05/02/2014

JO de Sotchi: des sportifs solidaires?

La Charte olympique interdit toute discrimination, même les discriminations fondées sur l'orientation sexuelle. A 48 heures de l’ouverture des JO de Sotchi, il est bon de le rappeler.

C’est ainsi que de nombreuses organisations qui luttent pour l’égalité des droits ont appelé en ce 5 février leurs membres à manifester pacifiquement pour montrer leur soutien aux personnes lesbiennes, gays, bi et trans russes et demander l’abrogation des lois anti-gays.

Cette Journée mondiale fait suite à celle organisée  en septembre dernier qui avait vu 34 villes dans 21 pays différents se mobiliser pour dénoncer les lois liberticides votées par le parlement russe.

1796583_558055060978076_1359573170_n.jpg

A Genève, la Fédération genevoise des associations LGBT s’est réunie à midi devant le consulat russe avec des panneaux dénonçant la situation des personnes LGBT en Russie. Une action symbolique en signe de solidarité avec celles et ceux qui dans un contexte très hostile luttent jour après jour pour avoir simplement le droit d’être eux-mêmes.

Et si des sportifs faisaient à leur tour preuve de solidarité pendant les Jeux olympiques en parlant de leur attachement à la Charte olympique et tout particulièrement au principe de non-discrimination ? Les plus en vue auront de nombreuses occasions pour le faire (manifestations publiques, interviews)? Oseront-ils ? Il n’est pas interdit de rêver.

 

 

Commentaires

Même si l'on sait que la politique russe n'est guère tolérante envers la communauté "gay", j'ai peur que l'on se focalise sur une loi un peu vague certes, mais qui touche à mon sens de manière indirecte cette communauté. Comme lu dans d'autres articles en anglais, apparemment mieux documenté que vous, "This [act] embodied in Article 6.21 of the Code of the Russian Federation on Administrative Offences, a somewhat vague provision that allows the government to fine, and potentially detain, individuals who promote propaganda relating to non-traditional sexual relations to minors". Franchement, je ne vois pas pourquoi on en fait tout un plat. J'aurais préféré que l'on parle de corruption, plutôt que de revenir toujours à ce même sujet...

Écrit par : Roldana | 06/02/2014

Les commentaires sont fermés.