24/05/2013

"Le dernier bastion de l'homophobie"

"L'homophobie sur les familles homoparentales est le dernier bastion de l'homophobie." Cette phrase a été prononcée au cours de la première journée de la conférence nationale sur les familles arc-en-ciel, qui se déroule à Genève, par Mona Greenbaum, directrice de la Coalition des familles homoparentales du Québec.

À la veille d'une nouvelle manifestation sur le mariage pour tous, cette citation prend tout son sens! À ce propos, que pense Frigide Barjot que "l'absence de la possibilité pour les couples du même genre de se marier ajoute au stress familial, ce qui à son tour affecte la santé et le bien-être de tous les membres du foyer. Du fait que le mariage renforce les familles et, ce faisant, bénéficie au développement des enfants, les enfants ne devraient pas être privés de l'opportunité de les parents de se marier" (1) ?

Mais revenons à la réalité helvétique où on estime qu'entre 6000 et 30000 enfants grandissent dans des familles arc-en-ciel, c'est-à-dire une famille dont au moins un parent est homosexuel, bisexuel ou transgenre. Les études démontrent que les enfants élevés dans les familles homoparentales ne vont ni mieux ni moins bien que ceux élevés dans les familles hétérosexuelles. Il n'en demeure pas moins qu'ils peuvent être stigmatisés non pas parce qu'ils sont relativement peu nombreux, mais bien parce qu'ils sont associés à l'orientation sexuelle de leurs parents. Orientation sexuelle qui a pour conséquence que les parents de ces enfants ne sont pas sur le même pied d'égalité.

En effet, à ce jour en Suisse, le parent "social", par opposition au parent biologique, n'a pas le droit d'adopter son enfant, ce qui peut représenter une catastrophe pour la famille en cas de décès du parent biologique. Les chambres fédérales ont compris cet enjeu et chargé le Conseil fédéral de présenter un projet modifiant la loi. Loi qui devrait être votée par le Parlement en 2014, puis vraisemblablement attaquée en référendum "l'homophobie sur les familles homoparentales étant le dernier bastion de l'homophobie..."




(1) Comittee on psychosocial aspects of child and familiy health, Pedatrics, mars 2013

Les commentaires sont fermés.