22/12/2016

Faut-il clouer Céline Amaudruz au pilori?

Sphère privée? C'est la question qui se pose suite aux révélations du Temps (1) qui affirme que la Conseillère nationale UDC Céline Amaudruz aurait été arrêtée par la police en train de conduire avec un taux d'alcoolémie de 1,92 pour mille (!) dans le sang.

Sur les réseaux sociaux, le débat fait rage entre celles et ceux qui pensent qu'un.e élu.e se doit de montrer l'exemple et les autres qui estiment que le droit à la sphère privée est sacré et que cette histoire n'aurait pas dû être déballée dans la presse.

En ce qui me concerne, je n'ai aucun état d'âme à ce sujet: quand on est une élue de ce niveau, on ne parle pas d'une conseillère municipale, on se doit de montrer l'exemple. On le doit d'autant plus quand on appartient à un parti qui donne volontiers des leçons de morale et qui fait de l'intolérance son fonds de commerce! On le doit encore plus quand on sait le nombre de drames qui ont comme origine chaque année l'alcool au volant. 

Et pour celles et ceux qui seraient enclin à défendre Mme Amaudruz, je leur pose la question suivante: leur réaction aurait-elle été la même si par sa conduite supposée, au sens propre et figuré, elle avait mis la vie d'une ou de plusieurs personnes en danger?

 

(1) https://www.letemps.ch/suisse/2016/12/22/ivre-celine-amaudruz-appelle-conseiller-federal-rescousse 

Commentaires

"Montrer l'exemple"! C'est vrai que vous êtes expert en la matière...

Écrit par : Duval | 23/12/2016

Au pilori, non, ce n'est plus la coutume depuis longtemps dans nos contrées.
Mais appliquer la loi en toute justice:
"0,8‰: quiconque conduit un véhicule automobile ou un bateau de sport ou de plaisance avec 0,8‰ ou plus d’alcool dans le sang se voit retirer son permis de conduire pendant au moins trois mois et infliger une amende et, le cas échéant, une peine privative de liberté pouvant aller jusqu’à trois ans. Le montant de l’amende / de la peine pécuniaire dépend de la situation financière de la personne fautive. L’infraction est en outre inscrite au casier judiciaire et mentionnée quelque temps dans l’extrait du casier judiciaire."
https://www.ch.ch/fr/alcool-au-volant-et-dans-la-navigation/
Cas aggravé par la mise en danger de la vie d'autrui (zigzags) et le refus d'obtempérer aux ordres de la police. On veut bien croire que son cerveau était embué par les vapeurs de l'alcool, mais son cerveau voyait encore assez clair pour faire jouer le maximum de piston. Tous les mêmes les politiques qui se croient au-dessus du commun des mortels. "Désarroi"? Je veux bien, mais peut-on confier le moindre parcelle de pouvoir politique à quelqu'un qui pareillement n'est plus maître de ses nerfs? L'alcool a fonctionné comme un sérum de vérité. Nous verrons si la justice est vraiment indépendante. Si c'est trois mois de retrait de permis pour 0.08%, combien de mois pour un taux plus de deux fois plus élevé?
Il y a incompatibilité entre une inscription au casier judiciaire et un mandat politique.

Écrit par : Justice | 23/12/2016

A vous lire, il faudrait clouer Mme Amaudruz au pilori.

Il suffit donc d'une erreur, un jour, pour oublier un engagement en faveur de la vie publique. Un engagement qui nécessite souvent de faire des sacrifices. C'est très dur comme jugement.

Écrit par : Riro | 23/12/2016

Consommation d alcool. Les Femmes attrapent les Hommes !

