07/10/2014

Punaise!

Depuis que les punaises de lit ont fait leur entrée dans mon immeuble, impossible de croiser un voisin sans que la conversation tourne autour de ces "charmantes" bêtes. Qui sera la prochaine victime? Telle est la question!

Le feuilleton a commencé à la fin du printemps quand une voisine du premier m'apprend qu'un appartement du deuxième serait colonisé par ces insectes qui se nourrissent de sang humain la nuit venue, tels les vampires. J'avais déjà entendu parlé de ces petites bêtes auparavant, mais sans vraiment y accorder beaucoup d'attention. Je ne me suis pas vraiment senti plus concerné après cette conversation.

Mais quelques semaines plus tard, une autre voisine m'apprend que ses voisins, toujours au deuxième, vont déménager parce qu'ils n'en peuvent plus des ces punaises dont ils n'arrivent pas à se débarrasser. Cette fois, la menace se précise. Elle se précise d'autant plus que deux jours plus tard, une jeune femme m'annonce qu'elle déménage elle aussi en raison de ces fameuses punaises de lit dont elle n'arrive pas à se débarrasser après quatre essais de désinfection!

Au même moment, "Mise au point" programme un reportage sur ce fléau en m'informant que pour en finir il faut soit tout brûler (bon, j'exagère un peu, mais il faut quand même faire chauffer l'appartement et tout ce qu'il y a dedans à 60 degrés) soit alors tout congeler dans des frigos géants du côté de la Praille! Angoisse!

Et cette question qui devient de plus en plus obsessionnelle dans l'immeuble: à qui le tour? Téléphone à la régie pour savoir ce qu'il en est. Réponse on ne peut plus vague, on ne veut pas affoler les locataires. Raté! Les langues se délient et ce ne serait pas 4 comme le prétend la régie, mais 6 appartements qui seraient contaminés, les insectes ayant élu domicile, pour l'instant, au deuxième et troisième étage.

Et puis le chien qui détecte les punaises de lit fait son entrée, une voisine jusque là épargnée du deuxième s'étant réveillée un matin avec des boutons. Médor ne trouve rien, mais elle est encerclée par des appartements infestés. Panique! Combien de temps faudra-t-il aux punaises pour forcer l'entrée? Que faire? Protection en plastique pour le matelas, scotch à double face et des nuits qui virent au cauchemar.

Et moi, et moi, et moi? J'habite au cinquième, je suis protégé, enfin j'essaye de m'en convaincre. Et surtout, j'ai trouvé l'arme secrète: ma voisine de droite qui dégaine régulièrement son vaporisateur sur ma porte d'entrée rempli d'un mélange d'huiles essentielles sensé lutter contre les vampires. Je ne sais pas si c'est efficace, mais c'est en tout cas rassurant, du moins jusqu'à ce que le quatrième soit à son tour infecté...

Commentaires

Monsieur Bonny Octobre étant le mois des punaises à deux pieds et qui ont à cœur de semer la frousse auprès de gens vulnérable pour autant que la chose soit exacte il ne vous reste plus que les têtes d'ail à suspendre au dessus de votre porte , à mettre un crucifix au dessus de votre lit et semer du gros sel aux 4 coins de votre appartement ,seuls moyens pour lutter contre toutes les espèces de vampires y compris et surtout ceux à deux pattes
Comme quoi le bon vieux Trix utilisé par nos grands mères était diablement efficace
Mais bon courage au cas ou cependant je me permets de mettre en doute ce qui a été raconté sur Mise au point
On sait qu' à cette époque de l'année tout est bon pour flanquer la trouille à tout le monde ,faut bien remplir le numérique dirait Ouin Ouin
Et finalement tous ces harcèlements téléphoniques de la part de décérébrés mentaux auront donné à de nombreux citoyen l'envie de ne plus prendre à la lettre tout ce qui est écrit dans les médias,la confiance se mérite aussi
très belle soirée pour Vous

Écrit par : lovsmeralda | 07/10/2014

Pareil pour mon immeuble mon cher, l'année dernière déjà 1ère alerte , 2 -3 appartements sont cintaminés, mais je passe entre les gouttes, puis en mai ma voisine N. du 2 ème doit envoyer son enfant dormir ailleurs car il est piqué. Des pieds à la tête. Elle découvre l'invasion en rentrant de 2 semaines de vacances et il y a des nids un peu partout, appels désesperé à la régie, entreprise de décontamination, elle doit jeter ses matelas et certains meubles , dévisser les plaintes les seuils et les lattes des lits pour passer à la vapeur et décoller les œufs, l'horreur, récidives sur récidives, l'entreprise vient 4, 5 fois jusqu'à ce qu'on de rende compte que la vermine monte de l'appartement d'en dessous où vit une personne insensible aux piqûres et bien infestée. Problème la régie ne peut pas faire intervenir l'entreprise si le locataire ne fait pas la demande, or le locataire en question est dans le débit. Ma voisine N. au bord de la dépression, je prend l'initiative d'alerter la police du feu afin que l'immeuble soit entièrement désinfecter,. La police du feu fait un courrier cinglant à la régie, mais nous en somme toujours au même point, car le voisin infesté refuse de jeter ses matelas et continue de contaminer l'immeuble... N.a été mise à l'arrêt par le médecin pour épuisement... 2 autres voisins ont découvert des punaises chez eux, moi toujours rien et je peux vous dire que j'use et abuse des spray et diffusion d'huiles essentielles en prévention, surveille mes matelas et flippe à la moindre petite piqure!

Écrit par : Mireille Rossier | 08/10/2014

Les commentaires sont fermés.