14/04/2013

Lamentable et révoltant!

Deux couples de gays violemment agressés le week-end passé. Nombre de violences et d’insultes multipliés par trois entre 2011 et 2012 à l’égard des homosexuel-le-s. Frigide Barjot, la bien nommée, qui affirme  « nous vivons dans une dictature.  Le président a décidé de nous guillotiner, il nous force à sortir du périmètre de la loi, ça va être violent ! Il veut du sang, il en aura ! »

 

Ces faits n’ont pas lieu dans un des 80 pays qui condamnent les relations entre femmes ou entre hommes, mais bien dans notre pays voisin qu’est la France et dont la maxime est « Liberté, Egalité, Fraternité ».

 

Le mariage pour tous déclenche une haine inimaginable de la part de ses détracteurs et cela porte un nom : l’homophobie.  Oui, j’ose affirmer que celles et ceux qui sont contre le mariage pour tous sont des homophobes. Qu’ils l’assument et ne se cachent pas derrière le soi-disant argument  de la filiation pour justifier leur opposition !

 

Que je sache la France est une démocratie. Son président et son parlement ont été élus par le peuple. La majorité élue a donc le droit d’accélérer le débat sur le mariage pour tous, qui faisait partie très clairement du programme de ladite majorité, suite à son acceptation par le Sénat. Je dirais même qu’elle en a le devoir pour mettre rapidement un terme à ce débat. Elle évitera ainsi que l’opposition de droite mette sans cesse de l’huile sur le feu légitimant ainsi ceux qui n’attendent que cela pour exprimer leur homophobie par des actes violents.

 

Actes violents dont sont victimes des êtres humains qui ont juste le  « tort » d’aimer une personne du même sexe. Lamentable et révoltant !

Commentaires

Je partage votre révolte, il est en effet tout simplement indigne d'une société qui se prétend évoluée de laisser ce genre d'acte impuni. Il nous rabaisse au niveau de l'Inde qui tolère le viol en bandes organisées.

Il faudrait peut-être commencer par remettre des cours de comportement dans les horaires scolaires et apprendre, dès l'enfance, que dans une société on se doit de respecter les choix des autres, la propriété d'autrui et par dessus tout, faire du respect une ligne rouge et sanctionner toutes formes d'irrespect.

Comme vous le savez, je ne partage pas votre vision du couple mais je la respecte car votre droit du choix de vie est imprescriptible.

Nous avons d'ailleurs pris le soin de le préciser dans la nouvelle constitution et, si je suis élu à la députation, sachez que je serai parmi les défenseurs de cette norme, elle symbolise le rang de capitale mondiale des droits humains qu'occupe Genève. C'est au moins aussi important que son rang de capitale de la banque privée.

cordialement,
Patrick Dimier

Écrit par : Patrick Dimier | 14/04/2013

OUI, ces actes anti-homos et anti-hétéros ( oui , il y en a, et d'aussi violents!!) sontz inqualifiables, et il faut les punir sévèrement.
CEPENDANT : la loi Taubira est une loi qui concerne la filiation, et non pas uniquement l'union de deux personnes qui s'aîîment. Ne pas le savoir, c'est ne pas être informé, ou faire de l'idéologie. Cette loi, qui consiste à considérer PMA et GPA comme des alliés naturels de "l'amour", est une loi ultra-libérale d'une violence sans égal, car elle spécule sur la pauvreté de certaines (mères porteuses), et permet l'enrichissement des autres (pharmas et cliniques). Ne pas vouloir cela est donc de l'homophobie? Mais de quel côté est la haine, dites-moi!

Écrit par : MM | 15/04/2013

@ MM: il n'est pas question de PMA ou de GPA dans le projet de loi, mais uniquement de l'adoption. C'est donc vous qui êtes mal informé ou plus exactement désinformé, ce qui est très précisément le but des opposants au mariage pour tous!

Écrit par : Didier Bonny | 15/04/2013

D'accord avec vous MM,

Peut être serait-il bon de rappeler, que les violences homophobes étaient devenues de plus en plus anecdotiques et l'assimilation de fait de l'homosexualité dans la société avait fait de grand pas en parallèle des libertés individuelles.

Jusqu'à cette supercherie de mariage pour tous. Au nom des défenses de l'égalité, de protection des minorités, c'est toute une société qui voit la valeur de la filiation renversée. La première violence se situe probablement dans cette péremption péremptoire. Un pas de trop.

Le choix d'aimer une personne du même sexe n'a jamais fait l'objet de manifestation et se trouve très largement admise dans la société. Par contre que la minorité homosexuelle fasse la loi en traitant d'homophobe ceux qui s'y oppose est une malhonnêteté intellectuelle voulue ou non. En tous les cas une violence faîte par une minorité d'activistes issus du parti politique du président français actuel.

