21/03/2015

Quid des droits humains en Tunisie?

Après l’horrible attentat qui s’est produit à Tunis, tous les observateurs ont mis en avant, à juste titre, le fait que la Tunisie était le seul pays arabe qui, suite au « printemps arabe », avait entamé un véritable processus démocratique. Et de souligner que celui-ci était fragile et que ses adversaires cherchaient à l’anéantir en commettant un acte odieux comme celui de cette semaine. Très bien.

Mais je n’ai lu nulle part que la Tunisie était également un pays qui ne respectait pas les droits humains, notamment en matière d’orientation sexuelle et d’identité de genre. L’homosexualité est en effet considérée comme un délit en Tunisie. Selon le Code pénal tunisien, les pratiques homosexuelles sont passibles de trois ans de prison ferme. Je connais personnellement deux Tunisiens qui ont fui l’année dernière leur pays pour cette raison et qui ont déposé une demande d’asile en Suisse.

Au début du mois de février, un Suédois a été condamné à deux ans de prison pour des actes homosexuels, deux semaines seulement après son arrestation. Cette condamnation a amené une porte-parole du ministère des Affaires étrangères suédois a déclaré à l’AFP qu’elle « avait discuté du cas avec des représentants tunisiens et souligné la conception de la Suède selon laquelle l’égalité des droits quelle que soit l’orientation sexuelle est un principe démocratique fondamental. » La présidente de l’Association tunisienne de soutien aux minorités (ATSM) a dénoncé la condamnation du ressortissant suédois en appelant les autorités tunisiennes à modifier le Code pénal.

L’émotion qui a frappé l’opinion publique après cet attentat, qu’il faut condamner avec toute l’énergie voulue, est légitime. Elle ne doit toutefois pas faire oublier qu’il y a encore bien des progrès à faire en matière de droits humains en Tunisie.

Commentaires

Les tunisiens aussi ont droit à leur Conchita Wurst, non ?
Je me réjouis de la voir se présenter à divers concours ...

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 21/03/2015

Les commentaires sont fermés.