En pré-ambule et tout d abord, il est dit clairement que 0.19 % d alcool dans le sang ( 3 à 4 fois le seuil autorisé) est puni par la loi, c est ainsi. La loi est toujours violente mais elle est faite pour être respectée par tous, femme ou homme mâle.
Deuxièmement, si c était un monsieur du même "rang" que Mme Amaudruz qui a été contrôlé positif, aurait on fait tout ce cirque et ce ramdam? Pas sûr!!
Troisièmement, n a t il pas eu lieu récemment une « affaire » de complaisance à l égard de quelques conducteurs mâles "alcoolisés" à qui on a abaissé le taux réel de leur alcoolémie "grâce" à leurs collègues de la même maison, La Police, et qui les ont contrôlés ce qui est une double faute et de laquelle on parle bien moins que de l « affaire » de Mme Céline Amaudruz bien que je n aime pas les idées de son parti…cqfd?
Nous savons tous que Femmes et Hommes ont aujourd'hui la même consommation d'alcool, selon une étude conduite principalement dans les pays occidentaux. Les femmes boivent désormais autant que les hommes dans de nombreux pays occidentaux et ne sont plus épargnées par les problèmes de santé liés à l'abus d'alcool.Cette "convergence" entre la consommation d'alcool des hommes et des femmes est la plus nette chez les jeunes adultes, affirment les auteurs,des chercheurs australiens et américains qui ont analysé 68 études internationales sur le sujet, portant au total sur plus de 4 millions de personnes. Ces études sur-représentent toutefois les pays occidentaux, puisque 39,7% ont été conduites en Europe et 36,7% en Amérique du Nord.
Une baisse de la consommation masculine ? Les auteurs expliquent que l'on observe une diminution continue dans le temps du ratio hommes-femmes tant pour la consommation d'alcool en général que pour la consommation excessive d'alcool et les problèmes de santé liés à l'alcool. Chez les personnes nées entre 1891 et 1910, "les hommes étaient 2,2 fois plus susceptibles que les femmes de consommer de l'alcool, 3 fois plus susceptibles de boire de l'alcool de façon problématique et 3,6 fois plus susceptibles d'être affectés par des effets néfastes liés à l'alcool", détaillent-ils, dans un article publié par la revue britannique British Medical Journal (BMJ).

Or pour les populations nées entrée 1991 et 2000, qui ont entre 16 et 25 ans aujourd'hui, ces ratios tombent respectivement à 1,1 fois, 1,2 et 1,3. Six études sur 68 expliquent cette réduction du ratio par une baisse de l'usage de l'alcool chez les hommes, tandis que 42 études soulignent l'augmentation de la consommation féminine.

Adapter les politiques de santé publique. Selon certaines des études analysées, ces changements peuvent s'expliquer par l'évolution des rôles sociaux attribués à chaque sexe, du regard vis-à-vis de la consommation d'alcool chez les femmes et des contextes dans lesquelles l'alcool est consommé. Ces résultats doivent amener à "repenser" les politiques de santé publique si l'on veut combattre efficacement les "coûts sociétaux" liés à l'alcool, historiquement considérés comme un phénomène masculin, ajoutent-ils. L'alcool fait partie "des facteurs de risques les plus importants" pour la santé et cause environ 5 millions de décès par an dans le monde. Selon Santé Publique France, l'alcool est la 2e cause évitable de mortalité prématurée en France après le tabac, avec 49.000 morts par an.
http://www.europe1.fr/sante/consommation-dalcool-les-femmes-rattrapent-les-hommes-2882321

Écrit par : Charles 05 | 25/12/2016

Trop drôle, les sodomites qui donnent des leçons de morale a une femme qui se prend une biture... Ça pue la décadence.

Écrit par : Donald T. | 23/12/2016

"si [...] elle avait mis la vie d'une ou de plusieurs personnes en danger?"

Pas la peine de vous exprimer au conditionnel. Quand on prend le volant avec le degré de biture qui était le sien, on met effectivement la vie des autres en danger...

Écrit par : Delamuraz se pochtronnait aussi, mais il avait un chauffeur | 23/12/2016

Il est clair que, si c'était un ou élue de gauche, la presse n'en parlerait pas ! Est-ce que les journaux nous parle de Bob l'Eponge, élu au conseil national et membre du parti des khmers verts ? D'autres exemples existent comme le haut-valaisan Burgener qui se paye un chantier !

Écrit par : Miloslav Leku | 23/12/2016

"Ça pue la décadence."

Suis tout à fait d'accord. Et je parie qu'il sente, cette puanteur, le Donald ci, tous les jours, tous les jours. Ça doit être son cerveau en décomposition.. J'en suis sûr..

Écrit par : Daniel | 23/12/2016

Il n'y pas le permis ! Heureusement car il y aurait des morts !

Écrit par : Miloslav Leku | 24/12/2016

"Est-ce que les journaux nous parle de Bob l'Eponge, élu au conseil national et membre du parti des khmers verts ?"
Elle est bien bonne, il n'a pas le permis !
Céline Amaudruz est le parfait exemple de ces politiciens qui font de la politique par arrivisme. Pour être en dessus des lois et appeler ses petits copains en cas de coup dur pour sauter les amendes. Dehors ! Raus ! Et si l'UDC la garde comme vice-présidente, cela va faire mal pour elle en Suisse romande. Ce n'est pas la biture le premier problème, c'est l'attitude générale : tentative de fuite, résistance, appel à ceux qui ont le bras long...
Tout ce qu'on déteste et que détestent ceux qui votent UDC !

