02/09/2013

Un organe démocratique pour le Grand Genève

Pirate_Etat_FAO_Gd_Conseil_ok.jpgAprès avoir affirmé son identité, développé sa vision de l’Etat de droit, forcément transparent et accessible, sa conception de la participation des citoyennes et citoyens à la vie politique, ses propositions en matière de sécurité et de justice, donner son avis sur la mobilité, voici un nouveau chapitre du programme du Parti Pirate consacré cette fois-ci aux relations internationales (à suivre très prochainement la famille et la santé).

Le Parti Pirate adhère au projet européen. Il est nécessaire de participer activement à la construction de l'avenir de l'Europe. En l'état actuel, en particulier en ce qui concerne la participation du public dans le processus politique, nous ne sommes pas satisfaits des institutions de l'Union européenne. Mais rester à l'écart des négociations aurait pour conséquence que le choix des autres nous soit imposé. Il est crucial de représenter et promouvoir activement le canton et la région dans le contexte européen et transfrontalier.

Le Parti Pirate demande la création d'un organe démocratiquement élu pour représenter l'ensemble de la région du Grand Genève.

Le Parti Pirate demande la création à Bruxelles d'un bureau de représentation du canton auprès des institutions européennes. Ce bureau aurait pour mandat, notamment, la représentation des intérêts genevois et la soumission de projet de développement de la région transfrontalière afin d'attirer des financements européens.

Pirate_Etat_FAO_Cs_Etat_ok.jpg

Commentaires

Vous rêvez totalement. La France n'est pas une démocratie de même rang que la nôtre. Elle est nombriliste gérée par des nombrilistes.

Pour que votre concept fonctionne il faut que notre interlocuteur soit Rhône-Alpes. Tant que cette région sera en mains socialistes, aucune avancée de qualité ne sera possible.

Ayant participé aux débuts de ce projets, je constate, près de 25 ans plus tard, qu'il piétine à cause de Paris qui connait aussi bien les besoins de la région limitrophe que Widmer-Schlumpf les besoins de la place bancaire suisse. C'est dire!

Mais le rêve est toujours utile, il permet de s'évader du quotidien.

Cordialement,
Patrick Dimier

Écrit par : Patrick Dimier | 02/09/2013

@Patrick Dimier.
Mais dépassez donc vos petites cases politiques. Nous ne devons absolument pas nous faire dicter notre avenir par qui que se soit. Le citoyen genevois doit participer activement au choix de son avenir, donc nous devons être présent.

Écrit par : Steve ROECK | 02/09/2013

Les commentaires sont fermés.