22/06/2016

Un membre du Conseil fédéral à la (gay) Pride?

13512211_1216392671735059_9094783045451521785_n.jpgSamedi aura lieu la Pride annuelle romande à Fribourg. Le contexte sera un peu particulier cette année puisque la tuerie d’Orlando est encore dans toutes les mémoires. Les participant-e-s qui défileront dans les rues de Fribourg ne manqueront pas d’avoir des pensées émues  pour les 49 victimes.

Cet événement a mis de manière dramatique en lumière jusqu’où pouvait conduire l’homophobie et la transphobie. Cet épisode tragique a marqué les esprits parce qu’il a fait de nombreux morts d’un seul coup. Mais il ne doit pas faire oublier que chaque jour dans le monde des hommes, des femmes et des personnes transgenres sont victimes d’actes homophobes et transphobes qui peuvent conduire jusqu’à la mort sous forme de violences étatiques, de crimes ou encore de suicides.

A celles et ceux qui s’étonnent que la Ville de Genève puisse hisser le drapeau arc-en-ciel devant le Palais Eynard plutôt qu’un autre suite au massacre d’Orlando, il n’est peut-être pas inutile de rappeler qu’environ 6% de la population mondiale a une orientation sexuelle ou une identité de genre différente de la majorité, soit à peu près 500 millions d’êtres humains.

C’est loin d’être anodin et ce n’est pas un choix, comme certaines et certains ne l’ont pas compris ou ne veulent pas le comprendre.

Participer à une Pride, c’est donc l’occasion de célébrer toutes celles et tous ceux qui se battent et qui se sont battus, parfois jusqu’à la mort, pour que cette partie importante de la population soit visible et aie les mêmes droits.

Pas besoin donc d’être directement concerné-e pour prendre part au défilé, car l’égalité des droits est l’affaire de toutes et tous. C’est d’ailleurs à ce titre que le chancelier autrichien a participer à la Parade arc-en-ciel de Vienne la semaine dernière en déclarant qu’il était « impensable qu’ici nous excluions une population des droits ».

 En Suisse deux conseillers fédéraux, Ruth Dreifuss et Moritz Leuenberger, ont déjà prononcé un discours lors d’une Pride, mais c’était il y a maintenant fort longtemps (1999 et 2000). Il serait temps qu’un autre membre du gouvernement prenne la relève et, pourquoi pas, participe au cortège pour tout simplement montrer l’attachement de la Suisse à l’égalité des droits.

Ni plus. Ni moins.

Commentaires

Un membre du conseil fédéral gay ça serait encore mieux.

Écrit par : norbert maendly | 22/06/2016

Juste petite remarque Simmonetta Sommaruga a participé à la pride de Zürich en 2012; il y a quatre ans.http://www.tagesanzeiger.ch/schweiz/standard/Simonetta-Sommaruga-am-Pride-Festival/story/12654455
Mais effectivement plus de participation des conseillers fédéraux ne ferait pas de mal

Écrit par : Castella | 23/06/2016

"Il serait temps qu’un autre membre du gouvernement prenne la relève"

Si on lui promet qu'il y aura du pinard, Parmelin devrait être d'accord de passer.

Écrit par : Patatra | 23/06/2016

Les commentaires sont fermés.