19/11/2016

Harcèlement humanitaire et associatif

Deux à trois sollicitations par jour pour faire des dons, y compris le samedi, sont arrivées dans ma boîte aux lettres depuis le milieu de la semaine: MSF, Croix-Rouge, Terre des hommes, Fédération suisse des aveugles, Amnesty, T-interactions, et j'en oublie. Et surtout ce n'est pas fini. 

A l'approche des fêtes, les associations s'adressent à leurs membres et/ou donateurs pour récolter des fonds pour leurs projets tout aussi valables les uns que les autres. Là n'est pas la question. Le problème est que l'on peut se demander si trop de sollicitations ne finissent pas par tuer les sollicitations. Devant cette avalanche de demandes, qui peut s'apparenter à une certaine forme de harcèlement humanitaire et associatif, le réflexe serait, en effet, plutôt de tout vouloir jeter à la poubelle, sans même ouvrir le courrier!

Et ce n'est pas facile à faire, car les enveloppes contiennent souvent des objets (CD, porte-clés, cartes, enveloppes, calendrier de l'Avent, etc.) qui culpabilisent, c'est le but, celles et ceux qui les jetteraient ou qui les garderaient sans rien donner en retour, alors qu'ils n'ont pourtant rien demandé.

En ce qui me concerne, pour éviter de me trouver dans cette situation que je trouve peu agréable, je décide en début d'année de soutenir quelques associations et de leur faire un versement unique valable sur douze mois, sauf bien évidemment s'il y a un événement exceptionnel qui se produit pendant l'année. Ainsi, je jette ou je garde sans "mauvaise conscience" tout ce que je reçois en cours d'année.

Mais au final, cette manière de faire, plutôt qu'une autre, permet aux associations d'atteindre leur objectif de récolter des fonds. Et c'est tant mieux, car grâce à leur engagement notre monde est un peu plus solidaire. Alors, bienvenue aux prochaines sollicitations qui vont arriver dans les boites ces prochains jours!

Commentaires

Et il y en a même qui téléphone, et qui prennent une attitude outrée quand je leur rappel que l'étoile dans l'annuaire concerne tous les appels non sollicités, même ceux des organisations humanitaires.

Je fais aussi des dons réguliers en fin d'année. Mais c'est aussi l'occasion de rappeler que si ces organisation on in fine un but charitable, il n'empêche que en moyenne seul 40% des fonds récolté vont directement au destinataire et que le 60% sert a payer l'administration de l'organisation, dont notamment la plupart des cadres ont un salaire à 6 chiffres.

Écrit par : Boris Olchevik | 19/11/2016

Très bon billet qui dénonce le ras le bol de nombreux citoyens
Tous ces dons sont pré programmés que vous donniez ou pas les BV reviendront .Il en est de même pour le nombreux harcèlements téléphoniques
Répondre une fois et les dés du harcèlement en sont jetés
J'estime que lorsqu'on a les moyens d'imprimer en papier glacé des calendriers avec des photos d'animaux à faire même rougir d'envie de nombreux photographes car tellement belles ,on économise l'argent dépensé pour les photos plutôt que demander de l'argent aux citoyens qui eux n'ont rien demandé
Cette forme de racolage n'ayons pas peur des mots s'exerce depuis longtemps mais semble t'il beaucoup plus en cantons protestants
En tous cas du temps de mes 40 ans passés mariée à un catholique je j'ai jamais vu telle montagnes de BV en pays Fribourgeois pour réclamer ceci ou cela pour ne rien sauver en définitive si l'on en juge par les demandes les mêmes qu'il y a plusieurs décennies
Très bon dimanche Monsieur Bonny

Écrit par : lovejoie | 20/11/2016

- « Très bon billet qui dénonce le ras le bol de nombreux citoyens ... Tous ces dons sont pré programmés que vous donniez ou pas les BV reviendront »


Tout à fait. A l'heure où internet a remplacé, l'église, la télé, et le confessional, faudrait ptet arrêter de passer ces publicités qui donnent mauvaise conscience si on n'est pas charitable.

Écrit par : Chuck Jones | 20/11/2016

C'est un bon exercice de non culpabilisation. Si chacun aide "égoïstement" déjà une association ou ONG le monde va mieux.
Alors je suis relaxe devant ces sollicitations. En revanche, recevoir des objets inutiles ça m'agace, ca remplit les poubelles, ça utilise des ressources, et si en plus je soupçonne une fabrication dans un pays qui paie au lance pierre ses ouvriers...
Mais ce n'est pas toujours le cas. Ouf!

Écrit par : Jacqueline Roiz | 21/11/2016

Les commentaires sont fermés.