11/02/2016

Le gros mensonge du PDC et de l'UDC sur l'AVS

images2.jpgLe mensonge est-il  sans limite en politique ? On est en droit de se poser cette question quand on voit la manière dont le PDC et l’UDC mentent sans vergogne sur le contenu de l’initiative fiscale soumise au peuple le 28 février. Le PDC affirme qu’en cas d’acceptation de son texte, les couples mariés à l’AVS pourront bénéficier d’une double rente, au lieu d’une rente et demie, comme c’est le cas aujourd’hui.

Or, c’est complètement faux !

Et voilà pourquoi : le texte de l’initiative dit que le mariage « ne peut être pénalisé par rapport à d’autres modes de vie, notamment en matière d’impôts et d’assurances sociales ». Si au niveau des impôts 80 000 couples surtout aisés, soit 5% des contribuables ou 2% de la population, sont effectivement discriminés sur le plan fiscal au niveau fédéral, il n’en est rien sur le plan des assurances sociales. Les couples mariés bénéficient en effet d’avantages pour 800 millions par année (rente de veuf/veuve pour 600 millions, allégements de cotisations pour 200 millions) par rapport aux couples concubins (2,8 milliards contre 2 milliards).

Le Conseil fédéral affirme donc dans la brochure des votations que « les couples mariés ne sont pas pénalisés par rapport aux couples non mariés, malgré le plafonnement de leurs rentes AVS à 150 % d’une rente individuelle maximale ».

Si un oui sortait des urnes le 28 février, la situation des rentiers AVS mariés ne changerait pas, contrairement à ce que prétendent le PDC et l’UDC. C’est un gros mensonge qu’il faut dénoncer, car il décrédibilisera encore plus la classe politique quand les couples mariés à l’AVS se rendront compte qu’ils se sont bien faits avoir en soutenant ce texte mensonger, discriminatoire et rétrograde du point de vue de sa définition du mariage et enfin extrêmement coûteux puisque cela reviendrait à se passer de 2 milliards de recettes fiscales par année ! Le 28 février, c’est résolument NON !

Commentaires

A chaque fois que je regarde un débat politique à la TV, souvent lors d'"Infrarouge", j'ai la fâcheuse impression que l'on nous ment. Il faut alors essayer de distinguer quel est celui qui ment le moins...
Pas toujours facile.
En l'occurrence, hier soir, j'ai nettement eu l'impression que Christophe Darbellay avait gagné l'oscar du mensonge. Je ne parle pas du député UDC qui ne savait que réciter ses fiches apprises par coeur...
En ce qui concerne les rentes AVS, je crois avoir compris qu'en cas d'acceptation de l'initiative, rien n'est encore décidé par le parlement et qu'il est donc complètement stupide d'argumenter comme le fait le PDC. Rien ne nous dit que la rente de couple serait remplacée par deux rentes simples. Il semble même qu'alors, les rentes simples diminueraient de façon à financer un tant soit peu les 150% des rentes de couple.
On connaît le PDC et ses thèmes de prédilection...j'ai bien peur qu'avec cette initiative, ce qu'il cherche prioritairement, c'est d'inscrire dans la loi une définition rétrograde du mariage.

Écrit par : Duval | 11/02/2016

Dans la Constitution.

Écrit par : Duval | 11/02/2016

Effectivement, c'est pas beau de mentir.
Or, l'affiche disant que "non à l'interdiction du mariage pour tous" est mensongère, et je vous mets au défi de me donner l'article de la constitution qui interdit (j'insiste bien sur le mot "interdit") de lacer toute initiative portant sur ce sujet.
Au moins, soyez honnête dans votre campagne.

Écrit par : Rizzello | 13/02/2016

Les commentaires sont fermés.