02/04/2017

Autorisation de griller les feux rouges pour les cyclistes?

Voilà une décision qui, si elle était finalement appliquée, ne changerait pas grand-chose dans les faits, mais qui aurait l'indéniable avantage de "décriminaliser" les cyclistes, puisque ces derniers seraient autorisés à tourner à droite au feu rouge des intersections. Enfin, serait-on tenté de dire!

Après deux années d'application de cette mesure à titre d'essai à Bâle-Ville qui ont donné satisfaction, le Conseil fédéral va proposer cet automne un amendement aux règlements de la circulation allant dans ce (bon) sens. Pour les vélos, il serait ainsi permis de griller le feu rouge en toute légalité, comme c'est déjà le cas en France, en Belgique et au Danemark, mais pour tourner à droite uniquement.

Si cet amendement devait être effectif, mieux vaut être prudent et ne pas se réjouir trop vite, il ne ferait qu'entériner une situation de fait, tant il est vrai que peu de cyclistes respectent le feu rouge lorsqu'il s'agit de tourner à droite - car cela ne fait guère de sens et oblige à relancer la machine pour rien - à condition bien évidemment de respecter les piétons si un passage se trouve sur la route du cycliste.

Mais cela ne devrait pas être un problème puisque c'est déjà le cas à de nombreux carrefours où quand le feu est vert pour tourner à droite, les piétons ont la priorité. Il suffira d'adapter la signalisation pour les cyclistes.

Une amélioration des conditions de circulation donc bienvenue pour les amateurs de vélo qui contribuent par leurs déplacements non polluants et non bruyants à une meilleure qualité de vie pour tout le monde et qu'il s'agit par conséquent d'encourager avec des aménagements adéquats.

Commentaires

Soyons honnetes, la plupart des cyclistes ne respectent pas le feu rouge tout court. Et ce n'est certainement le non respect pour tourner à droite qui pose problème...

Écrit par : Pierre Roche | 03/04/2017

Les commentaires sont fermés.