21/08/2017

Loi sur l'adoption définitivement...adoptée!

FullSizeRender.jpgLe peuple n’aura pas à voter sur la révision de la loi sur l’adoption puisqu’au terme du délai référendaire fixé au 6 octobre, les opposants n’ont réussi à récolter que 30 000 signatures sur les 50 000 requises. C'est un échec clair et net et une avancée réjouissante pour les droits humains en Suisse.

C’est une excellente nouvelle pour la protection des enfants en général et pour ceux qui vivent dans des familles homoparentales en particulier, comme l’a relevé Pro Aequalitate, dont je suis un des trois co-présidents, dans son communiqué de presse à lire ci-dessous.

L'association nationale Pro Aequalitate (1) qui a pour but la lutte pour l'égalité des droits des personnes LGBTI (2) dans le cadre d'initiatives, de référendums et de votations populaires, prend acte avec une très grande satisfaction que la droite conservatrice et les milieux fondamentalistes chrétiens ont échoué dans leur tentative d’attaquer par référendum la révision de la loi sur le droit à l’adoption.

La nouvelle loi en faveur de l’adoption de l’enfant du partenaire est un pas important vers une meilleure protection des enfants en Suisse. Elle correspond à la réalité de la diversité des familles dans lesquelles les enfants grandissent aujourd’hui. La loi tient compte non seulement des familles dont les parents qui, pour une raison qui leur appartient, ne sont pas liés par le mariage, mais aussi des familles dont les parents sont liés par un partenariat enregistré. Grâce à cette loi, un enfant issu d’un couple non marié ne devra, par exemple, plus être placé en cas de décès du parent biologique. L’enfant pourra vivre avec l’autre parent si le couple a mené une vie commune.

L’entrée en vigueur définitive de cette loi ouvre donc l’adoption conjointe aux couples concubins et aux couples partenariés. C’est un grand progrès pour ces milliers d’enfants qui grandissent dans des familles homoparentales et qui pourront enfin avoir les mêmes droits que les autres. La loi s’adapte ainsi à l’évolution de la société en les protégeant.

Cette avancée vers une meilleure égalité des droits pour toutes et tous n’aurait pas été possible sans la détermination, la motivation et la patience de l’association Familles Arc-en-ciel, membre de Pro Aequalitate, qui a réussi au cours de ces dernières années à convaincre une majorité des parlementaires du bien-fondé de ses revendications, en collaboration avec toutes les associations LGBT en Suisse.

Pro Aequalitate continuera ces prochaines années, notamment avec le débat pour le mariage pour toutes et tous qui s’annonce, de mener son combat pour une égalité des droits sans exception pour les personnes LGBTI.

(1) L'association Pro Aequalitate a été fondée le 29 août 2015 à Berne. Elle s'engage pour l'égalité des droits des lesbiennes, des gays, des personnes bisexuelles, transgenres et intersexuelles (LGBTI) dans le cadre d'initiatives populaires et de référendums. Plus de 20 organisations LGBT font partie de Pro Aequalitate.

(2) Personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans* et intersexes

Les commentaires sont fermés.