03/03/2016

"Fatima", César du meilleur film: de la science-fiction!

FullSizeRender.jpgBien qu’allant très régulièrement au cinéma, je n’avais pas vu « Fatima » qui a obtenu le César du meilleur film de l’année 2015. « Erreur » réparée, puisque j’ai pu le visionner hier soir dans une salle comble, l’effet César sans aucun doute.

Le film raconte l’histoire de Fatima, une femme de ménage d’origine algérienne vivant en France, qui élève seule ses deux filles. La première est âgée de 15 ans et est en pleine révolte, notamment parce que sa mère est au service des autres et se plie en quatre pour que sa deuxième fille, âgée de 18 ans, puisse commencer des études de médecine. C’est pour Fatima à la fois une fierté, mais également une difficulté, parce que ça la renvoie à ses frustrations, notamment le fait qu’elle maîtrise mal le français oral, qu’elle ne l’écrit et ne le lit pas, qu’elle est mal considérée par ceux qui l’emploient ou encore son voisinage qui la regarde de travers parce que sa fille fait des hautes études.

Cette histoire, adaptée de deux livres de Fatima El Ayoubi, certes intéressante dans une France qui se pose beaucoup de questions sur sa manière d’intégrer les étrangers, a suffi à l’Académie des César pour désigner "Fatima" comme le meilleur film français de 2015. Que le film ressemble plus à un documentaire qu’à une œuvre de fiction, qu’il ne fasse preuve d’aucune originalité sur le plan cinématographique ou que certains acteurs jouent très mal n’a eu aucune importance aux yeux de la majorité des votants qui s’est réfugiée derrière le politiquement correct.

Et dire qu’il y avait en compétition des « vrais » films de cinéma comme, pour ceux que j’ai vus, « Dheepan », « La loi du marché », « Marguerite » ou encore, mon film français préféré de 2015, « La tête haute ».

De la pure science-fiction que ce César du meilleur film français 2015 attribué à « Fatima » !

Les commentaires sont fermés.