01/02/2015

Une taxe indolore contre la douleur!

Publié dans la newsletter n°6 des donatrices et donateurs du Groupe sida Genève.

Editorial

Chères donatrices, chers donateurs,

Et si la Suisse instaurait en 2015 la taxe sur les billets d'avion à l'instar des 9 autres pays qui l'ont déjà fait depuis son introduction en 2006? Cette taxe est variable selon les pays. En France, seul pays d'Europe à l'avoir introduite, elle est de 1 euro pour un court ou moyen-courrier.

Grâce à cette très légère ponction, plus de 2 milliards de dollars ont été récoltés dans le monde jusqu'ici. Ils ont été affectés à la lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose. Gérée par UNITAID, ONG hébergée à Genève par l'OMS, cette taxe a permis, entre autres, de fournir un traitement à 8 enfants sur 10 concernés par le VIH dans le monde.

C'est à ce point important que la décision de François Hollande de retirer 25 millions d'euros de la contribution 2015 de la France à UNITAID (85 millions au lieu de 110) pour la verser à la lutte contre Ebola aura des conséquences dramatiques pour 200'000 de ces enfants voir (ci-dessous: «La France baisse sa contribution à UNITAID).

La France est le plus gros contributeur d' UNITAID et cette décision a suscité la colère d' AIDES, membre de Coalition Plus, union internationale sida que vous soutenez également par le biais du Groupe sida Genève. Faut-il rappeler qu'aujourd'hui encore 1,5 million de personnes meurent chaque année de cette maladie qui a tué 40 millions de personnes en 30 ans?

Le Maroc vient d'adopter la taxe sur le billet d'avion et le parlement japonais devrait en faire de même prochainement. Et la Suisse? Philippe Douste-Blazy, président d' UNITAID, a déclaré dans une interview donnée au journal Le Temps qu' «Il aimerait beaucoup que la Suisse, un pays généreux, instaure une taxe d'1 franc en classe économique et de 2 francs en classe affaires, personne ne s'en rendrait compte et cela sauverait des millions de gens.»

Le premier pas dans cette (bonne) direction a été donné grâce au conseiller national socialiste valaisan Mathias Reynard qui a déposé en décembre une interpellation demandant au Conseil fédéral de se positionner sur cette question.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de la suite donnée à cette initiative.
En vous remerciant de votre généreux soutien à la lutte contre le sida,

Didier Bonny
Membre du comité du Groupe sida Genève
Vice-président de Coalition PLUS

Ce texte est une version courte de celui publié sur mon blog le 5 janvier 2015: http://independance.blog.tdg.ch/archive/2015/01/05/une-taxe-d-1-franc-sur-les-billets-d-avion-en-2015-263387.html

 

Les commentaires sont fermés.