26/07/2013

La série de l'été, quatrième épisode le TCS

Les candidates et candidats au Conseil d’Etat, mais également dans une moindre mesure celles et ceux au Grand Conseil, reçoivent des questionnaires de tous horizons, à remplir à titre individuel ou au nom de leur parti, dans lesquels leur avis est demandé en lien avec les préoccupations de leurs auteurs.

J’ai décidé, afin que les électrices et électeurs qui le souhaitent puissent connaître mes prises de position, de publier ici-même, sous forme d’une série estivale, mes réponses à ces questionnaires. Après celles adressées à la Société pédagogique genevoise (http://independance.blog.tdg.ch/archive/2013/07/07/serie-...), à l’Association Transports et Environnement (http://independance.blog.tdg.ch/archive/2013/07/07/serie-...) et à l’association pour la danse contemporaine (http://independance.blog.tdg.ch/archive/2013/07/21/temp-9...), voici le quatrième épisode : le Touring Club Suisse (TCS). 

1. Comment comptez-vous concrétiser la complémentarité des moyens de transport publics et privés ?

Par une approche non dogmatique de la question des transports qui ne mène qu’à des blocages ! C’est ainsi que je pourrais être favorable à une traversée du lac si cette dernière faisait partie d’une solution négociée qui comprendrait la poursuite du développement de l’offre de transports publics, notamment l’extension des lignes de trams telles que prévues par le Conseil d’Etat, le réglage des feux de signalisation de manière à accorder la priorité aux transports publics en milieu urbain ou encore l’octroi de crédits pour la mise en œuvre de l’initiative 144 pour la mobilité douce.
Je suis également favorable à la construction du parking urbain des Clés- de-Rive (sans argent public) en échange d’une zone piétonne digne de ce nom (avec argent public).

1.1. Prévoyez-vous la création de parkings urbains, en complément aux parkings P+R ?

Je ne peux répondre ni par OUI ni par NON à cette question. Je suis, comme dit plus haut, en effet favorable à la construction d’un seul parking urbain, celui des Clés-de-Rive, en échange d’une zone piétonne digne de ce nom.

1.2. Envisagez-vous l’ouverture de parkings deux-roues motorisés et cycles, gratuits ou à faible prix, à proximité des centres (gares) TPG importants (Rive, Cornavin, Plainpalais, Le Bouchet, Carouge, Vernier, Versoix) ? OUI

1.3. Estimez-vous possible la perception, à la demande de l’usager contribuable, d’un impôt sur les véhicules assorti d’un supplément valant pour abonnement général des TPG, à un prix égal ou légèrement inférieur à ce dernier ? OUI

2. Comment entendez-vous garantir concrètement la liberté individuelle du choix du mode de transport (art 190 al. 3 Cst-GE) ? Cf. réponse à la question 1.

2.1. Etes-vous favorable à l’accès gratuit aux voies de circulation en ville (versus péage urbain) ? OUI

2.2. Etes-vous favorable à la modération des taxes de stationnement ? Dans la négative, souhaitez-vous des restrictions juridiques en faveur de certaines catégories d’usagers (membres d’autorités, fonctionnaires, diplomates, services d’urgence tels que police, incendie, assistance médicale), ou pécuniaires (péages urbains, augmentation du prix du stationnement) ?

Ces questions ne sont pas claires : de quelles taxes s’agit-il ? Le prix des parkings souterrains ? Les horodateurs ? Le macaron "habitants" pour les zones bleues ? Pour moi ce ne sont pas des taxes puisque leur prix – à part le macaron – dépend de la durée d’utilisation. De plus, que faut-il comprendre par « être favorable à la modération » ? Modération par rapport à quoi ? Au prix des transports publics ?

2.3. Voulez-vous maintenir au niveau actuel relativement élevé le coût de l’obtention du permis de conduire ou estimez-vous utile de le réduire?

