13/03/2017

Du grand au petit écran: "Hippocrate"

IMG_8203.PNGFrance 2 consacre sa soirée de mardi à la médecine avec en première partie "Hippocrate", film de Thomas Lilti lui-même médecin généraliste et réalisateur l'année dernière du très bon "Médecin de campagne" avec François Cluzet. 

Il est question dans ce film du premier stage comme interne de Benjamin Barois (Vincent Lacoste, vu en 2016 dans "Victoria", convaincant à l’image de toute la distribution du film avec une mention spéciale pour Reda Kateb qui a obtenu en 2015 le César du meilleur second rôle pour ce film) dans le service de son père.

Face à la dure réalité de la vie hospitalière, Benjamin va se trouver rapidement confronté à ses limites, à ses craintes, mais également à celles de ses patients, de leur famille et de ses collègues écrasés par de lourdes responsabilités que le manque de moyens ne fait qu’exacerber.

On est loin d’ « Urgences » (avec tout de même un petit clin d’œil au générique de la célèbre série médicale américaine), de « Grey’s anatomy » ou encore de « Docteur House », que le personnel regarde à la TV, dans « Hippocrate ». La réalité est décrite sans fioriture et c’est une véritable immersion dans le monde hospitalier auquel a le droit le spectateur pour le meilleur, le soulagement de la vieille dame dans sa douleur par exemple, et pour le pire, la couverture d’une erreur médicale due à un matériel défectueux, autre exemple.

Certes, le film n’est pas parfait, tout particulièrement dans sa dernière partie où les rebondissements s’enchainent de manière cette fois peu réalistes, mais cela ne doit pas gâcher l’envie de le regarder! 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.