14/04/2014

Un score qui en dit long

Pierre Bayenet a donc récolté 41% des voix en Ville de Genève, un véritable exploit quand l’on sait qu'il ne pouvait compter que sur le seul soutien officiel d’Ensemble à Gauche. Il a même remporté les arrondissements des Pâquis, Prairie-Délices, Cluse-Roseraie, Acacias et Mail-Jonction et fait « match nul » avec le vainqueur Olivier Jornot à Saint-Gervais.

Qu’en aurait-il été avec le soutien des Verts et des socialistes ? Il y a fort à parier que malgré son très grand déficit de notoriété face au procureur général sortant, il n’aurait pas été éloigné de la barre des 50%.

Voilà qui en dit long sur l’implantation de la gauche en Ville de Genève et qui laisse peu de chance à la droite de récupérer un deuxième siège au Conseil administratif lors des  élections municipales du printemps 2015.

A moins bien évidemment de conclure une alliance large allant du MCG au PDC en passant par le PLR et l’UDC.

photo.PNGMais on nous a juré que tel ne serait pas le cas, l’Entente se suffisant à elle-même.  A la place de Guillaume Barazzone, je regarderais quand même du côté de Veyrier…

Les commentaires sont fermés.