Et non, Monsieur Bonny, les opposants au mariage pour tous, ne sont pas homophobes pour autant.
La communauté homosexuelle ferait bien de faire ses évolutions de mentalité également pour ne pas perdre ses acquis. A savoir, la masse habituellement silencieuse, n'est ni à votre service, ni constitué de néo-fascistes chrétiens homophobes. Il serait peut être temps de savoir considérer l'autre, même s'il n' accède pas aux caprices d'une communauté tellement habituée d'être chouchoutée politiquement pour cause de victimisation.
Des victimes, il y en a partout et effectivement chaque violence est de trop

Écrit par : aoki | 15/04/2013

La politique est affaire d'information et de désinformation, mais le droit a des règles. Et donc, par effet de domino, voici ce qu'en disent des experts, tels Grégoire Puppinck directeur du Centre européen pour la loi et la justice (European Center for Law and Justice, docteur en droit: (source: http://www.lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/page/17/)

(...) Il faut bien comprendre que l’adoption, la PMA et la GPA , c'est-à-dire les mères porteuses, suivent inévitablement le simple vote du « mariage pour tous ». Il est vain de dire « j’accepte le mariage, mais pas le reste ».

C’est tout ou rien : A cause de la Cour européenne des droits de l’homme, dès lors que l’on ouvre le mariage républicain aux couples de même sexe, c’est une cascade, un effet domino : le droit au mariage entraîne le droit à l’adoption et le droit à la PMA , lequel entraine à son tour le droit à la GPA.

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) est la plus haute instance judiciaire européenne ; ses décisions s’imposent sur les 47 Etats membres du Conseil de l’Europe, de l’Islande à l’Azerbaïdjan. Il n’y a pas de pouvoir humain au dessus d’elle ; elle peut censurer des lois adoptées par referendum, elle peut condamner des Etats à changer même leur constitution.

1. PMA (Procréation Médicalement Assistée)

Pour la Cour européenne, le droit à la PMA est automatique : dès lors qu’elle est autorisée aux couples mariés, elle doit l’être à tous sans distinction entre couples mariés homosexuels et hétérosexuels. Les couples de femmes pourront avoir accès à la PMA dans les mêmes conditions que les couples hétérosexuels. La Cour européenne interdit toute différence de traitement dans l’exercice du « droit de procréer en ayant recours à la PMA ».

2. La GPA (mères porteuses)

Pour les couples d’hommes, la légalisation du recours aux mères porteuses, c'est-à-dire à la GPA est très probable. Il y a déjà en ce moment trois affaires devant la CEDH ; deux contre la France et une contre l’Italie. A cause de la circulaire Taubira, qui reconnaît la filiation des enfants nés par GPA pratiquées à l’étranger, l’interdiction de la GPA en France est très compromise, car Christiane Taubira a cassé volontairement la cohérence du droit français. Comment la France va-t- elle justifier devant la Cour européenne l’interdiction de la GPA en France, alors que nous l’acceptons lorsqu’elle est pratiquée par des français à l’étranger ? La Cour dira que cette interdiction est hypocrite, et qu’elle doit donc être supprimée ! La GPA , c’est de la prostitution et de la vente d’enfant : c’est une honte. Il faut savoir qu’en Europe de l’Est, là où elle est pratiquée, le business de la GPA est géré par les réseaux mafieux.

3.L’Adoption homosexuelle

Au mois de février dernier, la Cour européenne a condamné l’Autriche à légaliser l’adoption au sein des couples de mêmes sexes, dans une affaire où la compagne homosexuelle de la mère d’un enfant veut se substituer au père qui entretient pourtant des rapports réguliers avec son fils. Et bien, la Cour , plutôt que de reconnaître que cet enfant n’est pas adoptable car il a sa mère et son père, elle a imposé aux Etats de renoncer à la famille naturelle fondée sur les parents biologiques comme modèle de référence de la famille. Elle a jugé – et cela s’impose à tous les Etats - qu’il n’est pas préférable en soi pour l’enfant d’avoir sa filiation établie envers son père et sa mère plutôt que envers deux femmes ou deux hommes ! L’Autriche est maintenant obligée de changer sa législation en sorte qu’un enfant puisse avoir deux pères ou deux mères. Pourtant, le droit international dit très clairement que tout enfant a « dans la mesure du possible, le droit de connaître ses parents et d'être élevé par eux » et le droit« de préserver son identité, y compris sa nationalité, son nom et ses relations familiales » (articles 7 et 8 de la Convention relative aux droits de l’enfant).(...)

Écrit par : MM | 15/04/2013

Alors là, le coup de la Cour européenne pour ce cas autrichien affirme à quel point ces notions de non-droit ont contaminé tous les cerveaux !!!

Une abomination pour ce père, un pas aberrant vers la déviance mentale !

Écrit par : aoki | 15/04/2013

Je suis surpris que les médias ne parlent pas des agresseurs. S'agit-il de petites frappes qui voulaient dérober le maximum à ce couple ?

Parce qu'ils se déclarent homo tout de suite le grand jeu habituel sans chercher à connaître le pourquoi et le comment.

Le pékin qui se fait agresser par des fripouilles ne fait jamais la une des "grands médias" de France et de Navarre !

Sachons mesure garder, n'en déplaise à certains !

Quant à moi ayant été agressé par un suisse de souche donc pur jus je me suis défendu en lui plantant la pointe de mon alène de cordonnier à cran d'arrêt dans la cuisse. Il s'est échappé en clopinant.

Écrit par : F.H.Jolivet | 16/04/2013

Les commentaires sont fermés.