29/12/2013

Marre de se farcir cette dinde!

dinde.pngBon, cette fois, cette dinde, je me la farcis ! Et juste après Noël, ça tombe bien. Le  blog d’Estèbe se retrouve dans les trois blogs les plus lus de la Tribune de Genève avec un texte intitulé « Euh…bonne dinde à tous et toutes ». Comment cela est-il possible plus d’un an après sa seule (!) publication (24 décembre…2012) et avec un texte d’un intérêt rare, comme on peut en juger à sa lecture ?

« Ben voilà. Va falloir mettre le mousseux au congélo ! Et sortir la robe en mousseline du placard.

Yippi !

Joyeux Petit Jésus et grosse dinde à toutes et tous.

A plouche. »

Il est donc temps d’arrêter de se farcir cette dinde devenue depuis le temps indigeste. Et de la faire disparaître avec de la poudre de « Berlin pin pin », le blog de Marianne invariablement dans le top 30 alors que sa dernière publication date du…18 septembre 2009 ! 

Un coup de balai juste avant la nouvelle année s’impose. La Tribune de Genève avait d’ailleurs averti les blogueuses et blogueurs que leur blog serait désactivé après un an sans publication…

Et pendant qu’on y est, une communication à leur intention sur la manière dont sont faites ces statistiques serait la bienvenue. Un peu de transparence ne ferait pas de mal et permettrait sans doute de mieux comprendre ces quelques bizarreries.

Mon vœu sera-t-il exaucé ? En attendant de le savoir, « euh…bonne année à toutes et tous » !

23/12/2013

Le racolage de bas étage de GHI

Prix des capotes, prostitution et mariage entre personnes du même sexe sont à la une du GHI. Plus racoleur, tu meurs, mais rien de surprenant à cela quand on connaît la ligne éditoriale de l’hebdomadaire. Seulement, il y a des limites au racolage de bas étage et Jean-Michel Fleury, éditeur du GHI, les a dépassées dans son éditorial de la semaine dernière.

Pour se moquer du gouvernement français qui « ne sait plus où donner du ridicule », il ose une comparaison entre la prostitution et le mariage pour tous : « après avoir fait difficilement accepter le mariage entre personnes du même sexe, on s’en prend à la prostitution. Les futurs clients des belles de nuit pourront être pénalisés par de fortes amendes. Mais où est la morale dans tout cela ? D’un côté, on réprime. De l’autre, on encourage des mœurs qui sont loin de faire l’unanimité. »

Mais qu’est-ce qu’il ne faut pas lire comme idiotie !  Le mariage pour tous n’est évidemment pas un « encouragement à des  mœurs » - comment le pourrait-il d’ailleurs ? - c’est une simple reconnaissance de l’égalité des droits entre toutes les citoyennes et tous les citoyens.

Que l’éditeur du GHI ne soit pas en faveur de cette égalité,  c’est son droit.  Mais qu’il l’exprime en faisant un amalgame avec la prostitution est déplorable. Tout aussi déplorable du reste que l’amalgame « homosexualité et pédophilie » de certains opposants à l’adoption par les couples de même sexe. Amalgame qu’on n’espère pas retrouver dans un éditorial du GHI au moment du débat sur ce sujet l’année prochaine…

17/12/2013

Genève étouffe, on s'en fout!

La valeur limite de la pollution aux particules fines a été régulièrement dépassée ces derniers jours. La faute au brouillard persistant  qui les retient  dans l’air et que nos poumons absorbent bien malgré eux.

Que font nos autorités pour lutter contre cette pollution ? Rien ! Pourtant, une valeur limite journalière d’émission de ces particules fines a été fixée par la Confédération (50 microgrammes par mètre cube). Elle ne devrait pas être dépassée plus…d’une fois par année !

A Genève, mais pas seulement, on commence à s’inquiéter un (tout) petit peu quand cette valeur atteint 75 microgrammes, qu’elle est dépassée 3 jours de suite dans 3 stations de mesures et dans deux cantons différents !  Et comme seule Genève subit en Romandie ce brouillard tenace, rien ne se passe. Aucune information officielle n’est donnée à la population qui continue ainsi de respirer un air vicié sans même qu’on lui dise, au moins, les précautions à prendre ou d’être attentive à certains symptômes, comme une toux irritative, par exemple. Il faut attendre que la valeur limite atteigne 100 microgrammes pour que les premières vraies mesures soient prises : limitation de la vitesse à 80km/h sur l’autoroute et interdiction des feux de plein air. Mesures qui ne changeront rien, ou presque.

Avec une population en constante augmentation et le nombre de véhicules qui va avec, la situation n’est pas prête de s’arranger ces prochaines années. Des autorités soucieuses du bien-être de leurs concitoyennes et concitoyens ne devraient-elles pas réfléchir à des solutions beaucoup plus contraignantes comme, par exemple, la circulation alternée des véhicules en fonction des plaques minéralogiques, couplée avec la gratuité des transports publics pour celles et ceux qui sont privés de leur véhicule ce jour-là ?

Il y a peu de chance que cette réflexion se fasse à court terme, il faudrait pour cela que le brouillard s’installe pendant des semaines plusieurs années de suite. Et comme la pluie est annoncée dès jeudi, cet épisode de pollution rejoindra les autres dans l’oubli, mais en ayant laissé des traces dans nos organismes…

jourpm10v.png