09/11/2015

"Résiste" est..irrésistible!

FullSizeRender.jpgLa comédie musicale « Résiste » est à l’affiche du Palais des Sports de Paris depuis mercredi dernier. De passage dans la capitale française, je n’ai pas…résisté à aller assister à ce spectacle basé sur les chansons de France Gall et Michel Berger qui m’ont accompagné pendant les 30 premières années de ma vie et qui continuent de le faire près de 25 ans après la mort de leur auteur.

Disons-le d’emblée, « Résiste » est une réussite de pratiquement tous les points de vue. Les chanteurs sont excellents, la mise en scène, la scénographie, les costumes, les chorégraphies et  les lumières également. L’utilisation de la vidéo, qui met en scène France Gall qui raconte à sa petite-fille l’histoire du Lola’s une boite de nuit autrefois tenue par son arrière-grand-père, est judicieuse.

Certes, l’histoire n’est pas des plus recherchée et est mise au service des chansons et non l’inverse, mais le but d’une comédie musicale n’est pas de faire de la littérature.  Quant à l’orchestre, qui joue en live au-dessus de la scène, il donne le sentiment au spectateur de participer au show. D’ailleurs, au début de la deuxième partie, le public fait partie intégrante de l’histoire, une mise en abîme très réussie qui permet à tout un chacun de danser et de chanter dans une folle ambiance sur les deux plus grands succès de France Gall « Il jouait du piano debout » et « Elle, elle l’a ».

Il y a également d’autres moments de forte communion entre la troupe et le public comme, par exemple, juste avant l’entracte, sur probablement  la chanson la plus connue de Michel Berger « La groupie du pianiste » ou encore sur « Débranche », « Les princes des villes », « Si maman si », « La déclaration ». Et bien évidemment quand l’héroïne de la comédie musicale entonne « Résiste », repris en guise de rappel devant un public conquis.

Un spectacle donc très enlevé qui ravira non seulement les fans de toujours de Michel Berger et France Gall, que le public de samedi a d’ailleurs eu la chance de voir monter sur scène au moment des salutations, mais aussi un nouveau public, dont  des jeunes également bien présents parmi les spectateurs, qui découvrira que les chansons de Michel Berger sont irrésistibles (1) !

 

(1) « Résiste » à l’Arena de Genève le 30 avril 2016

Les commentaires sont fermés.