Écrit par : Géo | 23/12/2016

@Duval et @ Donald T. : fidèle à ma politique, je publie vos deux commentaires quand bien même ils n'ont rien à voir avec le sujet, m'attaquent personnellement et celui de Donald T. est en plus homophobe. Je laisse celles et ceux qui les liront juger de leur pertinence. En ce qui me concerne, je les trouve d'une nullité absolue.

Écrit par : Didier Bonny | 23/12/2016

"Ce n'est pas la biture le premier problème" Et quand je dis ça, je me rends compte que prendre le volant avec une telle alcoolémie, c'est difficilement excusable. Il existe des taxis, Nez rouge, la famille, les amis...
Céline Amaudruz : Kinder, Küche, Kirche ou barefoot in the kitchen ! La femme au foyer, comme disait Landru !

Écrit par : Géo | 23/12/2016

libre circulation: selon le site d'extrême droite "Les Observateurs"site auquel ont collaboré Duval-Jean Romain- Decaillet-Mireille Valette et dont les contributeurs patentés sont Yvan Perrin et Céline Amaudruz, on apprend que Simonetta Sommaruga à partagé un repas avec des réfugiés , mais silence radio sur les virées épiques des éditorialistes.
Le Radar probablement...

Écrit par : briand | 23/12/2016

le site d'extrême droite "Les Observateurs"

Diabolisation par un extrême gauchiste.

Écrit par : extrême gauche | 23/12/2016

A titre de comparaison, selon le droit français et pour un taux d'alcoolémie de 1,80 g/l, le retrait de permis serait de 6 mois. A noter que le refus de se soumettre à un test entraîne le retrait immédiat du permis.
http://www.legipermis.com/retrait-permis/retrait-permis-alcool.html
Et pour l'amende le tarif semble être celui-ci:
"- à partir de 1,5‰: dès 30 jours-amende"

Écrit par : Justice | 23/12/2016

Pour ma part, je ressens une très grande compassion pour cette femme qui a eu besoin de se lâcher dans l'ivresse pour des raisons inconnues de nous et qui, maintenant, subit une persécution importante de la part des bien-pensants.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 23/12/2016

Madame Marie-France de Meuron, ivresse oui, ce n'est pas un délit, ivresse au volant non, c'est un délit. Commis par une personnalité PUBLIQUE qui a un droit de vote sur Via Secura. Vous voulez sans doute parler de délire de la "persécution".
http://www.cnrtl.fr/lexicographie/pers%C3%A9cution
N'avez-vous pas le sentiment que ce qui est exagéré est insignifiant?

Écrit par : Justice | 24/12/2016

Pourquoi mon commentaire serait il "homophobe", les homos ne pratiquent pas la sodomie ? Ou faut juste pas le dire ?

Je me marre simplement du fait que ceux qui précisément étaient pendant longtemps au pilori de la société se prennent maintenant pour les nouveaux petits bourgeois qui réclament le droit au mariage et jugent les comportements immoraux de ceux qui se seraient pris une biture de trop...

Merci quand même de publier les commentaires qui vous déplaise, je reconnais volontiers que c'est une qualité qui se fait rare.

Écrit par : Donald T | 24/12/2016

Rien à voir avec le sujet?....ah bon, votre billet ne traite pas du fait de montrer l'exemple!

Écrit par : Duval | 24/12/2016

Dixit Jornot- Parmelin , pourquoi ne pas avoir tenté Poutine qui jette le rouble aux nationalistes genre Marine ou Trump...?

Écrit par : briand | 24/12/2016

"subit une persécution importante de la part des bien-pensants."
Yes !!! Me faire traiter de bien-pensant, je n'aurais jamais espéré un tel honneur, et par cette personne plus-bisounours-tu-meurs...
Allez, biturons-nous tous en coeur et prenons le volant avec 2 pour mille, qu'on rigole...

