03/01/2014

Le pape François, une pop star

images.jpg51 500. Ce n’est pas la moyenne par match des spectateurs du PSG ou du FC Barcelone ou encore le nombre de fans qui ont assisté au dernier concert d’une pop star, mais celle du nombre de personnes qui participent aux audiences générales hebdomadaires du pape François.

Benoît XVI, son prédécesseur qui, exceptionnellement, ne se retournera pas dans sa tombe, est battu à plate couture. La préfecture de la maison pontificale nous apprend, en effet, que le pape François a attiré près de trois fois plus de fidèles au Vatican en dix mois de pontificat que le pape démissionnaire.

Mieux encore. Selon le Vatican, 6 millions 623 900 fidèles (quelle précision!) ont assisté aux audiences générales, aux célébrations liturgiques et à la prière de l’Angélus du dimanche depuis son élection le 13 mars 2013. Le pape François est donc devenu une vraie star et par là-même un excellent produit de marketing pour l’église catholique qui ne se gêne d’ailleurs pas pour le mettre en avant, comme la publication des ces chiffres le démontre.

Et pourquoi pas ? L’église catholique au cours des ces dernières décennies a perdu, particulièrement en occident, beaucoup de fidèles en raison de son discours très conservateur. Le pape François fait indéniablement souffler une brise nouvelle sur le Vatican avec son discours humaniste et inclusif. Espérons qu’elle ne tombera pas rapidement et qu’elle pourra souffler suffisamment longtemps pour rafraichir en profondeur l’église catholique.

Les prochaines statistiques du Vatican pour savoir si l’engouement en 2014 pour le pape François dépassera celui de 2013 seront sans doute déjà une indication de cette évolution…

Commentaires

Oui. Je n'adhère à aucune confession, ne suis pas plus athée qu'agnostique et ne trouve pas le mot adéquat à ma conviction.

Mais reconnaissons que ce Pape là apporte beaucoup sur le plan humain. Je crains juste qu'en raison de cela il ne soit le dernier dans son domaine.

Un pape rassembleur et humain va fortement déplaire à ceux qui nous gouvernent.

Écrit par : Jmemêledetout | 03/01/2014

Mais que lis-je?! Jean Paul II n'était-il pas lui aussi "rassembleur et humain"? et Jean XXIII? Benoît, intellectuel, musicien, n'attirait pas les foules, certes, mais àtait-il un "mauvais" pape? Le "sensationnel" fait accourir... mais forcément évoluer?

François, pour l'instant, quant aux problèmes cruciaux de l'Eglise, statut des femmes, notamment (prêtrise) qu'annonce-t-il de nouveau?

Son "qui sui-je pour juger" était sans doute profondément pensé mais "adroit" aussi... Reste "nouveau": nouveau forcément "tout beau"?!

Écrit par : Mère Antoine-Marie | 03/01/2014

Les commentaires sont fermés.