05/01/2015

Une taxe d'1 franc sur les billets d'avion en 2015?

Début de nouvelle année rime souvent avec bonnes résolutions. Et si la Suisse, à ce titre, décidait d’instaurer en 2015 la taxe sur les billets d’avion à l’instar des 13 autres pays qui l’ont déjà fait depuis son introduction en 2006 sous l’impulsion de Chirac et de Lula ? Cette taxe est variable selon les pays. En France, seul pays d’Europe à l’avoir introduite, elle est de 1 euro pour un court ou moyen-courrier. Elle est directement intégrée dans le prix du billet et passe donc totalement inaperçue pour le voyageur vu son très faible montant.

Grâce à cette très légère ponction, plus de 2 milliards de dollars ont été récoltés jusqu’ici. Ils ont été affectés à la lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose. Gérée par UNITAID, ONG hébergée par l’OMS à Genève dont le président est l’ancien ministre français Phlippe Douste-Blazy, cette taxe, qui représente les deux tiers des revenus annuels d’UNITAID a permis, entre autres, de soigner 8 enfants sur 10 dans le monde concernés par le VIH.

C’est à ce point important que la décision de François Hollande, sans aucune concertation préalable, de retirer 25 millions d’euros de la contribution 2015 de la France à UNITAID (85 millions au lieu de 110) pour la verser à la lutte contre Ebola aura des conséquences sur le traitement médicamenteux pour 200 000 enfants.

Certes, la France est, et de loin, le plus gros contributeur d’UNITAID, mais cette décision a suscité, entre autres, la colère bien compréhensive de l’association de lutte contre le sida française AIDES, membre de Coalition Plus, union internationale d’associations de lutte contre le sida dont fait partie le Groupe sida Genève. Faut-il en effet rappeler qu’aujourd’hui encore 1,5 million de personnes meurent chaque année de cette maladie qui a tué 40 millions de personnes en 30 ans ?

UNITAID compte 28 pays membres et une fondation, ce qui est beaucoup et peu à la fois, car il y a 194 pays sur la planète. Toutefois, le Maroc vient d’adopter la taxe sur le billet d’avion et le parlement japonais devrait en faire de même prochainement, ce qui équivaudrait à augmenter les rentrées de 100 à 150 millions de dollars.

Et la Suisse ? Philippe Douste-Blazy a déclaré dans une interview donnée au Temps en octobre 2014 qu’ « il aimerait beaucoup que la Suisse, un pays généreux, puisse suivre l’exemple du Maroc et instaurer une taxe d’1 franc en classe économique et de 2 francs en classe affaires, personne ne s’en rendrait compte et cela sauverait des millions de gens.»

Le premier pas dans cette (bonne) direction a été donné grâce au conseiller national socialiste valaisan Mathias Reynard qui a déposé en décembre une interpellation demandant au Conseil fédéral de se positionner sur cette question. A suivre.


 

Commentaires

Une petite taxe par ci, un petit émolument par là, un petit % sur la tva, un petit équivalent d'une tasse de café par semaine dont personne ne s’apercevra, un petit oubli de la progression a froid et on finira tous taxés directement + indirectement à plus de 50% !

L'état reçois déjà une manne par le biais des impôts directs et de la tva, qu'il en fasse bonne usage et ne multiplie pas les "petites" taxes sur tout et n'importe quoi.

Écrit par : Eastwood | 07/01/2015

Les commentaires sont fermés.