20/04/2015

Trop d'horreurs tuent l'horreur

images.jpgQue dire, qu’écrire, que faire devant le énième drame qui s’est déroulé dans la nuit de samedi à dimanche avec le naufrage d’un chalutier qui transportait au moins 700 migrants ? En tant qu’individu, nous nous sentons tellement impuissants devant de tels drames que nous avons tendance, pour nous protéger, de ne pas trop y penser. Et puis, aussi, contrairement aux événements de Paris, par exemple, c’est bien loin de notre réalité. D’ailleurs, pas ou peu de blogs en parlent, c’est un signe qui ne trompe pas.

Mais cela n’empêche pas toutefois de se demander comment l’Europe a pu attendre une catastrophe pareille pour décider, enfin, par l’intermédiaire de ses ministres des Affaires étrangères de se saisir de la question aujourd’hui. Il y a pourtant eu bien d’autres naufrages meurtriers avant celui-ci depuis que l’opération européenne Triton a succédé au début de l’année à Mare Nostrum. Cette opération, uniquement italienne, de sauvetage avait fait ses preuves, mais coûtait trop chère à l’Italie (114 millions par année) qui ne voulait plus l’assumer seule, et on peut le comprendre. Sans compter bien évidemment toute la difficulté que cela représente d’accueillir tous ces migrants sur son territoire.

Mais contrairement à Mare Nostrum, dont la mission s’étendait jusque vers les côtes libyennes, Triton « se contente » de surveiller les frontières. Les navires restent dans une zone de 50 km des côtes italiennes. Et cela coûte évidemment bien moins cher : 3 millions par mois. De plus, seuls huit pays ont mis à disposition des moyens : la France, l'Espagne, la Finlande, le Portugal, l'Islande, les Pays-Bas, la Lituanie et Malte. La Suisse a mis à disposition…une personne pour le débriefing des migrants, encore faut-il bien évidemment qu’ils arrivent jusqu’au débriefing !

Notre pays, un des plus riches du monde, ne peut-il pas faire plus ?!

La question de la migration, étroitement liée dans ce cas à celle des passeurs qui ne pensent qu’à leur profit, est bien évidemment fort complexe, à commencer par celle de la place, au sens propre et figuré, que l’on peut accorder aux migrants.

C’est à tous les gouvernements européens de se saisir de ce problème, qui ne concerne pas que principalement l’Italie et la Grèce, et de trouver des solutions. A moins bien évidemment qu’ils décident, de manière cynique, que trop d’horreurs tuant l’horreur, il suffit d’attendre que ce point de non-retour soit atteint…

Commentaires

La première solution serait d'arrêter de piller et de rançonner le continent africain. Et de défendre des régimes corrompus.

Écrit par : Johann | 20/04/2015

"Et de défendre des régimes corrompus." On a vu les printemps arabes. Les printemps africains, on sent que ça va être bien. Pour ceux qui aiment les films d'horreur...

Écrit par : Géo | 20/04/2015

A l'exception de quelques pays, bien sûr. La maturité des Burkinabés m'a fortement impressionné...

Écrit par : Géo | 20/04/2015

Piller et rançonner le continent africain: qui, exactement, pille et rançonne?
La réponse à cette question n'apporterait-elle pas lueur d'espoir avec début d'idée pour la solution?
Ensuite?

On sait aujourd'hui qu'en cas de maladie, plaie, mortelle, travailler en aval (voir quoi faire) est insuffisant. Si on ne remonte pas en amont jusqu'à la cause du mal, psychique, par exemple... en cas de cancer intervention chirurgicale, chimio, rayons n'empêcheront pas forcément métastases à venir... Le drame de ces migrations, c'est la même chose.
L'aval ne suffit pas, il faut l'amont.
Autrement, en toute connaissance de cause, hypocrites, lâches, nous savons que nous passons à côté du problème choisissant la solution de facilité soit, en occultant le problème réel, la racine du mal.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 20/04/2015

"On a vu les printemps arabes. Les printemps africains, on sent que ça va être bien. Pour ceux qui aiment les films d'horreur..."

Oui, effectivement. Le problème c'est que constamment des corrompus remplacent des corrompus en l'absence d'une tradition autre que la corruption.

Et voici encore une occasion de corruption:

https://news.yahoo.com/1-trillion-trove-rare-minerals-revealed-under-afghanistan-114520215.html?.tsrc=att

Ca vaut bien la mort de 3000 étatsuniens, non?

Écrit par : Johann | 21/04/2015

"en occultant le problème réel, la racine du mal."
Sauf à recoloniser l'Afrique, elle échappe complétement à notre contrôle...

Écrit par : Géo | 21/04/2015

Les commentaires sont fermés.