31/08/2013

Qui sont les Pirates ? (3)

Avoir une liste de 17 candidates et candidats représente un avantage indéniable: il est possible de faire connaissance avec chacun d’eux, dans un esprit de proximité cher au Parti Pirate, et de savoir ainsi qui sont les femmes et les hommes qui portent les valeurs du Parti Pirate pour les élections du 6 octobre. Troisième et dernière partie (1).

Corine-O-Sudan.jpgFemme épicurienne de 47 ans, Corinne Olivier Sudan a accompli sa scolarité à Genève ainsi que son apprentissage d’employée de bureau. Elle est mère de deux grands garçons en cours d’études. Corinne Olivier Sudan a travaillé pendant plus de 20 ans dans le commerce spécialisé de cigares. Après une reconversion professionnelle, elle occupe un poste d’assistante administrative. Sa découverte du Parti Pirate lui a donné envie de faire avancer notre démocratie afin de redonner à chacun le pouvoir d’agir.

Son projet pour Genève : désengorger la circulation des véhicules au centre ville et remettre sur la table le projet d’une traversée de la rade.

Flyer_pirate_liste_recto_ok.jpg47 ans, né à Genève de parents réfugiés Hongrois. Eaux-Viviens de cœur et de fait, Alexandre Takacs a étudié la physique. C’est depuis toujours un indécrottable amateur de technologie, mais aussi d’épistémologie. Actif dans les technologies de l’information depuis 30 ans, Alexandre est entrepreneur dans l’impression 3D.

Son projet pour Genève: apporter transparence et pragmatisme dans la gestion de nos affaires locales, tout en explorant les apports possibles des technologies modernes.

alexis.jpg35 ans, Alexis Roussel est père de deux enfants et habite Collonges-Bellerive. Il a grandi aux Pays-Bas. Sur le plan professionnel, après des études en droit public, il a travaillé pour les Nations-Unies où il formait des collectivités locales dans l’utilisation des nouvelles technologies. Il a participé à l’organisation des Sommets Mondiaux sur la Société de l’Information. Constatant que les changements au sein de la société n’étaient par pris en compte dans le monde politique, il décide de s’engager au sein du Parti Pirate en fondant la section genevoise. Il est président du Parti Pirate Suisse.

Alexis Roussel s’engage pour la protection des données personnelles et milite pour que ces données appartiennent aux citoyens. Il fait aussi la promotion de la maîtrise complète des outils informatiques par l’Etat notamment par l’utilisation des logiciels libres et la mobilisation des citoyens ayant des compétences en informatique. Il est candidat au Grand Conseil et au Conseil d'Etat.

Son projet pour Genève: faire du canton un modèle dans l’économie de l’identité numérique : respect de la sphère privée, droit à l’image, l’identité numérique protégée par la sphère privée.

Didier.jpg48 ans, au bénéfice d’une double formation d’enseignant et d’historien, Didier Bonny exerce la profession de directeur d’établissement scolaire dans le primaire à Meyrin. Il est très investi dans le milieu associatif (président du Groupe sida Genève, membre du comité de l’ATE, du Conseil de fondation « Au cœur des Grottes » et de la Fédération genevoise des associations LGBT).

Engagé en politique depuis près de 30 ans, Didier Bonny a exercé la fonction de conseiller municipal de la Ville de Genève de 1993 à 2007, puis celle de député de 2007 à 2009. Après un rapprochement du PDC avec l’UDC, Didier Bonny démissionne du PDC en 2011. Il siège actuellement comme député indépendant au Grand Conseil. Il a adhéré au Parti Pirate parce qu’il se retrouve dans ses valeurs et peut ainsi faire bénéficier ce jeune parti de son expérience. Il est candidat au Grand Conseil et au Conseil d’Etat.

Son projet pour Genève: renforcer l’enseignement de l’informatique et de l’éducation à la citoyenneté pour faire des jeunes d’aujourd’hui les adultes responsables et actifs de demain !

daniel.jpg58 ans, père de trois enfants, habitant à Onex, Daniel Ceszkowski exerce la profession de consultant indépendant en gestion d’entreprise. Après des études universitaires à Genève, il a travaillé dès 1977 dans le domaine informatique, notamment comme analyste système jusqu’en 1984. En 1985, il étudie une année à l’IMD à Lausanne puis, après y avoir obtenu un MBA, il s’oriente vers une carrière dans la finance. Il travaille plusieurs années dans le négoce d’actions, d’obligations et sur les marchés à terme, puis est responsable financier pour la Suisse d’une multinationale américaine dans le domaine du transport de colis et de marchandises.

Daniel Ceszkowski se lance dans la politique en adhérant au Parti Pirate Suisse en 2009. Il trouve dans le Parti Pirate les valeurs qui correspondent à ses idéaux. Il est candidat au Grand Conseil et au Conseil d’État.

Son projet pour Genève: faire de Genève un lieu sûr, sans que la sécurité ne soit assurée au détriment de la protection de la sphère privée. Faire de Genève un lieu où chacun peut se loger, en simplifiant les procédures. Faire de Genève un lieu où on peut facilement se déplacer, en appliquant une approche pragmatique et consensuelle entre les différents acteurs.

 

(1) Première partie: http://independance.blog.tdg.ch/archive/2013/08/21/temp-4...

     Deuxième partie: http://independance.blog.tdg.ch/archive/2013/08/22/temp-3...

Les commentaires sont fermés.