Écrit par : Géo | 24/12/2016

@ Géo, je viens de lire que vous comme moi voyons nos commentaires censurés par un grand monsieur qui prend la défense des grands messieurs et des grandes dames. Comme du temps de l'aristocratie, il y a le dessus du panier et... les autres. Je voudrais vous inviter - sans abuser ici de l'hospitalité de notre hôte - à nous faire part des remarques que vous avez cru bon de formuler sous ce billet:
http://humoresques.blog.tdg.ch/archive/2016/12/23/quand-la-populace-enivree-savoure-sa-curee-281066.html
Le mien:
"Monsieur Widmer, non ce n'était pas une "bévue", mais de multiples infractions à la loi. Urgences* des HUG? Vous plaisantez, cellule de dégrisement comme tout le monde dans cet état. Ou voulez-vous nous dire qu'il y a des citoyens qui ont plus de droits que d'autres? Les faits sont graves et vous faites tout pour les minimiser. Votre indulgence est stupéfiante. Quand une personne choisit de devenir une personnalité publique, c'est pour le meilleur et le pire. Que chacun assume ses responsabilités, que chacun en supporte les conséquences.
Vous utilisez les mots "paniquée" et "désarroi": est-il raisonnable de confier des tâches publiques à quelqu'un qui n'est plus maître d'elle-même? Il me semble surtout qu'elle a cherché à échapper avec constance aux conséquences de ses actes, comme le fait de ne pas obtempérer à un ordre de la police de s'arrêter, puis le refus de souffler dans un éthylotest. (...) En ce qui concerne votre billet du jour, je retiendrai votre conclusion: "Il n'y a nulle vache sacrée – que l'on sache - au sein de notre cheptel suisse."
Peut-être l'aviez-vous oubliée, cette conclusion.
*En passant devant tout le monde?"

Écrit par : Justice | 25/12/2016

Justice@ Mon commentaire allait dans le sens de ceux écrits ci-dessus. J'en ai envoyé un 2ème et dernier pour lui indiquer qu'il serait préférable de fermer les commentaires, puisqu'il ne supporte aucune contradiction.
Cela dit, cette défense de la pauvre et faible femme contre les méchants persécuteurs dans ce cas-là paraît assez surréaliste. Difficile de rester crédible après ça...

Écrit par : Géo | 25/12/2016

Si vous l'aviez élue au Conseil fédéral (pour conserver la parité homme-femme), à la place de marpelinpinlin, elle n'aurait pas été se saouler au concours hippique, elle n'aurait pas eu à conduire sa voiture elle-même.
On rappellera quand-même que le "meilleur conseiller fédéral de tous les temps", qui ne buvait pas comme un catéchumène darbyste, n'a jamais été inquiété par la maréchaussée. Autre temps, autres moeurs.

Conclusion: c'est de la faute aux verres... à la vôtre, les verts...

Écrit par : petard | 25/12/2016

«Allez, biturons-nous tous en coeur et prenons le volant avec 2 pour mille, qu'on rigole...»

Mais c'est pas les 2 pour mille le problème. Il y a trop, trop, trop d'autres voitures sur les routes. Trop de virages (à gauche), trop de platanes... si ceux qui passent avant ne les enlèvent pas. Et il y a maintenant trop de piétons qui traversent sans regarder.

Écrit par : petard | 25/12/2016

- « Allez, biturons-nous tous en coeur et prenons le volant avec 2 pour mille, qu'on rigole... » (Briand)

Ben justement, y'a fête des zauto tamponneuses à Plainpalais :-)))

Pas vraiment besoin de casque, mais une minerve est recommendée, pour éviter les coups des lapins crétins qu'on a oublié de voir venir :)

Écrit par : Chuck Jones | 25/12/2016

C'est bien ça!, les censeurs, moralistes, bien-pensant et autres défenseurs de la morale politique ont trouvé un os à ronger pendant la trève des confiseurs et ils s'en donnent à coeur joie pour se défouler, on le sait maintenant qu'elle avait bu un coup de trop et qu'elle a essayé de se défiler, (cela s'est terminé sans dommage heureusement) mais on ne va pas faire le réveillons la-dessus et je me demande si l'auteur du coup de téléphone à la police aurait agit de même si le parti politique de cette dame aurait été autre. Bonnes fêtes à tous :-))

Écrit par : grindesel | 25/12/2016

Evidemment, Géo, vous profitez d'essayer de rendre des comptes avec moi et vous sortez du thème de la note.
Pour ceux qui ont le commentaire hâtif, je tiens à préciser que je n'ai jamais rencontrer Céline A. et que je n'ai jamais été affiliée à son parti politique.
Céline A. est un être humain d'abord, avant d'avoir des fonctions politiques.
Elle a montré un grand signe de fragilité ce soir-là mais ce n'est pas pour autant qu'elle en perd toutes les facultés qui l'ont amenée au Conseil National. Tout ce qu'elle a amené à son parti n'a pas disparu dans l'alcool dont elle a déjà bien dégrisé!
OK, elle a commis une "faute" ("falta"= un manque) dont elle devra assumer le tarif officiel. Ce n'est pas pour autant qu'elle doit se "couper" de ses qualités de jeune femme dynamique et se sentir "coupable" outre-mesure. On ne peut que lui souhaiter de ne plus "pécher" (en hébreu, péché signifie simplement une mauvaise visée).
Si on détient la sagesse russe, on dirait : "Si chacun balayait devant la porte, comme la ville de Moscou serait propre!"
Si on s'affirme comme chrétien, on dirait : "ne juge point afin de ne point être jugé"
Avec la rigueur laïque, on peut dire que c'est à la justice de faire son travail pour un délit qui, de plus, touche à la vie privée!

