23/06/2013

Revendiquer tout en faisant la fête

DSCN0076.JPGLa Gay Pride romande édition 2013 s’est déroulée à Fribourg sous un soleil généreux et a attiré 12 000 personnes, ce qui est un véritable succès. Comment l’expliquer alors qu’en Suisse, en comparaison, par exemple, avec  la Biélorussie où la Gay Pride a dû se faire dans un…tram (!), les personnes homosexuelles sont plutôt bien intégrées dans notre société ? Trois explications.

Premièrement : il y a encore des progrès à faire en Suisse pour les droits des homosexuel-le-s. Il n’y a pas de norme anti discrimination dans la Constitution fédérale, le code pénal ne punit pas les actes homophobes, le partenariat enregistré est réservé uniquement aux homosexuel-le-s, ce qui a pour conséquence de donner un état civil qui n’existe pas pour les hétérosexuels, et enfin les couples partenariés ne peuvent pas adopter, alors qu’un célibataire peut le faire. Ceci explique pour quelle raison la Suisse n’occupe que le 23ème rang sur 49 pays européens pour les droits pour les homosexuel-le-s.

Deuxièmement : les événements en lien avec le mariage pour tous en France ont fait prendre plus largement conscience que l’homophobie était un sentiment bien ancré dans une partie de la population, d’ailleurs une banderole et quelques pancartes brandies par des opposants à l’adoption par les homosexuel-le-s étaient là pour le rappeler, et qu’il fallait la combattre.

Troisième explication, positive celle-là : revendiquer tout en faisant la fête dans une ambiance bon enfant, comme le prouvent les quelques photos ci-dessous !

DSCN0057.JPG

DSCN0068.JPG

 

DSCN0052.JPG

DSCN0071.JPG

DSCN0074.JPG

DSCN0078.JPG

DSCN0087.JPG

Les commentaires sont fermés.