le troisième débat au nom « des intérêts de la République » pour reprendre les termes de son président. On en reparlera donc au mois d’avril.

Mais revenons à l’affirmation contenue dans le titre accrocheur  et provocateur du blog « Liberté », « le PDC genevois, parti de gauche »:

http://pascaldecaillet.blog.tdg.ch/archive/2013/03/16/le-....

Qu’en penser ? Que ce titre a bien évidemment pour but de créer la polémique, de mettre de l’huile sur le feu, de diviser et…d’être lu, opération plus que réussie en ce qui me concerne !

Le PDC n'est bien évidemment pas un parti de gauche, sans quoi il n'aurait pas fait cette alliance avec l'UDC pour l'élection à la cour des comptes en 2011 qui m'a amené à le quitter. Il n’aurait pas non plus réaffirmé année après année son attachement, parfois aveugle, à une Entente tirée de plus en plus sur sa droite pour essayer de ne pas se faire déborder sur son extrême droite, ce qui la pousse à l’être de plus en plus !

Et c’est exactement ce qui s’est passé jeudi et vendredi  avec l’alliance du PLR avec  l’UDC et le MCG. Le PDC n’a pas suivi, non pas parce qu’il est un parti de gauche, mais parce qu’il s’en est tenu aux décisions qu’il avait prises à la fin des travaux de la commission des finances refusant la politique de la terre brûlée du trio PLR-UDC-MCG. Comme quoi, les girouettes ne sont pas toujours celles que l’on croit !

Le PDC, l’Alternative et l’auteur de ces lignes se sont montrés des députés responsables en refusant de céder aux sirènes populistes et incohérentes. Que penser, en effet, d’une majorité qui ose dire « voter ce budget et s’il y manque de l’argent on votera  des dépassements de crédits » ? C’est se moquer de la population en la trompant. Le PDC au cours de ce débat budgétaire a donc fait preuve de responsabilité, pas de quoi célébrer un mariage, ni même des fiançailles, avec l’Alternative !

 

Commentaires

Merci pour ton excellente analyse

Écrit par : Bertrand Buchs | 16/03/2013

Je l'ai dit en séance du Grand conseil et je le répète, l'auteur de ce blog, qui n'a d'indépendance que ce que la nécessité lui a imposé, a largement gagné son droit au retour à la bergerie. Allons les PDC, un petit geste!

Écrit par : mauro poggia | 17/03/2013

A la bergerie?!!! Voilà que Maître Poggia traite les députés de...moutons! Cela mériterait une plainte pour diffamation...

Écrit par : Duval | 17/03/2013

Ne cédons pas à la pénalophilie. Devant l'ampleur de la baffe, Stauffer a retiré sa plainte contre P.Weiss et contre votre serviteur. Ça rend modeste l'échec !

Écrit par : Jean Romain | 17/03/2013

Les commentaires sont fermés.