08/10/2015

Barazzone et les heureux hasards

Le Conseiller administratif-Conseiller national Guillaume Barazzone, candidat à sa propre succession, a adressé ces jours un courrier aux habitant-e-s de la Ville de Genève pour les informer sur leur police municipale.

Une lettre à la signature du magistrat en charge du département de l’environnement urbain et de la sécurité accompagne un flyer recto-verso A5 (dans une enveloppe A4!) comprenant un autocollant du numéro de téléphone de la police municipale.

Dans sa missive, Guillaume Barazzone vante les mérites de la police municipale, à juste titre, mais aussi ceux du Conseil administratif, on n’est jamais mieux servi que par soi-même, dont les priorités sont de « lutter plus efficacement contre la délinquance de rue, les nuisances sonores ou encore les chauffards qui sévissent notamment aux abords des écoles. » Il y est également fait mention de la présence accrue de la police municipale dans la rue et de l’ouverture de nouveaux postes dans les quartiers.

Il n’est par contre bien évidemment pas spécifié que c’est grâce au Conseil municipal, et à sa majorité relative de gauche de la précédente législature qui a voté de nombreux postes supplémentaires, que l’élargissement du dispositif a été rendu possible. Et Guillaume Barazzone de conclure que « ces évolutions récentes n’ont qu’un objectif : améliorer la sécurité en Ville de Genève. »

Un discours sécuritaire diffusé à toutes et tous les habitant-e-s de la Ville de Genève qui tombe à pic à dix jours des élections fédérales. Une pure coïncidence. Un heureux hasard. Evidemment.

Les commentaires sont fermés.