Écrit par : Marie-France de Meuron | 26/12/2016

Toute cette histoire a un arrière-goût de revanche, de règlement de compte.

Oui, la dame est UDC. Oui, la dame peut être arrogante. Oui, c'est embêtant mais la dame est intelligente. Oui, c'est embêtant aussi, la dame est jolie et il y a plein de mâles hors de sont parti qui...

Ce n'est tout de même pas la première personnalité élue à avoir plus que quelques verres dans le nez après une agape de fin d'année. Oui, mais les autres n'appellent pas un conseiller fédéral... ni un procureur... Oui, mais quand c'est un conseiller fédéral qui... il appelle pas forcément son collègue. Et quand c'est un procureur, qui...il ne va pas appeler le greffier.

QUAND ON NE SAIT PAS LES CONDITIONS ET LE POURQUOI DU COMMENT des coups de fil, on n'invente pas, on ne suppute pas, on se tait. Et c'est ce que «Le Temps», un journal qui se dit sérieux n'a pas fait. Mais depuis quelques jours, Le Temps, sentant la «prise de la mayonnaise», rajoute de l'huile, estimant que cette fois ci, il aura la peau de Roger Rabbit.

La face positive de cette histoire, c'est que Céline Amaudruz aura le temps d'«expérimenter» de l'intérieur les joyeusetés des doubles ou triples peines absurdes que l'on inflige aux automobilistes fautifs. Céline Amaudruz aurait sans doute mieux fait de rentrer à pied et de tagger et de briser les vitrines de la Rue du Rhône.

Écrit par : petard | 26/12/2016

"Si on s'affirme comme chrétien, on dirait : "ne juge point afin de ne point être jugé""
Merci, c'est exactement ça, les chrétiens. Ne jugeons pas par exemple ces merveilleux enfants du 9-3 qui s'expriment avec une kalachnikov au Bataclan, on pourrait nous juger nous-mêmes...

"QUAND ON NE SAIT PAS LES CONDITIONS ET LE POURQUOI DU COMMENT des coups de fil, on n'invente pas, on ne suppute pas, on se tait."
Ah ben là, faut oser ! J'appelle papa perlimpinpin pour qu'il me débarrasse des méchants flics qui m'attaquent, moi la Grande Dame qui va délivrer la Patrie, et il faudrait surtout pas y voir une volonté d'échapper à la justice de monsieur tout-le-monde...
Sans blague ? Les UDC sont vraiment prêts à tout, même défendre l'absolument indéfendable.

Écrit par : Géo | 26/12/2016

Géo: les jeunes du 9-3 ont peut-être envie de s'exprimer, mais parmi les dix commandements, il y en a un qui dit: "Tu ne tueras point". Cette injonction n'existe peut-être pas dans le Coran, il est vrai....

Quant à "Céline A a appelé papa pour qu'il la débarrasse des méchants flics": en réalité, connaît-on la teneur de sa conversation avec Parmelin? Tout le monde part de l'évidence que c'était pour échapper à la condamnation et tout le monde suppute qu'elle a réellement échappé à toute condamnation.

J'espère que Le Temps ira jusqu'au bout de sa démarche journalistique et qu'on nous informera de la sanction (ou absence d'icelle) de Céline A. Car en réalité, on n'en sait rien et par conséquent, on devrait réellement s'abstenir de juger.

Et que celui qui n'a jamais péché jette la première pierre (mais pas sur la femme adultère, please!)

Écrit par : Arnica | 26/12/2016

« Les UDC sont vraiment prêts à tout, même défendre l'absolument indéfendable»

Idem pour les anti-UDC, ils sont attentifs à n'importe quel incident ou non-incident pour diaboliser l'UDC.

Dois-je répéter que je ne suis pas un pro-UDC, ni un pro-autre chose, mais plutôt un contre "tous ces gens-là". Et si on veut vraiment me caser, alors ça serait plutôt par ici: https://fr.wikipedia.org/wiki/Anarchisme_de_droite ... et je ne vais pas m'en excuser !

« moi la Grande Dame qui va délivrer la Patrie »
Qu'est-ce que ça à faire ici avec X x 3 de Chardonnay de Montrachet (il faut bien que ce soit de celui-là, pour en avaler autant), et encore une fiole de Massette avec les fromages...

Moi, j'aurais plutôt une pensée "nauséabonde" pour l'employé de Jenny qui l'a dégonflée...

Écrit par : petard | 26/12/2016

Curieusement ...

