05/10/2013

Journal d'un député indépendant (17): le bilan

Hier soir, dernière séance du Grand Conseil qui s’est terminée par un hommage aux 28 députés qui ne se représentent pas au verdict du peuple qui aura eu l’obligeance de voter demain. Hommage également au président sortant Gabriel Barrillier qui a fait l’unanimité au cours de son année au perchoir.

Dernière séance donc également pour moi en tant que député indépendant. Statut qui ne m’a pas permis d’être présent en commission, mais qui m’a tout de même donné l’occasion de participer de manière active aux débats du parlement lors des séances plénières.

C’est ainsi qu’entre janvier et octobre, j’ai pris la parole plus d’une vingtaine de fois sur des sujets très différents comme les finances (plusieurs interventions lors du vote à rebondissements du budget 2013), les conditions d’encadrement de la petite enfance, la police municipale, la protection des données ou encore la lutte contre l’homophobie.

J’ai aussi déposé un projet de loi visant à interdire qu’un-e candidat-e puisse se présenter sur plus d’une liste lors d’élections. Si ce projet de loi était voté, il est actuellement examiné à la commission des droits politiques, les électrices et électeurs n’auraient plus à subir des bulletins de vote avec des slogans électoraux trompeurs, comme c’est le cas pour l’élection au Conseil d’Etat de demain. En matière de transparence, une des cinq valeurs du Parti Pirate, on peut faire beaucoup mieux !

Je tire donc un bilan positif de cette année de députation. Je remercie, comme j’ai pu le faire hier en direct, les député-e-s qui ont voté ma compatibilité et le secrétariat général du Grand Conseil qui a toujours été là quand j’en avais besoin.

Je remercie également le futur ex-groupe radical qui m’a « physiquement » très bien accueilli dans son groupe, à commencer par ma voisine directe Nathalie Schneuwly, ainsi que les député-e-s de mon ancien parti qui, une fois un brin de mauvaise humeur compréhensible passé, n’ont manifesté aucun signe de rancune à mon égard.

Enfin, un remerciement tout particulier au président du Grand Conseil qui m’a toujours donné la parole de manière équitable au cours des débats. Je lui ai d’ailleurs souhaité de continuer à mener sa barque sur des eaux tranquilles en se méfiant toutefois des…pirates !

Commentaires

Bonne chance pour aujourd'hui M. Bonny

Écrit par : JMC | 06/10/2013

Les commentaires sont fermés.