13/12/2015

Un UDC contre l'interdiction du mariage pour tous!

Il ne s’agit en plus pas de n’importe quel UDC, mais du Conseiller fédéral Ueli Maurer, celui qui voit d’un bon oeil que les femmes restent derrière leur fourneau. Par quel miracle l’actuel ministre de la Défense se montre-t-il alors dorénavant ouvert à la question du mariage pour tous?

En reprenant la tête du Département des finances le 1er janvier prochain, c’est Ueli Maurer qui devra défendre la position du Conseil fédéral qui recommande de rejeter le 28 février l’initiative du PDC « Pour le couple et la famille - Non à la pénalisation du mariage ».

Rappelons que sous couvert d’égalité fiscale, cette initiative discriminatoire vise également à rendre impossible l’ouverture du mariage civil aux couples de personnes de même sexe en  définissant dans la Constitution le mariage comme “l’union durable entre un homme et une femme.”

Dans le message qu’il a adressé, à mi-novembre, pour lancer officiellement la campagne, le Conseil fédéral a insisté sur le fait que “si l'initiative était acceptée, la notion du mariage serait pour la première fois définie dans la Constitution dans le cadre d?une disposition qui relève d?abord du droit fiscal. Le législateur ne pourrait donc plus étendre le mariage aux couples de même sexe, sans procéder à une nouvelle modification de la Constitution.”

Il a mis en avant que l’aspect fiscal de l’initiative posait également problème parce que, d’une part, “un futur passage à l'imposition séparée des couples mariés (imposition individuelle) ne serait plus possible sans une nouvelle modification de la Constitution” et, d’autre part, parce qu’une acceptation de cette initiative signifierait une diminution des recettes fiscales entre 1,2 et 2,3 milliards, ce qui pourrait entraîner une augmentation de la taxation pour d’autres contribuables.

On peut bien évidemment imaginer que le futur grand argentier, si l’on ose dire, de la Confédération sera plus à l’aise pour contrer l’aspect fiscal de l’initiative que celui de l’interdiction du mariage pour tous. On peut même parier qu’il ne mettra pas beaucoup de conviction et d’énergie à défendre l’égalité des droits pour toutes et tous, tant cette préoccupation est lointaine (inconnue?) pour l’UDC.

Mais il y aura quand même quelque chose de jouissif à l’entendre aurgumenter contre une initiative que son parti va soutenir, contrairement au PLR, au PBD, aux Verts libéraux, aux Verts et aux socialistes. Notre système politique est décidément formidable!

 

Commentaires

Je me permets de faire remarquer qu'il n'est pas absolument indispensable d'être membre de l'UDC pour être opposé au mariage pour tous.
Je n'ai personnellement rien contre le fait que deux personnes du même sexe souhaitent officialiser leur union. Je regrette - ne serait-ce qu'à cause du sens du mot mariage - ce que je considère un peu comme un abus de langage. Qu'est-ce qui est le plus important ? les droits et prérogatives qui en découlent ou juste le mot ?

Cela dit, il est fort probable que je refuse l'initiative.

Écrit par : Michel Sommer | 13/12/2015

Les commentaires sont fermés.