14/03/2014

La danse de la pluie pour lutter contre la pollution...

La valeur limite de la pollution aux particules fines a été régulièrement dépassée ces derniers jours, comme ce fut le cas à la mi-décembre. La "faute" à des masses d'air plus froid qui stagnent en plaine alors que l'air est plus chaud en altitude. D'ailleurs, le phénomène est de plus en plus visible chaque jour, le ciel bleu azur virant à un ciel bleu délavé.

Et comme d'habitude, nos autorités ne font rien pour lutter contre cette pollution. Pourtant, une valeur limite journalière d’émission de ces particules fines a été fixée par la Confédération (50 microgrammes par mètre cube). Elle ne devrait pas être dépassée plus…d’une fois par année!

A Genève, mais pas seulement, on commence à s’inquiéter un (tout) petit peu quand cette valeur atteint 75 microgrammes, qu’elle est dépassée 3 jours de suite dans 3 stations de mesures et dans deux cantons différents. Rien ne presse donc pour agir et pendant ce temps là nos poumons en prennent pour leur grade.

Aucune information officielle n’est donnée à la population qui continue ainsi de respirer cet air vicié sans même qu’on lui dise, au moins, les précautions à prendre ou d’être attentive à certains symptômes, comme une toux irritative, par exemple. Il faut attendre que la valeur limite atteigne 100 microgrammes pour que les premières vraies mesures soient prises: limitation de la vitesse à 80km/h sur l’autoroute et interdiction des feux de plein air. Mesures qui ne changeront rien, ou presque.

Des autorités soucieuses du bien-être de leurs concitoyennes et concitoyens devraient réfléchir à des solutions beaucoup plus contraignantes comme, par exemple, la circulation alternée des véhicules en fonction des plaques minéralogiques, couplée avec la gratuité des transports publics pour celles et ceux qui sont privés de leur véhicule ce jour-là.

Comme il y a très peu de chance que cette réflexion se fasse à court terme, faudra-t-il que des associations ou des individus déposent plainte, comme cela vient de se faire en France, pour que les choses bougent?

En attendant, il ne reste plus qu'à faire la danse de la pluie pour nettoyer tout ça...

Commentaires

Tu as 100 % raison.
Avec ma collègue Lisa Mazzone nous allons déposer une motion pour demander les transports publics gratuits, la limitation de la vitesse et l'alternance des plaques minéralogiques.

Écrit par : Bertrand Buchs | 14/03/2014

D'après la RTS ce soir aux infos, on en était bien à 100 microgrammes/m3.

Nos élus doivent croire que tout le monde a la télévision et que tout le monde regarde les infos à la RTS ou a un ordinateur ou a les moyen de s'acheter un journal.

http://www.rts.ch/video/info/journal-19h30/5691827-un-taux-important-de-particules-fines-est-releve-dans-les-villes-suisses-avec-le-beau-temps.html

Écrit par : Jmemêledetout | 14/03/2014

Les commentaires sont fermés.