04/02/2015

M. Morel, retirez-vous!

Mais qu'allait-il faire dans cette galère? Philippe Morel, professeur respecté aux HUG et député PDC, est sur la même liste qu'un UDC, Jérémy Gardiol pour qui l'homosexualité est une maladie, et qu'un MCG très à droite défenseur des milieux immobiliers, Ronald Zacharias, pour les élections municipales à Vandœuvres! 

On imagine à quel point cette décision irréfléchie met dans l'embarras le PDC et tout particulièrement son président qui tient contre vents et marées le cap qu'il s'est fixé, à savoir pas d'alliance avec le MCG et l'UDC.

Comme coup de poignard dans le dos difficile de faire mieux ou pire! 

Comment quelqu'un de sensé, c'est en tout cas l'opinion que j'avais de Philippe Morel avec lequel j'ai siégé au Grand Conseil, a-t-il pu se mettre sur une telle liste en déclarant qui plus est dans la Tribune de Genève que "figurer sur la même liste que ces gens ne signifie pas partager leurs positions et leurs propos."

Alors à quoi bon faire cause commune? Pour l'ivresse du pouvoir? Par vengeance de ne pas avoir été désigné par le PDC comme candidat au Conseil d'Etat en 2013, puis comme candidat à la première vice-présidence du Grand Conseil récemment? Seul le principal intéressé pourrait répondre à cette question.

Mais quelle que soit la réponse, M. Morel doit à présent faire un choix: quitter le PDC ou se retirer toutes affaires cessantes de cette liste, ce qui serait la sagesse même.

A moins évidemment qu'il ne préfère que le PDC prenne la décision pour lui...

Commentaires

J'adore quand l'hôpital se fout de la charité, surtout quand il s'agit "d'ivresse du pouvoir"...
Souvenirs souvenirs Monsieur Bonny...

Écrit par : Duval | 05/02/2015

Didier, on ne peut pas me taxer de complaisance avec l'UDC, encore moins avec le MCG. Mais depuis aussi longtemps que je me souvienne, il a existé dans les communes des "listes villageoises" qui regroupaient des personnes d'horizons politiques forts différents, voire même fortement antagonistes au niveau cantonal ou municipal dans les villes. Ces "listes villageoises" se font (et se défont) sur la base de spécificités propres à la commune en question. Si Philippe Morel s'était allié avec ces mêmes personnes sur le plan cantonal ou si ç'avait été dans une ville j'aurais, comme toi, considéré ça comme inacceptable. AMHA il faudrait continuer à ne pas faire entrer dans ces villages, là où c'est encore possible, la politique politicienne.

La question qui reste ouverte, et dont la réponse ne se trouve pas dans ton billet, est de savoir si tu veux la fin des "listes villageoises", ou si tu trouve que Vandœuvres (env 2'700 habitants) est une commune trop grande pour en comporter une?

Écrit par : Daniel Ceszkowski | 05/02/2015

Vents d'Oeuvre : combien de temps encore Fidel Gastro résistera aux sirènes de la Baie des Cochons.?

Écrit par : briand | 05/02/2015

Les commentaires sont fermés.