... on a deux versions, ... au moins, ... différentes de l'incident.

La version TdG, revisitée par Monsieur JAW ...

... "Selon la Tribune de Genève, Céline Amaudruz aurait été dénoncée à la police par un chauffeur de taxi. Elle se trouvait à bord dudit taxi lorsque, pour des raisons qui demeurent obscures, la passagère a décidé de mettre un terme à sa course pour terminer son retour à domicile à bord de sa propre voiture dans une lointaine campagne ."

... et la version "Le Temps", prudemment évoquée par Monsieur Bonny avec un lien de référence ... à l'article même (et donc à son auteur lui-même) ...

... "Dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 décembre, la police genevoise est alertée par un chauffeur de taxi qu’une voiture zigzague sur la route de Ferney, en direction du centre-ville. ..."

Les poteaux du but sont placés, ... le ballon est posé sur le point de penalty, ... le suspense est ... lourd, ... suspendu en l'air, ... total.

Un moment de vérité va-t-il surgir parmi les sacrés libres blogueurs, et les sacrés libres reblogueurs, et le sacrés libres commentateurs, et les sacrés libres recommentateurs ?

Ou sera-ce un moment de ... con-sensus ?

Ou un moment de dégrisement ?

Écrit par : Chuck Jones | 26/12/2016

Si on traite les homos de sodomites il y a problème puis que la Bible enseigne que la colère divine détruisit Sodome... notamment.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 26/12/2016

ça dérape :
on parle d'une élue que l'on soupçonne d'avoir commis trois infraction dont l'une relativement grave, à savoir le délit de fuite.
qu'il s'agisse d'une élue très en phase avec la sphère médiatique Je n'éve qu'à chaud produit par Des Cahiers égocentriques n'ajoute ni n'enlève quoi que ce soit au fait d'Hiver.
La Genève UDC constate que la dame bosse beaucoup , gérante de fortune à Zurich ça doit être dure, par contre l'UDC Blochero-compatible sera moins Cool , une fois le rapport de police révélé.
Le peuple suisse déifié par ces nouvelle élites , qui comptent bien définitivement se substituer au Corpus démocratique , pour construire , une révolution conservatrice, synonyme de néo fascisme .

Écrit par : briand | 26/12/2016

« une fiole de Massette avec les fromages...»

de MASSETO ! m... de correcteur orthographique ! Vous voyez maintenant pourquoi l'anarchisme d.d. !

Réflexion faite, je vais faire dans le «révisionnisme», ne pense pas que des Vins de cette classe fassent à ce point exploser le compteur.

M'est avis, que dans ces milieux huppés de l'hippisme, on serait plutôt du genre "Scotch" (avec deux glaçons), ou Hennessy Paradis Impérial and Montecristo 80 Aniversario... ce qui expliquerait l’irrésisitibilité de l'«expédition», associée à ce score confortable.

Écrit par : petard | 26/12/2016

@ petard @ Géo
"QUAND ON NE SAIT PAS LES CONDITIONS ET LE POURQUOI DU COMMENT des coups de fil, on n'invente pas, on ne suppute pas, on se tait."
Bien sûr "on" appelle Jornod pour recevoir un conseil et un ministre pour se faire consoler. Sauf qu'il y a au moins un témoin de ces coups de fil. Conduire en état d'ivresse est un délit qui peut devenir un crime. Un délit qui est sanctionné de par la loi. La personne condamnée est un délinquant. La compassion pour les délinquants routiers est affligeante et montre une inversion des valeurs. La délinquance routière (principalement excès de vitesse et ivresse) est un terrorisme qui cause plus de morts dans nos pays que tous les attentats politiques. Les chauffards sont des terroristes.
"des doubles ou triples peines absurdes que l'on inflige aux automobilistes fautifs."
C'est la loi. Lancez une initiative pour modifier la loi. Si vous avez du temps et de l'énergie à perdre.
Et à propos d'invention ou de supputations, Monsieur Widmer fait très fort:
http://humoresques.blog.tdg.ch/archive/2016/12/23/quand-la-populace-enivree-savoure-sa-curee-281066.html
Si j'étais le chauffeur en question, je porterais plainte pour diffamation, voire calomnie.
Je constate que certaines personnes qui se droguent (l'alcool comme le tabac sont des drogues et il y a un monsieur qui en a essayés au point de se perdre) prennent la défense bec et ongles de la dame. Indulgence entre drogués?

