18/06/2014

UDC et MCG veulent couler les finances genevoises

La campagne sur le vote de l’initiative de l’UDC sur la traversée de la Rade, qui aura lieu le 28 septembre, est lancée et avec elle la bataille des chiffres.

Les opposants prédisent, ce qui paraît logique, plus de circulation sur la rampe de Cologny, sur la rue de Lausanne et sur l’avenue de France et les partisans…pas plus de trafic en ville. Il faudra m’expliquer comment en doublant un axe de circulation (cette initiative n’est qu’un Pont du Mont-Blanc bis souterrain),  on arrive à ne pas générer du trafic supplémentaire.

Et si tel était le cas, alors à quoi bon dépenser 1,5 milliard (dépassement de quelques centaines de millions non compris…) pour un ouvrage qui n’améliorera pas la circulation ?

Mais au-delà de ces querelles d’experts de la mobilité, il y a un élément qui est totalement objectif : Genève ne peut pas se permettre d’investir 1,5 milliard pour un aspirateur à voitures. Elle n’a même pas l’argent nécessaire pour rénover ses écoles !  En termes de priorité, le choix paraît vite fait : même la PLR, pourtant un parti probagnole, l’a compris.

Ce n’est pas le cas de l’UDC et du MCG qui malgré leurs discours sur les économies préfèrent couler un peu plus les finances genevoises avec une construction hors de prix et inutile…

Espérons que la majorité des Genevoises et Genevois en auront conscience au moment de voter et appuieront avec le pied sur la pédale de frein plutôt que sur celle de l’accélérateur !

Commentaires

Mais l’UDC et encore moins le MCG n’ont jamais voulu faire autre chose que de l’esbroufe et du populisme.

Surfer sur les peurs, les soucis et les frustrations de la population voilà le fond de commerce de ces partis populistes.

Alors pour le pont comme pour le reste, leur but consiste à jeter de la poudre aux yeux en laissant croire à la population qu’ils prennent ses problèmes à bras le corps.

C’est aussi pathétique qu’irresponsable mais en ces temps ou la forme l’emporte visiblement sur le fond, il apparait que leur approche est méchamment vendeuse.

Gageons toutefois que les genevois seront suffisamment perspicaces pour ne pas se laisser refiler une pseudo solution qui amènerait, effectivement, plus de problème qu’elle n’en résoudrait….

Écrit par : Vincent | 18/06/2014

L'affirmation et le parti pris de votre titre pourrait s'appliquer à bien d'autres partis, à des moments différents de l'histoire du canton.

Une fois encore, nous allons éviter de nous faire du bien.

Les voitures sont bel et bien là, présentes, trop souvent leur propriétaires sont pris pour des vaches à lait.

L'attitude est toujours la même, fait ce que vous voulez, mais de grâce, pas devant chez moi.

Pour ma part, j'aimerais que cette construction apporte des emplois pour les nombreux chômeurs du canton, mais je crains que des entreprises françaises emportent les appels d'offres.

Je continue de croire que la lutte contre le chômage et pour le développement de l'économie, du fameux Grand Genève soient encore d'actualité et constituent une priorité pour nos élus.

Je ne vais pas m'empêcher de regarder de près cette affaire et relever au cas où, une quelconque corruption.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 18/06/2014

CRUELLA : CALMY REY ?

Écrit par : Manco | 19/06/2014

Les finances genevoises, avec 14 milliards de dettes, n'ont pas attendu le MCG ou l'UDC pour couler ! Il est de notoriété publiques que, sous Cruella, la dette a augmenté de 3 milliards ! Alors ouvrez les yeux, c'est les autres partis et particulièrement le PS, qui sont responsable de cette dette !!

Écrit par : Gedeon Teusmany | 18/06/2014

Très justement dit!

"La campagne sur le vote de l’initiative de l’UDC sur la traversée de la Rade, qui aura lieu le 28 septembre, est lancée et avec elle la bataille des chiffres."

Et ce sera un OUI pour cette traversée refusée par la ville alors qu'elle avait été acceptée! Interrogé sur la "ville" qui se présente comme un Etat dans l'Etat - alors que Genève est petit comme un mouchoir de poche - du Pourquoi de cette revotation, un Conseiller d'état m'avait répondu: "C'est la Constitution"? Je lui avais dit: Oui! Et bien changez-là! Sa réponse: IMPOSSIBLE?!!!!! Et pourtant.... Elle a bien été remise à plat!

La Gauche est bel et bien le fossoyeur de Genève!

Écrit par : Patoucha | 20/06/2014

Du populisme, du racisme, du xénophobe etc. Mais une chose est sure. La précarité s'installe de plus en plus chez nous et ce qui critiquent ces partis là UDC ou MCG, ne sont pas les meilleurs, sans aucun doute. La vérité sort de ces partis diabolisés et personne et en aucun cas la gauche fera quelque chose pour nous en sortir de l'impasse dans laquelle nous allons. En tout cas le Grand Genève ne sert strictement a rien que a continuer a arroser les voisins avec de l'argent du contribuable genevois. Nous n'avons pas besoin du Grand Genève a l'extérieur... et les partisans du Grand Genève auront du mal a faire passer leur idée...

