02/10/2014

Et voilà Ebola aux USA

Le premier cas d’Ebola sur sol américain pourrait paradoxalement être une bonne nouvelle. Il permet en effet au monde entier de se rendre compte que nul n’est à l’abri, qui plus est quand le malade est renvoyé par l’hôpital chez lui après pourtant avoir dit qu’il revenait du Liberia !

On imagine la panique que cela pourrait déclencher chez les personnes qui ont côtoyé le malade pendant les 4 jours où il n’a pas été mis en quarantaine. Panique qu’au demeurant vivent au quotidien, et depuis des mois, les habitants du Liberia, de Sierra Leone et de Guinée.

Il y a bien eu au début du mois d’août un début de prise de conscience quand deux Américains ont été rapatriés après avoir été victimes du virus d’Ebola. Il aura toutefois fallu encore deux mois pour que la Planète entière commence à prendre la mesure de la gravité de cette maladie le plus souvent mortelle.

C’est souvent malheureusement quand les pays développés se sentent en danger qu’ils commencent à se mobiliser. Durant ces deux mois, du temps a été perdu et le virus a progressé à grands pas. On est passé d’un millier de morts à plus de 3000 et il faudra à présent au moins un an pour endiguer l’épidémie.

Le 10 août, j’écrivais sur mon blog que « la propagation du virus Ebola dans les pays développés est, pour l’instant, peu vraisemblable. C’est sans doute ce qui explique que malgré le fait que l’OMS ait classé l’épidémie au rang d’urgence mondiale, l’association Médecins sans frontières reste perplexe sur les moyens qui vont effectivement être débloqués au niveau mondial pour lutter contre l’épidémie. »

Aujourd’hui encore, malgré l’ampleur qu’a prise l’épidémie, les moyens promis ont de la peine à arriver. Mais gageons qu’avec ce premier cas d’Ebola sur sol américain la mobilisation va enfin être à la hauteur de la dangerosité de ce virus.

 

Commentaires

Avec cette fichue immigration plus que massive qui déferle sur l'Europe, vous verrez ce qui va arriver si un jour le virus se répand par ici.

Écrit par : JDJ | 03/10/2014

personnellement je pressens comme un signe avant coureur d'un virus affectant plutôt les ordinateurs que des humains surtout après avoir lu tant d'articles qui au finish se contredisent tous

Écrit par : lovsmeralda | 03/10/2014

Le malade est décédé à Dallas. Ce n'est pas la première fois qu'Ebola est aux USA. 1990, la première était une contamination d'humains par des singes pour l'expérimentation animale (sans victimes).

en.wikipedia.org/wiki/List_of_Ebola_outbreaks
en.wikipedia.org/wiki/2014_Ebola_virus_cases_in_the_United_States
www.youtube.com/watch?v=hGQ_nAIY5RY

Écrit par : Steve Roeck | 10/10/2014

Les commentaires sont fermés.