30/03/2013

Réussite ou ratage?

Le dernier Almodovar est-il "un huis-clos aérien très réussi" ou un "gros ratage"? Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il est relativement rare de lire deux critiques aussi tranchées sur un film (cf. extraits ci-dessous). Résultat: ça donne très envie d'aller le voir et de connaître l'avis de ceux qui l'ont déjà vu (qu'ils ne se gênent pas de publier un commentaire). On aura donc l'occasion d'en reparler.  

Un huis-clos aérien très réussi (têtu.com)

Avec sa nouvelle comédie, un genre que le cinéaste madrilène avait oublié depuis un certain temps, Pedro Almodóvar propose une dramédie à la follitude assumée et réjouissante. Qui est aussi une métaphore maline et acide sur l’Espagne d’aujourd’hui. Un huit clos aérien très réussi.

Madrid, de nos jours. Un avion est en partance pour le Mexique. A son bord, entre autres, un banquier en cavale, une quinquagénaire allumeuse, une vierge effarouchée, un jeune couple en voyage de noces et un équipage très haut en couleurs. Une avarie technique va bientôt bousculer le destin de cette micro-société. Et révéler chez chacun leur part de fantasmes, d’angoisses et de non-dits…(...)

Avec Les amants passagers, il signe la première vraie comédie sur la crise que l’Espagne, et l’Europe, traverse. D’autant plus troublante et barrée qu’il ne propose qu’une échappatoire: une sexualité à nouveau libérée…

Un gros ratage (le blog d'Edmée)

Quelle mouche a donc piqué Pedro Almodovar pour qu’il se laisse aller à une médiocrité si indigne de lui dans Les amants passagers ? Avec cet improbable retour aux sources, le réalisateur livre une comédie qui se veut loufoque, provocatrice, transgressive, déjantée et kitchissime. Seulement dans sa tête, hélas! (…)

Rien à sauver dans ce laborieux huis-clos couronné par une chorégraphie démente de trois stewards sur I’am so excited des Pointer Sisters. Cette sitcom pathétiquement ringarde, vulgaire et caricaturale est saturée de surcroît de couleurs agressivement criardes. Antonio Banderas et Penelope Cruz ont été bien inspirés de n'y faire qu’une apparition. Il reste à espérer que ce gros ratage n’est que... passager pour le grand Almodovar qu’on aime.

Commentaires

Ca sera encore un bon Almodovar. Je suppose qu'il faut se laisser surprendre pour l'apprécier, se laisser emporter pour sa folie...

Il est, entre autre au City, VO, Eaux-Vives: 14h15 16h30 18h45 21h00

Le City est un des 17 cinémas indépendants, le billet ne coûte que 10 CHF (avec le cinépass de 30CHF/an). Pour ce prix, je ne vais pas prendre beaucoup de risque ;))

http://www.cinepass.ch/

Écrit par : Jack_line | 30/03/2013

Les commentaires sont fermés.