Cette question en contient deux qui s’opposent. Impossible donc de répondre par OUI ou par NON. Je pense toutefois que le prix du permis ne devrait pas être un obstacle pour l’obtenir.

2.4. Lorsque le permis de conduire est nécessaire pour postuler à un emploi, des aménagements financiers seraient-ils possibles, voire souhaitables, suivant la situation patrimoniale de l’élève-conducteur ? OUI

3. Etes-vous prêt à vous engager fermement auprès des autorités fédérales pour le lancement de la traversée du lac ?

Je ne peux répondre par OUI ou par NON, car je pourrais m’engager pour le lancement d’une traversée du lac si cette dernière faisait partie d’une solution négociée qui comprendrait la poursuite du développement de l’offre de transports publics, notamment l’extension des lignes de trams telles que prévues par le Conseil d’Etat, le réglage des feux de signalisation de manière à accorder la priorité aux transports publics en milieu urbain ou encore l’octroi de crédits pour la mise en œuvre de l’initiative 144 pour la mobilité douce.

4. Etes-vous favorable à la traversée de la rade ? NON

5. Le cas échéant êtes-vous favorable aux deux ? NON

6. Quelles mesures alternatives proposeriez-vous à la traversée du lac, dans l’hypothèse d’un refus de ces projets ?

- Poursuite du développement de l’offre de transports publics, notamment l’extension des lignes de trams telles que prévues par le Conseil d’Etat
- Réglage des feux de signalisation de manière à accorder la priorité aux transports publics en milieu urbain
- Octroi de crédits pour la mise en œuvre de l’initiative 144
- Faire réfléchir les gens sur le moyen de déplacement le plus approprié en fonction du trajet : faut-il prendre sa voiture pour un déplacement qui prend 20 minutes à pied ou 5 minutes à vélo ?
- Développement du RER genevois par le financement de l’extension de la gare de Cornavin en souterrain
- Elargissement de l’autoroute de contournement

7. Suivant les circonstances, l’auteur d’un vol de moindre importance est plus légèrement sanctionné que le scootériste qui a mal parqué son véhicule. Trouvez-vous cela normal, choquant ou sans intérêt ?

Je ne vois pas la pertinence de cette question qui est tendancieuse.

8. Selon vous, le développement rapide du nombre de deux-roues motorisés (principalement scooters) à Genève doit-il être soutenu, combattu ou vous n’avez pas d’avis sur la question ?

Ce développement ne doit être ni soutenu ni combattu, il faut le prendre en compte. C’est ainsi que je suis favorable à la transformation de places de parking voiture en places pour deux-roues motorisés, mais également à ce que la LCR soit scrupuleusement appliquée lorsque les deux-roues motorisés empruntent les pistes cyclables et les voies réservées aux transports publics.

 

 

 

Commentaires

Vous ne devriez pas lutter contre votre nature. Apres plusieurs changement de parti, il est temps de realiser que vous etes en ligne avec le PS. Mais c est peut etre lui qui ne veut pas de vous.

Écrit par : Eastwood | 26/07/2013

Au risque de dire n'importe quoi, il vaut mieux d'abord vérifier...C'est ainsi que je n'ai changé qu'une seule fois de parti. Quant à être en ligne avec le PS, ce dernier n'est pas favorable à une traversée du lac, même avec des conditions, ni pour le parking des Clés-de-Rive, ce sont 2 différences d'importance. À bon entendeur.

Écrit par : Didier Bonny | 27/07/2013

Didier Bonny dixit: 4. Etes-vous favorable à la traversée de la rade ? NON

Comme le PS, alors qui dit n'importe quoi ou qui ne se relit même pas ?

Et entre le pdc et les pirates, il s'est passé quoi ? OK indépendant n'est peut être pas a proprement parler un 'parti', quoique en fait oui.

Écrit par : Eastwood | 02/08/2013

Les commentaires sont fermés.