18/08/2017

L'homophobie n'a pas de religion.

image.jpegOn ne sait pas si le massacre d'Orlando est un crime homophobe ou un acte terroriste perpétré dans un endroit très fréquenté ou les deux, ce qui pourrait paraître "logique". L'islam n'est en effet pas particulièrement ouverte sur la question de l'homosexualité, c'est le moins que l'on puisse écrire.

Qui n'a pas vu, par exemple, sur internet ces homosexuels balancés du haut d'un mur de la façon la plus barbare qu'il soit par les combattants de l'État islamique? Sur les 72 pays qui pénalisent encore aujourd'hui l'homosexualité, dix la condamnent à mort. 10 pays islamiques. Bilan accablant que certains ne vont pas manquer de mettre en avant à des fins électorales. Donald Trump ne s'est d'ailleurs pas gêné de le faire peu après le massacre.

Ce serait toutefois aller un peu vite en besogne que d'en rester là, car l'homophobie n'est hélas pas l'apanage de l'islam. La plupart des législations des pays africains ne sont pas tendres avec les homosexuel.le.s et les personnes trangenres et bon nombre d'entre eux sont catholiques. Le discours de l'Eglise catholique a beaucoup de peine à évoluer sur cette question.

Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si l'Italie a été le dernier pays d'Europe occidentale a accordé très récemment des droits aux homosexuel.le.s. Il en est de même pour la religion juive entre ses courants progressistes et ultra conservateurs. Et que dire de tous ces mouvements intégristes religieux qui fleurissent dans le monde en général et aux Etats-Unis en particulier et qui font pression pour que les personnes LGBT n'aient pas les mêmes droits que tout le monde?

L'homophobie n'a pas de religion, ou plutôt elle en a beaucoup trop! Le drame d'Orlando choque par son ampleur, mais ce n'est hélas pas le premier qui frappe les homosexuel.le.s et les personnes transgenres en étant nourri au sein de la religion quelle qu'elle soit.

S'il devait se confirmer que le tueur a choisi cette discothèque parce qu'elle était fréquentée par des gays et que c'était donc bien un acte homophobe au nom de la religion, est-ce que les plus hauts dignitaires des différentes religions, à commencer par le pape François, condamneront sans ambiguïté cet acte ignoble?

Ce serait un message clair envers tous ceux qui brandissent l'étendard de la religion pour ne pas laisser vivre en paix des personnes qui ont juste une orientation sexuelle ou une identité de genre différentes d'eux! Cela ne serait bien évidemment pas une garantie pour qu'une horreur pareille ne se reproduise plus, mais ce serait un pas important dans la bonne direction. On peut toujours rêver.

 

 

Les commentaires sont fermés.