24/04/2017

Comment Hamon distingue Macron de Le Pen

IMG_8576.JPGCette fois, les sondages n'ont pas failli. Les deux favoris sont arrivés en tête. Il y aura donc un second tour opposant Emmanuel Macron à Marine Le Pen, un premier sondage donnant 62% des voix au premier. Leurs partisans sont évidemment ravis, ceux de François Fillon - beau perdant - et Jean-Luc Mélenchon - mauvais perdant - beaucoup moins, car ils espéraient jusqu'au bout que leur candidat préféré se qualifierait pour le duel final.

C'est donc "logiquement" du côté des supporters des perdants que l'on peut lire les commentaires les plus durs sur les réseaux sociaux sur les deux vainqueurs du premier tour. A tel point d'ailleurs que certains n'hésitent pas à mettre Emmanuel Macron et Marine Le Pen dans le même panier, avec à la clé un appel à s'abstenir ou à voter blanc pour le 7 mai.

Celles et ceux qui pensent que voter pour Emmanuel Macron ou pour Marine Le Pen revient à choisir entre la peste et le choléra devraient réfléchir à la position de Benoît Hamon - très digne suite à une défaite pourtant historique du parti socialiste - qui a déclaré qu'il faisait "une distinction claire entre un adversaire politique et une ennemie de la République".

Ils ont deux semaines pour le faire, une fois la déception bien compréhensible passée.

Commentaires

L’ennemi de la république c'est l'islamisme qui va encore gagner cinq ans pour asseoir son pouvoir.

Écrit par : norbert maendly | 24/04/2017

La finance n'est pas l'ennemi du PS.
Cinq ans pour l'avouer.

Écrit par : Beatrix | 24/04/2017

M. Hamon est un mauvais perdant et surtout, il n'a aucune légitimité pour tenir ce genre de propos avec ces maigres 6%.

En disant ceci, il insulte 21% de ses propres concitoyens et sûrement plus au 2ème tour.

C'est contre ce genre d'énergumène que les électeurs de MLP on voté. Rira bien qui rira le dernier.

Écrit par : jacphil | 26/04/2017

Les commentaires sont fermés.