09/10/2014

"Mommy": enthousiasmant et jouissif!

« Deux jours et une nuit » et « Mommy » sont, à ce jour, les deux meilleurs films de l’année que j’aie vus. Que le jury du festival de Cannes ait préféré donné la Palme d’or à « Winter sleep » que personne, ou presque, n’a vu à sa sortie, plutôt qu’à l’un de ces deux films reste un mystère.

Mais peu importe, puisque depuis hier Mommy est sur les écrans et que le public s’y précipite. Et il a bien raison ! Quel film remarquable à tous les niveaux.

La forme tout d’abord : cadrage carré durant presque tout le film à la place du rectangulaire habituel qui fait que les acteurs sont constamment filmé en gros plan et donne au spectateur une impression géniale de proximité avec les personnages.

Le fond ensuite : l’histoire de cette mère qui fait ce qu’elle peut face à son ado de fils au comportement pour le moins explosif, duo auquel se mêle une voisine mal dans sa peau.  Tour à tour on rit, on rit jaune, on pleure, on adhère, on rejette, à l’image du comportement des trois personnages principaux. C’est un tourbillon d’émotions qui vous secoue pendant plus de deux heures, la magie du cinéma !

L’interprétation enfin absolument incroyable des trois acteurs principaux très bien dirigés : Antoine-Olivier Pilon, le fils, Anne Dorval, la mère et Suzanne Clément, la voisine.

Vous l’aurez compris, le cinquième film de Xavier Dolan, il n’a que 25 ans !, est enthousiasmant et jouissif et il faut donc le voir toutes affaires cessantes.

 

Les commentaires sont fermés.