02/02/2014

Non à une Petite enfance au rabais!

Texte publié dans l'édition du Courrier du 31 janvier 2014:

photo 1.PNGLa loi votée par le Grand Conseil qui péjore gravement le taux d'encadrement des enfants de 2 à 4 ans (1 adulte pour 10 enfants de 2 à 3 ans au lieu de 8 et 1 adulte pour 13 enfants de 3 à 4 ans au lieu de 10) au sein de la Petite enfance est donc soumise à l’approbation du peuple genevois le 9 février prochain suite à un référendum qui a recueilli 28 000 signatures !

Les partisans de cette loi prétendent qu’elle permettra de créer de nouvelles places de crèches. C’est faux ! Il faut en effet tenir compte des normes fédérales qui exigent 3 mètres carrés par enfant. Il s’agira donc pour de nombreuses structures d’accueil de faire des travaux pour respecter ces normes à condition de ne pas devoir… pousser les murs pour y arriver, les bâtiments existants étant bien évidemment construits en fonction de cette norme !

De plus, la probabilité que des communes, qui financent les infrastructures, utilisent cet assouplissement des taux d’encadrement pour faire des économies en réduisant le personnel est réelle.

En modifiant les règles qui prévalent actuellement pour les enfants de 2 à 4 ans, cette loi affaiblira également la dimension pédagogique, essentielle, contenue dans la loi prenant ainsi le risque de réduire les institutions de la Petite enfance à du simple « gardiennage ».

Il s’agit par conséquent de s’y opposer, car avant de créer d’hypothétiques nouvelles places, ce changement va péjorer les conditions de travail du personnel de la Petite enfance, affaiblir la prise en charge des enfants et par ricochet inquiéter les parents. Non à une Petite enfance au rabais !


Didier Bonny, Parti Pirate Genevois, membre du comité référendaire

photo 2.PNG


Commentaires

Je n'avais pas encore vu l'affaire exposée si clairement en si peu de mots! C'est donc "non".

Écrit par : Johann | 02/02/2014

"petite enfance au rabais"... comme si le bonheur et le développement harmonieux de la petite enfance tenaient a 0.2 au lieu de 0.25 fonctionnaire par enfants dans en crèche.

Vous devriez lancer une initiative dans l'autre sens: "Pour des crèches dignes de ce nom et respectueuses de la petite enfance" qui demandera pour chaque 10 enfants en crèche l'obligation d'avoir:

- Une puéricultrices diplômées
- Un pédopsychiatre
- Un médecin pédiatre
- Un diététicien de la petite enfance
- Un animateur diplômé
- 4 assistants et un pompier.

Avec en plus le personnels qualifiés pour remplacer tout ce petit monde durant leurs 12 semaines de vacances annuelle (5 semaines de base, plus 3 pour travail stressant, plus 4 pour rattraper les heures faites avant 9h ou après 16h30)

Votre parti politique "naturel" est le PS, le parti des fonctionnaires et du tout a l'état, pas les pirates.

Écrit par : Eastwood | 02/02/2014

Les commentaires sont fermés.