Écrit par : Justice | 27/12/2016

De quoi pourrait-elle se plaindre?
http://www.lematin.ch/suisse/parlementaires-espionnent-insu-electeurs/story/26015815

Écrit par : Justice | 27/12/2016

Quelles que soient les versions, on sait qu'elle a pris le volant avec 1.92 pour mille, qu'elle n'a pas obtempéré immédiatement aux ordres de la police, qu'on l'a laissé téléphoner à plusieurs personnes importantes : Olivier Jornot, Guy Parmelin et son avocat Christian Lüscher, ce que le citoyen lambda n'aurait vraisemblablement pas eu le droit de faire, et on a de la peine à imaginer que ce soit pour parler d'autre chose que ce qui lui arrivait. Même petard dira difficilement le contraire...
Ensuite de quoi, elle a fait un communiqué à la presse minimisant les faits non pas de manière préventive, mais parce que certains journalistes cherchaient à la joindre.
Ce qu'on peut lui reprocher sans haine et sans crainte :
- prendre le volant avec une telle alcoolémie, alors qu'il existe de nombreuses solutions pour une personne en ville et non au fond d'une vallée alpine isolée...
- chercher tout de suite à faire jouer ses relations importantes : j'ai le bras long, moi, monsieur...

Quand on se fait prendre, on assume. Quelqu'un qui n'assume pas une affaire pareille n'a pas sa place comme responsable politique, c-à-d représentant du peuple à quelque place que ce soit. Toutes les réactions de cette personne dénotent un manque total de responsabilité. Et donc je vois très mal son avenir politique, à moins que les gens de l'UDC aient envie de prendre les risques sur le dos du parti, ce qui m'étonnerait.

Syndrome Jean-Marie Le Pen : le fait de par ses erreurs, ses maladresses et autres turpitudes de complétement déconsidérer une cause. On peut sans aucune hésitation le rendre responsable de l'invasion de la France par les travailleurs algériens qui a conduit à la situation actuelle, parce que ses outrances ont permis de diaboliser ceux qui auraient voulu s'y opposer pour des raisons parfaitement rationnelles.

Mais c'était le "parti de Jean-Marie" himself et Céline A. n'a pas cette importance pour l'UDC...

Écrit par : Géo | 27/12/2016

Céline A. a-t-elle eu un retrait de permis, oui ou non?
Céline A a-t-elle été condamnée à des jours amende, oui ou non?
Si la réponse est OUI, tout ce débat sur les passe droits n'a pas lieu d'être.

La loi interdit-elle d'appeler un ami pour, p.ex., qu'il vienne vous chercher? A-t-on le droit d'appeler un taxi? La police offre-t-elle le service Nez Rouge pour vous ramener à la maison avec votre véhicule? Appelle-t-on la fourrière? J'imagine que quand on se fait pincer avec 1,9 dans le sang, on n'a pas le droit de reprendre le volant, alors que se passe-t-il très concrètement? On repart à pied sans avoir le droit de parler à qui que ce soit?

Qui pourrait nous éclairer à ce sujet? Merci. Ca pourra servir à tous les autres citoyens de la République qui pourraient se retrouver dans la même situation que Céline A. et dieu sait s'il y en a (toutes couleurs politiques confondues ;-))

Écrit par : Arnica | 27/12/2016

"Oui, c'est embêtant aussi, la dame est jolie et il y a plein de mâles hors de sont parti qui..."
Jolie ? Je connais un autre anarchiste, tout aussi bidon par ailleurs, et voici ce qu'il pense des blondasses décolorées et prétentieuses :
https://www.youtube.com/watch?v=zV5SFhBGnGk

Écrit par : Géo | 27/12/2016

« La compassion pour les délinquants routiers est affligeante et montre une inversion des valeurs. »

Il ne s'agit pas de ça. Plutôt de proportionnalité et de discernement dans l’estimation de la gravité de la faute.

Dans le cas de C. Amaudruz, la Justice se déterminera et l’intéressée devra en assumer les conséquences. Que la dame ait lancé des coups de fils à des amis «bien placés» en présence de policiers afin de les intimider ou non, aggravera probablement son cas aux yeux des juges; et sera forcément tarifé en sus.

La conduite en état d’ivresse est une infraction pénale, soit. Mais où je ne suis pas d’accord en matière de délits routiers, c’est sur cette spécificité de la sanction administrative lorsque l’infraction est pénalement répréhensible. Que l’on soit puni une fois sévèrement par des juges dans un tribunal me paraît évident. Et ça devrait être du ressort des tribunaux de juger de la durée de l’interdiction de conduire (retrait de permis), montant de l’amende et durée de la peine privative de liberté; puis de faire appliquer les prononcés… par des services en charge de l’exécution qui n’ont pas à ramenr leur grain de sel sur la décision des juges.
Dès lors, cette incursion de l’appareil administratif, qui rajoute sa/ses propre(s) couche(s) de pénalité(s) me paraît totalement arbitraire et insupportable… Mais si c’est ce que l’on veut, alors pourquoi un violeur condamné à huit ans ferme, ne se verrait-il pas, en sus, castré par l’administration pénitenciaire ?

