04/03/2015

L'initiative discriminatoire du PDC recalée par le Parlement, mais...

La manœuvre désespérée de dernière minute consistant à présenter un contre-projet à...sa propre initiative n’aura servi à rien. Même en supprimant la disposition discriminatoire et très controversée visant à inscrire dans la Constitution que « le mariage est l’union durable entre un homme et une femme », le Conseil des Etats a refusé, par 23 voix contre 20 et 1 abstention, l’initiative du PDC « Pour le couple et la famille – Non à la pénalisation du mariage ».

Ainsi, il a rejoint le Conseil national en se prononçant en faveur d’un contre-projet qui ne mentionne pas la définition du mariage ni le modèle d’imposition. Cet aspect de l’initiative pose donc également un gros problème à la majorité des parlementaires, elle exclut de fait l’imposition individuelle, puisque la suppression de la disposition sur le mariage n’a pas fait basculer la majorité dans le camp du PDC.

Selon toute vraisemblance, il serait en effet très surprenant que le PDC retire son initiative au profit du contre-projet du Parlement, le peuple devra donc se prononcer sur les deux textes. Cela signifie pour celles et ceux qui sont en faveur de l’égalité des droits, en l’occurrence le mariage civil pour toutes et tous, qu’il faudra continuer de se mobiliser pour remporter la deuxième manche, à savoir que le contre-projet obtienne également la majorité devant le peuple.

Et ce n’est pas gagné d’avance, car le volet fiscal de l’initiative sera particulièrement mis en avant par ses défenseurs (PDC et UDC). Il faudra convaincre les couples mariés de voter en sa faveur en essayant de passer comme chat sur braises sur la définition discriminatoire du mariage, ce que les opposants à l’initiative ne manqueront pas bien évidemment de dénoncer.

Le discussion sur le mariage civil pour toutes et tous aura donc lieu à l’occasion du vote sur cette initiative, risquant bien de mettre au second plan la question fiscale qui est pourtant à son origine. Il aurait été préférable que cet enjeu de société soit discuté pour lui-même. Elle sera toutefois une prise de température intéressante dans l'optique du débat qui pourrait avoir lieu bientôt si l’initiative parlementaire des Verts libéraux pour le mariage civil pour toutes et tous arrive devant le peuple.

 

Notes précédentes consacrées à ce sujet :


Initiative discriminatoire : le PDC a compris !

http://independance.blog.tdg.ch/archive/2015/02/17/initiative-discriminatoire-le-pdc-a-compris-264688.html

Une belle claque :

http://independance.blog.tdg.ch/archive/2014/12/11/une-belle-claque-pour-le-conseil-federal-et-le-pdc-262761.html

Initiative discriminatoire : l’entêtement du PDC

http://independance.blog.tdg.ch/archive/2014/11/25/initiative-discriminatoire-l-entetement-du-pdc-262184.html

Un contre-projet opposé à l’initiative discriminatoire du PDC :

http://independance.blog.tdg.ch/archive/2014/11/12/un-contre-projet-oppose-a-l-initiative-discriminatoire-du-pd-261730.html

L’initiative discriminatoire du PDC combattue par un contre-projet : http://independance.blog.tdg.ch/archive/2014/06/30/l-initiative-discriminatoire-du-pdc-combattue-par-un-contre-projet.html

Le PDC n’assume pas :

http://independance.blog.tdg.ch/archive/2014/05/20/le-pdc-n-assume-pas-256144.html

Le diable se cache dans les détails :

http://independance.blog.tdg.ch/archive/2014/04/09/le-diable-se-cache-dans-les-details-254854.html

Le PDC confisque le débat sur le mariage pour tous : http://independance.blog.tdg.ch/archive/2013/11/17/le-pdc-confisque-le-debat-sur-le-mariage-pour-tous-249900.html

L’initiative du PDC sur la famille est discriminatoire : http://independance.blog.tdg.ch/archive/2013/10/30/l-initiative-du-pdc-sur-la-famille-est-discriminatoire-24913.html


 

 

Commentaires

Monsieur Bonny excellent article quia arrive à point nommé pour dire haut et fort ce que pensent de nombreux électeurs
Finalement la politique actuelle ne sert qu'à semer la confusion et ces guerres entre partis ,elles n'ont que pour seule issue ,compliquer chaque jour davantage la vie de la classe ouvrière
Qui compte de nombreux électeurs n'ayant pas de cursus universitaire mais habitués à voir très clair et ce depuis très longtemps
Si la politique ne sert qu'à cela autant prendre un livre de Monsieur Hank Vogel et passer sa journée au lit
très bonne journée pour Vous Monsieur

Écrit par : lovejoie | 05/03/2015

« le mariage est l’union durable entre un homme et une femme » n'est pas une disposition discriminatoire, c'est la définition du dictionnaire.

Plus précisément d'après le petit Robert (et même pas la rousse):

"Union légitime d'un homme et d'une femme"

Alors inventer le terme "homoriage" si ça vous chante et faite le inscrire dans la constitution, mais n'abusez pas de la novlang et surtout pas de la dictature des minorités.

En d'autres termes, bloquer une meilleure justice fiscale pour le mariage traditionnel (et immensément majoritaire dans la population), au nom d'une sorte de solidarité avec le mariage homo, sera croyez moi très très contre-productif pour votre cause !

On vote ?

Écrit par : Eastwood | 06/03/2015

Mariage ou dépasser le mariage?
Compagnonnage

L'enfant né prenant automatiquement le nom de la mère en ce qui pourrait devenir vie en communauté chacun étant responsable de soi comme de l'autre et vice versa les biens se répartissant de façon équitable afin de trouver le moyen de vivre malgré les progressives pires attaques du pouvoir dans la vie de chacun?
Ne pas crever la g(...) grand ouverte pendant que d'autres voient l'argent rentrer sur ou par leurs comptes, actions et obligations, et autres sans avoir à lever le petit doigt parce que, puissants, "déléguant" ce pas forcément avec grande élégance malgré force griffes, marques et hauts couturiers?!
Le couple en cette ère de compagnonnage tiendrait ce qu'il tiendrait. S'il y avait rupture mais comme un fruit qui parvient à maturité parce que la non contrainte devrait donner quelque chance à l'amour de durer (l'amour redevenu à ce qu'il n'aurait jamais dû cesser d'être: du cœur avant, pendant et après le sexe... s'il y a rupture l'enfant ne vivant plus en famille mais en communauté ne ressentirait-il pas ce changement, cde progrès, cette évolution réjouissante de manière dédramatisée, relativisée l'accent étant porté sur l'amour que les gens se doivent ou se devraient les uns aux autres, les uns pour les autres?!
Ce qui concerne ici l'hétérosexualité se complétant évidemment par l'homosexualité... Tous ensemble et (si l'on peut encore se le permettre) Dieu pour tous! c'est-à-dire de l'amour, du respect et des égards, de la pudeur, également (laquelle n'est pas hypocrisie)! comme fondement d'une telle ère sociétale Vie nouvelle.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 07/03/2015

Les commentaires sont fermés.