27/04/2015

Marre de se faire prendre pour un pigeon!

imagesCA0N7TSJ.jpgIl y a bien évidemment des scandales plus graves que celui-ci et il faut savoir raison garder, comme on dit. Mais payer sa revue le double de ce qu’elle est vendue en France, faut quand même pas pousser.

De passage à Paris ce week-end, j’ai comparé le prix de trois mensuels. Le premier est vendu 3 euros contre 6 francs suisses, le deuxième 3 euros 90 contre 7 francs 80 et le dernier 5 euros contre 10 francs, soit une augmentation de quasi 100% avec le taux change actuel.

Mais de qui se moque-t-on ? Je veux bien, et c’est la réalité, que tout soit plus cher en Suisse, mais pas à ce point-là. La Coop a d’ailleurs réagi en boycottant la vente de plusieurs revues dans ses magasins. Si tous les diffuseurs en faisaient de même, il est certain que les prix baisseraient rapidement.

En attendant cette hypothétique issue, il ne reste plus qu’aux amateurs de revues à ne plus les acheter ou à se rendre de l’autre côté de la frontière, car se faire prendre pour un pigeon par les maisons d’édition françaises a ses limites !

Commentaires

Il y a aussi l'édition électronique, mais là il faut bien dire que les Français n'ont pas la même dynamique que les Anglosaxons... et tendent même à pratiquer des prix bien trop élevés. Bon blog!

Écrit par : JF Mabut | 27/04/2015

C'est anormal que tout soit plus cher en Suisse, plus particulièrement sur les produits "média" s'ils sont exportés de la zone euro. Les "euro" entreprises ont tout intérêt de posséder des liquidités en franc suisse actuellement.
Dans l'industrie du jeu vidéo, il a fallu mettre la pression sur des entreprises allemandes pour qu'elles adaptent le cours de change sur leurs produits vendu en francs suisse. Alors que des entreprises Tchèques et Bulgares l'ont fait direct, je pense afin d'avoir des devises suisses(pas les frais de change habituel en +). Des offres de rabais ont encouragé les clients suisses(pas les autres nationalités) a dépenser +. C'est peut être aussi lié aux prêts en francs suisse.

Écrit par : Steve Roeck | 27/04/2015

Les commentaires sont fermés.