16/10/2015

Beznau une bombe à retardement?

kkw-beznau.jpgCette question concernant la plus vieille centrale nucléaire du monde encore en activité est plus que  légitime. A l’arrêt depuis juillet dernier, le bientôt quinquagénaire réacteur de Beznau I n’en finit pas d’avoir des problèmes de vieillesse.

C’est carrément cette fois le cœur du réacteur qui est proche de l’infarctus fatal puisque pas moins de 920 trous ont été découverts dans la paroi en acier de la cuve ! D’après des spécialistes, cette cuve serait à 90% de son potentiel de vieillissement.

Qu’attend-on alors pour débrancher définitivement ce qui apparaît comme une bombe à retardement ? Pourquoi le principe de précaution n’est-il pas appliqué par nos autorités ? On parle bien ici d’une centrale nucléaire, et des énormes risques que cela comportent en cas d’accident pour la population, et non pas d’une « simple » centrale hydraulique.

Evidemment, il y a derrière cette question de l’arrêt définitif de Beznau I des histoires de gros sous. Axpo, l’exploitant, vient tout d’abord d’investir 700 millions dans la  centrale que l’on sait pourtant en fin de vie, comprenne qui pourra. 

Ensuite, en cas de démantèlement de la centrale, il en coûterait des milliards. Il faudra bien sûr le faire un jour, car Beznau n’est pas immortel, mais autant que ce soit le plus tard possible, histoire de faire un maximum de profit jusque-là.

Et quitte à prendre le risque d’une catastrophe nucléaire majeure. Irresponsable !

Commentaires

Au vu des problèmes, je suis plutôt optimiste quant à son arrêt définitif. Puisque la sécurité publique est en jeu, le CF devrait faire pression pour que cette centrale ne redémarre pas.

Quant aux autres vieilles centrales, c'est peut-être une bonne leçon : Il n'est pas certain d'obtenir une meilleures rentabilité, des gains supplémentaires, en prolongeant la vie des centrales nucléaires à coup de milliards.

Quant au coût du démantèlement, qui va vraiment payé ?

Écrit par : Glob | 16/10/2015

"Quant au coût du démantèlement, qui va vraiment payer?"

Vous, moi, nous tous qui consommons de l'électricité. Le pire c'est qu'on ne sait pas faire... Pour les nucléocrates, c'est tous les jours, après moi le déluge.

Écrit par : Johann | 17/10/2015

Le nucléaire c'est bien et sûr, nous disent les exploitants !

Un tiers de la chaleur est convertie en électricité et deux tiers sont rejetés dans l'environnement. C'est idiot car on pourrait chauffer les bâtiments au lieu de brûler de gaz/mazout.

En conséquence, et comme les centrales sont si sures, il faut les construire au coeur des villes et se servir des rejets thermiques pour chauffer des quartiers entiers en économisant autant de combustibles.

Telle est la sagesse que nous devrions soumettre à l'avis du peuple.

Si d'aventure, le peuple souverain trouve la solution trop dangereuse, alors il faudra fermer toutes les centrales de Suisse, car au coeur des villes ou à quelques km, il n'y a aucune différence sur le plan du danger.

Écrit par : Archi-Bald | 17/10/2015

Les commentaires sont fermés.