28/09/2014

Faites sauter les bouchons de...champagne!

Pratiquement deux Genevois sur trois ont dit NON au tunnel à bouchons que proposait l'initiative de l'UDC! Un score clair, net et réjouissant! Portée par sa sirène Céline Amaudruz, absente à l'Hôtel de Ville au moment où les résultats ont été dévoilés, la solution du tunnel a coulé. Les "bobos" et ceux qui sont soucieux des finances genevoises, cible des attaques du chef des taxis, Pierre Jenni tout aussi invisible que la Conseillère nationale, l'ont largement emporté sur celles et ceux qui ont privilégié leurs tripes sur la raison.

63% de NON à ce projet inutile, ruineux et polluant, cela paraît logique! Et pourtant, ce n'était pas gagné d'avance comme le sondage de la Tribune de Genève l'a montré. Il a d'ailleurs eu un effet bénéfique en mobilisant encore plus les opposants qui ont fait une magnifique campagne, à commencer par le comité "Non à la traversée de la rade". Une mention spéciale également au Conseiller d'Etat Luc Barthassat qui s'est investi avec détermination, y compris sur les réseaux sociaux ce qui est inhabituel, retenant le leçon d'un Conseil d'Etat quasi absent de la campagne précédente sur les P + R sur sol français avec le résultat que l'on sait.

L'enterrement de première classe de cette initiative ne doit toutefois pas occulter le fait que la mobilité dans notre canton fait beaucoup de mécontents qu'ils soient piétons, cyclistes, utilisateurs des transports publics ou automobilistes. Ne pas le prendre en compte laisserait la porte ouverte à d'autres initiatives de ce genre avec un résultat probablement chaque fois plus incertain. Il est donc temps de trouver des solutions et aux uns et aux autres de faire des concessions en favorisant la mobilité douce dans le centre et la circulation automobile à la périphérie. À ce titre, le vote net d'aujourd'hui peut être interprété comme un signal fort pour aller dans cette direction.

Commentaires

Je ne peux qu'abonder dans votre sens, et me réjouir de ce résultat qui n'était pas gagné d'avance. On peut quand même se demander comment des votants au cerveau normalement constitué ont pu voter oui à ce projet totalement irresponsable...

Écrit par : Jean-Pascal Moret | 28/09/2014

Pour éviter tout malentendu, j'ai vote non, je me pose seulement la question si un projet avait été soumis à votation par un autre parti auriez-vous pris a partie aussi fortement le perdant???? Je n'admets pas que l'on prenne les 37% de la population parce qu'il ne partage pas vos opinions pour des idiots, c'est justement ce qui fait la force de la Suisse que toute les sensibilité puissent s'exprimer. Le sauveur de la mobilité a Geneve n'a pas fait mieux que ces prédécesseurs jusqu'à ce jour pour être correct.

Écrit par : grindesel | 28/09/2014

Les commentaires sont fermés.