Écrit par : Manco | 18/06/2014

Pour la majorité des partis il vaut mieux construire des parkings en France voisine avec le pognon des genevois plutôt que d'améliorer la vie des habitants de Genève ! Belle mentalité !

Écrit par : Octave Vairgebel | 18/06/2014

@Bonny, il me semble que vous transposez la réalité du triste ceva sur la traversée de la rade utile et genevoise.
Le fameux 1,5 millard dont vous parlez est pour l'instant financé par la Suisse et profite aux entreprises françaises concernant le ceva.(qui a été refusé par l'UDC et le MCG)!
Alors un peu de soutien aux habitants (le peuple)de ce canton par une traversée de la rade serait bienvenu.
A l'intérieur du fameux utopique grand-Genève il y a en priorité Genève et ses résidents qui ont aussi créé la prospérité de ce canton et qui méritent qu'on leur facilite la vie au lieu de l'empoisonner en voulant systématiquement bloquer les initiatives UDC et MCG.

Écrit par : Jacquier Cathy | 18/06/2014

@ CEDH, La responsabilité de l'UDC et du MCG est grande bien sûr mais ce n'est pas facile de lutter contre tous. Comment fonctionner par exemple lorsque un élu MCG comme Mauro Poggia qui s'en est servi du MCG pour ses propres intérêts d'arriviste car une fois élu conseiller d'état à retourné sa veste ? Le discours de Poggia est tout a fait contraire aux idées du MCG son parti, cela fait un bon moment qui nous fatigue avec des arguments du style, "Le chômage n'a rien a voir avec les frontaliers", "il faut développer le Grand Genève car c'est la solution pour la réussite de Genève", "Nous avons besoins des frontaliers car c'est grâce a eux que notre économie est florissante", "les genevois doivent penser a l'Europe" et encore d'autres âneries ? Je pense que le MCG devra faire du nettoyage dans ses rangs et ne laisser pas entrer des parasites. Mauro Poggia était un PLR, un avocat comme beaucoup d'autres qui voulait faire de la politique, car c'est le rêve de beaucoup des avocats cela mais cela n'a pas marché. MCG montant avec beaucoup de succès, il a profité pour adhérer, BINGO. Il est devenu conseiller d'état au détriment d'Eric Stauffer et malheureusement. Poggia doit savoir que nous attendons... soit il dégage du parti et s'allie aux autres, soit il fait cavalier seul comme indépendant mais sa réputation est en danger car on verra son vrai visage de traitre.

Écrit par : Manco | 19/06/2014

@ Manco

Effectivement, la généreuse donation de Genève à la France, celle qui s'élève à plus de 250 millions par année, année après année, soit à des milliards, n'a plus lieu d'être.

L'accord de 1973 doit être dénoncé. Il ne doit plus être versé 3.5% des salaires des frontaliers à la France.

Et là, la responsabilité de l'UDC et du MCG est grande. Leur passivité est irresponsable.

Écrit par : CEDH | 19/06/2014

S'en prendre à l'UDC et au MCG dans cette affaire, c'est s'en prendre aux citoyennes et citoyens de ce cantons plus qu'à ces deux partis. Depuis 40 ans on investi des millions dans des projets et des calculs à propos de cette traversée, le nombre de véhicules à plus que doublé depuis que l'on en parle, et il existe des gens pour bloquer ce que toute les villes du monde ont, une couronne. Le bien du plus grand nombre nécessite cet aménagement, il faut le faire. Si on parle de nuisances, les habitants de la rive droite proche de l'aéroport, en subissent des nuisances, personne ne s'en inquiète. Il y aura toujours davantage de véhicules, s'y opposer, c'est s'enfermer dans une ville pleine de bouchons.

Écrit par : Bastien Melie | 19/06/2014

Cher ex-collègue,
Cet article n'est guère plus qu'un coup de gueule, comme un bon MCG en aurait fait dans l'arrière-salle lugubre d'un bistrot des Pâquis !
Mettre côte-à-côte le financement cantonal d'un ouvrage et l'entretien des écoles qui revient aux Communes frise la mauvaise foi !
Je sais, cher ex-collègue, que tu es capables d'avoir un argumentaire bien rigoureux et pertinent...
Meilleures salutations.
Antoine Bertschy

Écrit par : Antoine Bertschy | 20/06/2014

Manco semble être un djeûne à GE - tous gneuvois, de souche CH ou secundo sait qui est cette Cruella fan de Roumanie & potes de l'UE à l'envers, qui à creusé sans complexe -ambition oblige- les dettes de GE à payer par les contribuables, encore et encore.

Écrit par : pierre à feu | 20/06/2014

Les commentaires sont fermés.