07/12/2015

Amnesty tire à boulets rouges sur l'initiative du PDC

L’initiative du PDC a un nouvel adversaire et pas des moindres. Amnesty International, qui se bat pour que les droits humains s’appliquent à tout le monde, a pris fermement position contre l’initiative du PDC (1) qui, sous couvert d’égalité fiscale, inscrit dans la Constitution une définition discriminatoire du mariage en le qualifiant de  «l’union durable et réglementée par la loi d’un homme et d’une femme.»

Pour l’organisation internationale, « l’initiative ne viole pas seulement le droit à ne pas être discriminé mais va de plus à l’encontre d’une évolution sociétale qui est en marche depuis longtemps. Alors que l’on constate dans le monde occidental une tendance à l’ouverture vers le mariage pour tous, la Suisse reculerait d’un pas dans le domaine de l’égalité des droits pour les personnes gays et les lesbiennes. »

Amnesty International rappelle que « le principe de l’universalité de tous les droits humains, y compris celui au mariage et à la famille et le principe de la non-discrimination basée sur des signes distinctifs personnels – y compris le genre et l’orientation sexuelle – sont deux importants piliers du système international des droits humains. Personne ne doit se voir refuser la jouissance de l’un ces droits sur la base de signes distinctifs. »

Tel serait le cas si ce texte était voté par le peuple, ce qui  est inacceptable pour Amnesty International qui recommande par conséquent de voter NON le 28 février. 

(1) https://www.amnesty.ch/fr/pays/europe-asie-centrale/suiss...

 

Les commentaires sont fermés.