21/09/2015

Le PS défenseur des consommateurs, l'UDC leur fossoyeur

Qui sont les parlementaires genevois du Conseil national qui se représentent qui défendent le mieux les consommateurs ? Cette question, le magazine « Bon à savoir » se l’est posée en examinant 22 votes qui ont eu lieu au cours de la législature écoulée en lien avec des enjeux liés à la consommation tels que les tarifs du roaming, la prolongation de garantie, la protection des assurés, le démarchage téléphonique, les rentes LPP, le cassis de Dijon, les farines animales ou encore les étiquettes sur les denrées alimentaires.

Dans son numéro de septembre (1), le journal dévoile le résultat de cette enquête qui  désigne très largement les élus de gauche comme les défenseurs des consommateurs. C’est ainsi que pour Genève, ce sont les socialistes Manuel Tornare et Carlo Sommaruga, avec respectivement 17 et 15 votes favorables aux consommateurs, qui  arrivent en tête. Ils sont suivis de très loin par Hugues Hiltpold (7) et Christian Lüscher (6) du PLR et par les UDC Céline Amaudruz et Yves Nydegger qui ferment la marche, bons derniers, avec  seulement 4 votes positifs.

Pour une raison qui n’est pas expliquée dans le magazine « Bon à savoir », le démocrate-chrétien Guillaume Barrazone, qui pourtant se représente, n’apparaît pas dans ce classement. Il est probable que le fait de n’avoir siégé qu’une partie de la législature en est la cause.  A noter toutefois que les membres du PDC des autres cantons romands qui se représentent ont voté entre 7 et 10 fois pour la défense des consommateurs.

En conclusion, les socialistes défendent avec conviction les consommateurs, alors que l’UDC, mais aussi le PBD, sont leurs fossoyeurs. Et dire que plus de 25% de l’électorat serait prêt à voter pour l’UDC qui prétend être aux côtés des Suisses ! A se demander, comme le fait d’ailleurs « Bon à savoir », si une bonne partie des habitants de ce pays n’est pas masochiste.

 

(1) Résultats détaillés sur bonasavoir.ch

 

 

Commentaires

Premièrement les consommateurs et les suisses c'est pas la même chose. Il ne vous a pas échappé que parmi les consommateurs 25% ne sont pas suisses. Deuxièmement les électeurs de l'UDC ont l'habitude de se faire une opinion par eux même et ne laisse pas influencer par les médias aussi "bien intentionnés" soient-ils, d'ailleurs rare sont ceux qui vantent les bienfaits de l'UDC. Donc plutôt que d'être des consommateurs tels que les socialistes voudraient qu'ils soient les UDCistes testent eux mêmes les produits qu'ils consomment et votent pour des idées qu'ils ont également testées à l'inverse des socialistes qui suivent des mots d'ordre.

Écrit par : norbert maendly | 21/09/2015

Les commentaires sont fermés.