30/01/2014

Initiative de l'UDC: c'est du 50-50!

imagesCAVJU83S.jpg« La remontée fulgurante de l’initiative de l’UDC a provoqué hier un véritable électrochoc », peut-on lire dans la Tribune de Genève. En voilà une surprise qui n’en est pas une ! Il fallait être bien naïf pour penser que cette initiative serait rejetée aussi facilement que les premiers sondages le laissaient entendre.

A croire que la classe politique n’a pas tiré les leçons des dernières votations en lien avec les étrangers au sens large, celle sur l’interdiction des minarets étant probablement la plus proche dans l’esprit.  A-t-on oublié que cette initiative a LARGEMENT été approuvée par le peuple ?

La campagne de l’UDC est, comme d’habitude, basée sur la peur et ça marche: il est toujours plus facile de s’adresser aux tripes plutôt qu’à la tête. Dans le camp des opposants, on peine à rassurer, à expliquer qu’en cas de OUI ce serait une catastrophe pour notre économie qui a besoin des forces venues de l’étranger pour continuer de prospérer, pour nos relations avec l’Europe ou encore tout simplement pour l’image d’une Suisse ouverte et pas repliée sur elle-même.  

Le résultat de l'initiative de l'UDC "contre l'immigration de masse" pourrait être au final très  proche du 50-50. Il y a un risque objectif qu'elle passe. Il faut donc que celles et ceux qui sont contre se mobilisent jusqu'au dernier jour, qu’ils trouvent les mots pour rassurer les électrices et électeurs qui doutent, qui se sentent exclu-e-s de la prospérité helvétique. La tentation de la politique de la terre brûlée est dangereuse : à jouer avec le feu, les Suisses pourraient  bien finir par se brûler.

 

12:24 | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | |

28/01/2014

La Ville de Genève aux abonnés absents

sans-titre.pngNaxoo-upc cablecom, il manquait un dernier épisode à cette saga agaçante. En rentrant hier soir, message sur mon répondeur d’une collaboratrice d’upc cablecom qui me demande de bien vouloir rappeler pour fixer un rendez-vous avec un technicien pour procéder à l’installation.

Plutôt amusant quand l’on sait que j’ai refusé les accessoires la semaine dernière avec retour à l’expéditeur. Et plutôt énervant en sachant que si je ne l’avais pas fait, je n’aurais plus d’accès à la télévision en attente de la venue de ce technicien puisque mon contrat avec naxoo se termine…aujourd’hui !  A condition d’avoir besoin des services de cette personne, évidemment. Quoiqu’il en soit, j’ai heureusement pris les devants en m’abonnant à Swisscom TV que j’ai pu installer tout seul comme un grand.

Tout ça pour dire, une fois de plus, que la Ville de Genève en vendant ses actions à upc cablecom s’est préoccupé des utilisateurs de naxoo comme de sa première chaussette. On était en droit d’attendre d’une collectivité publique qu’elle soit autre chose qu’aux abonnés absents !

A presque regretter d'avoir voté blanc...

07:19 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |

26/01/2014

Wawrinka, les photos du bonheur

Evidemment, certains ne vont pas manquer de dire ou d'écrire, Edmée vient d'ailleurs de le faire sans surprise sur son blog, que la victoire de Stan Wawrinka est chanceuse. A quoi, les autres, certainement les plus nombreux et dont je suis, répondront que la chance sourit aux audacieux! Alors, un grand bravo à Stan Wawrinka pour cet exploit au retentissement mondial. Et bien heureux les spectateurs serbes qui pourront le voir en fin de semaine en Coupe Davis, contrairement à d'autres...

photo 1.JPG

photo 2.JPG

photo 3.JPG

photo 4.JPG

photo 5.JPG

photo 6.JPG

photo 7.JPG

photo 8.JPG

photo 9.JPG

photo 91.JPG

15:03 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

22/01/2014

La Ville de Genève complice d'un procédé révoltant

sans-titre.png« Nous avons reçu votre inscription du 21 janvier 2014 à Digital TV. Bienvenue dans le monde de upc cablecom. Vous trouverez ci-joint les conditions générales que vous avez acceptées lors de la conclusion du contrat. »

« Mais je ne me suis inscrite à rien et je n’ai pas conclu de contrat », m’interpelle ma voisine toute affolée à la réception de cette lettre reçue ce matin (comme moi d’ailleurs). « Pas de panique, c’est la suite de l’histoire naxoo et de la lettre que nous avons reçue la semaine dernière », lui dis-je. Et de lui rappeler qu’elle va pouvoir refuser le matériel qui va arriver par la poste tout prochainement, ce qui signifiera qu’elle renonce à  cette « inscription » pour laquelle elle n’a rien demandé. Soulagement.

J’ai déjà eu l’occasion d’écrire ce que je pensais du vote du 9 février sur la vente des actions de la société 022 Télégenève détenues par la Ville de Genève, mais pas assez sur le procédé qui est révoltant. Car si la première lettre passait sous silence le fait que l’on était en droit de refuser ce nouveau contrat, ce qui est déjà scandaleux,  la deuxième indique carrément qu’on l’a accepté !

Combien de personnes comme ma voisine vont-elles se laisser abuser par cette manière de faire et devenir ainsi des clients de upc cablecom sans savoir qu’il aurait pu en être autrement ? Probablement des milliers. Et avec la complicité de la Ville de Genève qui, en tant qu’actionnaire majoritaire, aurait dû s’assurer de la manière dont le transfert allait se passer !

17:20 | Lien permanent | Commentaires (23) | |  Facebook | | | |

15/01/2014

Prendre les électeurs pour des idiots

idiots.pngLe hasard a voulu que je reçoive en même temps l’enveloppe pour les votations du 9 février et celle de naxoo m’annonçant le changement de mon fournisseur de télévision numérique.

Or, les électrices et électeurs de la Ville de Genève doivent se prononcer  sur la vente par la Ville de Genève de ses actions naxoo qui fait l’objet d’un référendum !  En d’autres mots, on me demande en tant qu’électeur de la Ville de Genève de donner mon avis sur un objet qui est…sans objet, puisque dès le 28 janvier mon contrat avec naxoo sera résilié automatiquement ! Mais de qui se moque-t-on ? Des électrices et électeurs de la Ville de Genève assurément qui sont mis face à un non choix.

En effet, refuser la vente reviendrait à faire de naxoo une coquille vide, puisque ses clients seront passés chez un autre fournisseur. Pas forcément d’ailleurs chez l’acheteur désigné, c’est en tout cas le choix que j’ai fait, car ne pas mentionner dans la lettre que l’on est en droit de refuser ce nouveau contrat est proprement scandaleux.

Il ne reste donc plus qu’aux électrices et électeurs de la Ville de Genève une seule solution : voter massivement blanc en montrant ainsi que les prendre pour des idiot-e-s  a ses limites !

20:06 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook | | | |