30/03/2015

Des informations éclipsées!

images.jpgContrairement à ce que répète André Duval sur son blog, le DIP n’a pas demandé aux enseignants de garder les élèves à l’intérieur des bâtiments lors de la récente éclipse solaire.  Il a transmis aux directions d’établissement de l’enseignement obligatoire les informations suivantes :

 

1. Principe de précaution : nul ne doit fixer le soleil sans la protection homologuée sous peine de graves lésions à la rétine pouvant conduire à la cécité.

2. Principe d'information : tous les élèves et les enseignants doivent être informés des risques liés à l'observation du soleil sans protection.

3. Principe de proportionnalité : en fonction des cycles et donc de l'âge des élèves, les mesures à mettre en place doivent être adaptées.

Par exemple, au cycle 1, il peut être recommandé de garder les élèves à l'intérieur du bâtiment.
 
Au cycle 2, il peut être recommandé de garder les élèves à l'intérieur du bâtiment ou d'échelonner les récréations afin de pouvoir mieux les surveiller.
 
Au cycle d'orientation, il peut être recommandé de garder les élèves à l'intérieur du bâtiment ou d'augmenter le nombre de surveillants pendant les récréations.
 
En fonction de leur situation locale, des directions d’établissement ont pu demander à leur équipe de garder les élèves à l’intérieur (j’ai quant à moi laissé l’autonomie à mes enseignants pour décider ce qu’ils pensaient être le mieux en fonction de leur réalité de classe), mais ce n’était qu'une recommandation éventuelle et en aucun cas une injonction du DIP.

Celui-ci n'a donc fait que d'appliquer le principe de précaution. Il y a fort à parier que les mêmes qui dénoncent cet acte responsable auraient crié au scandale s'il n'avait pas existé en cas d'accident! 

Une fois de plus, André Duval jette le discrédit sur le DIP sans informer correctement ses lectrices et lecteurs. Ceux-ci apprécieront.

Commentaires

Allons donc, voilà que Monsieur Bonny cesse de se prendre pour un critique de cinéma pour venir jouer avec les mots. Qu'il relise attentivement l'article paru dans la TdG du 19 mars, la veille de l'éclipse.

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/jeunes-eleves-prives-eclipse-solaire/story/31421846

Et surtout, pour une fois, qu'il se pose les bonnes questions, en est-il capable? Par exemple, pourquoi le DIP n'a-t-il pas anticipé et n'a-t-il pas exploité la magnifique occasion pédagogique qui se présentait? Pourquoi n'a-t-il pas fourni aux écoles le matériel adéquat pour observer cette éclipse.
Retournez donc passer votre temps libre dans les salles obscures, Monsieur Bonny, c'est là que vous pouvez rêver et fantasmer.

Écrit par : Duval | 30/03/2015

...le DIP n’a pas demandé aux enseignants de garder les élèves à l’intérieur des bâtiments lors de la récente éclipse SCOLAIRE.
C'est bien ce que vous voulez dire... beau lapsus! Significatif...

Écrit par : Duval | 30/03/2015

"Contrairement à ce que répète André Duval sur son blog, le DIP n’a pas demandé aux enseignants de garder les élèves à l’intérieur des bâtiments lors de la récente éclipse SCOLAIRE."

Depuis qu'il y a des dirlos sous-employés au primaire, il existe effectivement une éclipse scolaire, que nous allons corriger en les faisant enseigner à temps partiel. Je me demande même si l'entier du DIP ne s'éclipse pas par moments.

Écrit par : Jean Romain | 30/03/2015

Merci André Duval et Jean Romain pour votre lecture attentive de mon texte qui m'a ainsi permis de le corriger pour le rendre moins "scolaire" et plus "solaire"! Bonne journée, malheureusement pas ensoleillée, à vous deux!

Écrit par : didier bonny | 30/03/2015

Oh, pour Monsieur Duval, tant qu'il peut mettre son grain de sel quelque part, l'exactitude est optionnelle...il s'informe dans les journaux, par exemple...
Candeur véritable, réaction sincère? Plutôt une forme de "JeSaisToutSurTout", déformation professionnelle d'un ex-enseignant qui ne peut en aucun cas être "pris en faute" sous peine de se voir humilier devant ses élèves...et aujourd'hui devant les blogueurs, dont certains sont ses ex-élèves...

Écrit par : bb | 30/03/2015

Pour être "moins scolaire" et....plus "solaire", vous auriez peut-être dû renoncer au paternalisme et éviter de vous approprier les enseignants qui travaillent dans votre bâtiment..."j’ai quant à moi laissé l’autonomie à MES enseignants..." Le sont-ils vraiment?

Écrit par : Duval | 30/03/2015

@bb
Au moins, c'est à visage découvert que je mets mon grain de sel... et les lâches de votre espèce, je les méprise.

Écrit par : Duval | 30/03/2015

Le plus étonnant reste que les inepties, contre-vérités et calomnies de M. Duval et ses petits copains, philosophes (enfin, philogogo) et pédagogues autoproclamés (souvent les mêmes par ailleurs) font mouche, finalement assez facilement. Au bistrot, chez le coiffeur, dans certains cercles fan de l'émission "c'était mieux avant", les idées ainsi véhiculées sont reprises, parfois en boucle. Soif des potins, soif de la polémique, beaucoup s'y retrouvent; ce sont les mêmes qui s'arrêtent béats, regardant les secours s'acharner à sauver des vies lors d'un accident, provoquant à leur tout d'autres accidents.
Inutile conviendrait, néfaste leur va mieux.
Au bout du compte, ce seront des centaines d'adultes qui se retrouveront sur le carreau au bout de la chaîne. Une vrai politique éducative, c'est d'inscrire le parcours de tous élèves dans la complexité du système en valorisant l'action des agents de l'Etat, dans une mission qui est bien plus difficile que du temps de M. Duval (et des souvenirs périmés de M.Putallaz)
Jamais l'école n'a gagné à construire son avenir le nez dans le guidon, avec des virages serrés, surtout à droite. La sortie de route est proche : la démotivation des enseignants du primaire autour de moi le prouve au quotidien. A mépriser l'école, MM. Duval, Putallaz et cie peuvent se targuer d'une chose : le discrédit perpétuel de l'école (primaire surtout), a atteint durablement les professionnels. Nous savons que quoi que nous fassions, un blog pour l'un ou une question débile pour l'autre au CE assassineront toute action en faveur des élèves (aujourd'hui l'éclipse, demain les bricolages de Pâques, en décembre le chant de l'Escalade) faute de remise en place claire de ces personnes.
Inutiles et néfastes, surtout pour les élèves.
Prévisibles les réflexions autour de scolaire-solaire. On cache le débat derrière un détail, pour esquiver la réalité. C'est une méthode connue, et plutôt que de lâcher prise, M. Duval s'enfonce (ça aussi, ce n'est pas nouveau). On se réjouit des réponses du parlement à la question essentielle et urgente sur l'éclipse. Pourquoi ai-je l'impression désagréable que l'on utilise les instances politiques à des fins personnelles?
Dernière chose, pourquoi ne pas exiger aux enseignants du secondaire de donner 2 heures d'appui au primaire; au vu de leur horaire ultra allégé (22 heures, contre 28 au primaire) et - surtout- qu'il ne faut finalement pas grand chose pour enseigner à des petits (on pourrait rajouter quand on lit M. Putallaz, qu'avec de tels génies, on perd l'expertise de ces extraordinaires profs du secondaire)

Écrit par : Sarah Dante | 30/03/2015

"Le temple du Soleil.
Tintin et le Capitaine Haddock s'aventurent sur les traces de Pachacamac , site archéologique qui se situe entre le Collège de Saint Maurice et Ecône, et dont la devise "Veni vedi Windish" résume la pensée ultraconservatrice d'Arleistote , philosophe autoproclamé au salon du même nom..
Ouvrir le calendrier de l'Avant , enchanter le passé , élever ,"forcément les élèves" jusqu'aux cimes rocheuses "silex "cher au camarade Decaillet ,fan de la cordée.
Prochain chapitre : IUFE.

Écrit par : briand | 30/03/2015

Personnel ? Mais non, voyons, je n'ai rien perdu au Parlement sur le dossier scolaire. Pas une seule affaire. J'ai toujours trouvé une majorité, assez peu personnelle. Que cela ne vous plaise pas, Mme Dante, je peux le comprendre, mais sur le fond, je m'en fiche. Et ce que je prépare vous fera pleurnicher un peu plus encore.

Quoi qu'il en soit, un proverbe dit qu'il ne faut pas mourir idiote. Vous venez de prendre votre billet pour l'immortalité.

Écrit par : Jean Romain | 30/03/2015

@Sarah Dante
C'est un peu court et facile. Veuillez développer je vous prie...
1.De quelles inepties, contre-vérités et calomnies (sur ce point d'ailleurs, vous me semblez mal placée) m'accusez-vous?
2. Je vous cite: "...la démotivation des enseignants du primaire autour de moi le prouve au quotidien. A mépriser l'école, MM. Duval, Putallaz et cie peuvent se targuer d'une chose : le discrédit perpétuel de l'école (primaire surtout), a atteint durablement les professionnels"...
Est-ce à dire que vous m'accusez également de cette démotivation des enseignants, celle-là même que vous constatez? Que ce serait à cause de moi que cette démotivation générale atteint les enseignants?! Pourriez-vous être claire svp...?

Écrit par : Duval | 31/03/2015

On apprend que tous les enseignants des écoles primaires du canton viennent de recevoir une note émanant du DIP.
Le Département informe le corps enseignant de l'éclipse lunaire du 4 avril prochain, visible dans toute l'Amérique du Nord.
Afin de se racheter de son pataquès concernant la récente éclipse solaire (et non scolaire), le DIP offre à tous les élèves le voyage aux USA. Il joint à son message tout un matériel didactique afin de préparer au mieux cet événement spectaculaire. Prévoyant, le DIP a pris soin de fournir des casques adéquats afin de se protéger contre les étoiles filantes ainsi que des minerves anti-torticolis.
Plus d'infos et bulletin d'inscription sur le site du DIP.

Écrit par : Duval | 01/04/2015

Les commentaires sont fermés.