Ce qui m’inquiète, c’est qu’avec certains types de délits routiers, suivant les circonstances, on est carrément dans l’hystérie répressive administrative qui n’a rien à voir avec la sécurité routière.
Un exemple certes, extrême: un dépassement de la durée de stationnement puni lorsque de nombreuses places sont libres à proximité immédiate… Ça se passe tous les jours !

Enfin, tout de même, depuis 45 ans que je conduis, je n’ai jamais vu une patrouille de police arrêter ces chauffards (en excès de vitesse flagrant), qui dépassent intempestivement par la droite, pour gagner une place dans la file… Je sais, c’est trop compliqué; et il y a manque d’effectifs.

Écrit par : petard | 27/12/2016

petard@ Mais ce n'est pas du tout de cela dont on parle ici. La question n'est pas du tout Via sicura est-elle adaptée à la situation ou non, la question est : est-ce qu'une personne qui fait de la politique est au-dessus des lois ? NON.
C.A s'est-elle immédiatement sentie au dessus des lois ? OUI.
Point barre.

Écrit par : Géo | 27/12/2016

Géo, vous pratiquez une arithmétique fort élémentaire. Un être humain est beaucoup plus complexe. Il s'agit d'un microcosme pluridimensionnel avec énormément d'interconnexions. Actuellement, on veut beaucoup simplifier l'existence avec des règlements très codifié, ce qui finit par nous déconnecter du réel.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 27/12/2016

@ de Meuron
"ce qui finit par nous déconnecter du réel."
C'est bien évident qu'avec près de 2 pour mille d'alcool dans le sang, la personne est déconnectée du réel. Avec des raisonnements comme le vôtre - qui justifie tout par cette histoire "d'un microcosme pluridimensionnel avec énormément d'interconnexions" et qui trouve des excuses à des conduites sur la route irresponsables et délictuelles - vous participez à cette inversion des valeurs qui fait des coupables des victimes et des victimes des coupables. Le réel c'est la statistique des accidents de la route dont un grande partie est due au non respect des règlements qui ne sont pas là pour "simplifier l'existence", mais pour sauver des vies et éviter des souffrances (hôpital, rééducation, AI). Vous êtes "déconnectée" de cette statistique. Je vous invite à aller visiter un centre de rééducation. Sans doute que par la suite vos propos seront davantage responsables. Ces règlements sont très clairs sur les conséquences qu'impliquent leur non respect. Ceux qui conduisent en état d'ébriété (ou sous l'effet d'une drogue) n'ont pas de RESPECT pour les autres usagers de la route.

Écrit par : Justice | 28/12/2016

"ce qui finit par nous déconnecter du réel." Oui, en effet, je m'en rends compte à vous lire...

Écrit par : Géo | 28/12/2016

Il est probable que Dame C. A. doit être bien marrie de ce qui lui est arrivé et, surtout, que la presse s'en empare sans oublier les réactions subséquentes de la rue...

Quel que soit l'avis qu'on l'on puisse porter sur cette affaire, il importe de ne pas considérer l'appartenance de la prévenue à l'UDC comme une circonstance aggravante.

Et Dieu sait si je suis assez loin de soutenir les idées de ce parti...

Écrit par : Michel Sommer | 28/12/2016

"il importe de ne pas considérer l'appartenance de la prévenue à l'UDC comme une circonstance aggravante."
C'est exactement le contraire pour moi. Si elle était PLR ou PS ou PDC et qu'elle couvre de honte son parti, je m'en frotterais les mains. Mais qu'elle ridiculise le seul parti qui peut nous aider à lutter contre les invasions barbares que favorisent les autres partis, pas question.
Voir le syndrome Jean-Marie le Pen, ci-dessus.

Écrit par : Géo | 28/12/2016

Syndrome Jean-Marie Le Pen : le fait de par ses erreurs, ses maladresses et autres turpitudes de complétement déconsidérer une cause. On peut sans aucune hésitation le rendre responsable de l'invasion de la France par les travailleurs algériens qui a conduit à la situation actuelle, parce que ses outrances ont permis de diaboliser ceux qui auraient voulu s'y opposer pour des raisons parfaitement rationnelles.

Mais c'était le "parti de Jean-Marie" himself et Céline A. n'a pas cette importance pour l'UDC...

Écrit par : Géo | 28/12/2016

Les commentaires sont fermés.