30/04/2017

"Ce couillon de Macron"

Mon écœurement est maximal après avoir passé la soirée sur les réseaux sociaux où j'ai lu les pires horreurs sur Emmanuel Macron. Il aurait des connexions avec un réseau pédophile, son mariage ne serait qu'une façade pour cacher son homosexualité, il ne comprendrait rien à ce qu'il dit, ce serait le responsable de tous les maux de la France avec en conclusion cette injure d'un internaute qui le traite de "couillon".

Au secours! Il me semble que l'on peut combattre un adversaire politique sans pour autant dire n'importe quoi à son sujet et l'insulter, non?

Qu'Emmanuel Macron et son projet de société ne soient pas la tasse de thé de tout le monde, rien de plus normal.

Mais de là à essayer de le salir de la sorte - à tel point qu'on en oublierait que son adversaire est la représentante d'un parti qui attise la haine ente les Français depuis des dizaines d'années - je trouve ça lamentable et pitoyable. 

Les adversaires d'Emmanuel Macron sont-ils à ce point dénués d'arguments pour combattre son programme qu'ils ne leur restent plus que l'injure et la diffamation comme armes de campagne?

Commentaires

Je ne partage en rien ces remarques sur Macron car en effet, on doit combattre les idées. Mais vous, disant de MLP qu'elle "attise la haine entre les français", vous étiez à quelle altitude en écrivant cela ?!

Écrit par : JDJ | 30/04/2017

Bonjour Monsieur Bonny qu'on se sent l'âme légère après vous avoir lu !
On est nombreux à avoir refusé dés le début d'adhérer à ce qui ressemble de plus en plus à un système maffieux nommé par les plus réceptifs aux malheurs des autres ,réseaux ANTI SOCIAUX et ce depuis 2004
Très bonne journée

Écrit par : lovejoie | 01/05/2017

Il n'est pas le seul a être étrillé, c'est le cas de toute personne qui fait du bruit, en tout cas son côté petit roquet, genre sarko puissance 1000, et insupportable!

Écrit par : dominique degoumois | 01/05/2017

"Les adversaires d'Emmanuel Macron sont-ils à ce point dénués d'arguments pour combattre son programme qu'ils ne leur restent plus que l'injure et la diffamation comme armes de campagne?"

On peut vous retourner la même remarque au sujet de Marine Le Pen.

Écrit par : G. Vuilliomenet | 01/05/2017

Le programme de macron est d'attali qui depuis près de 40 ans pourri la France!

Écrit par : dominique degoumois | 01/05/2017

C'est comme cela que débattent les Français. Le père de Vercingétorix a été tué parce qu'il voulait plus de pouvoir, Vercingétorix a tout de même voulu diriger les Gaulois...
Cela dit, on rigole, mais si MLP passe, les bien-pensants ne promettent rien moins que la guerre civile...

Écrit par : Géo | 01/05/2017

Je comprends votre refus de l'insulte, et je pense aussi que les rumeurs invérifiables, de plus sur la vie privée, n'ont pas lieu d'être. Pour ma part elles ne m'influencent pas. Je me fiche ou je souris de ce qu'il met en scène, y compris son épouse. Je ne crois pas une seconde aux suspicions de pédophilie. Ce genre d'accusations délétères est exécrable.

Mais on sait que la politique, particulièrement une campagne de ce niveau d'importance, est une tuerie. Le débat Mitterrand-Chirac de 1988 était plus classe dans les mots, mais était une tuerie dans les intentions.

Ensuite quand je vois ce qui se dit de MLP, je trouve que vous faites deux poids deux mesures (mais tout le monde le fait un peu, donc j'accepte). Hollande a aussi divisé le pays et attisé la haine des riches. Mélenchon le fait habituellement, il a largement contribué à faire dire que le FN n'est pas républicain. Ce qui semble énorme et abusif, quel que soit l'avis que l'on a sur ce parti aux origines sulfureuses mais qui évolue. La charge est inouïe, d'une violence rare, alors que ses thèmes méritent le débat, et c'est ce qui m'intéresse. La haine actuelle de MLP et de Dupont-Aignan atteint un sommet à côté de quoi les insultes contre Macron semblent de la poésie.

Trois exemples sur Dupont-Aignan:

Kassowitz: « Espèce de trou du cul »
Lellouche: « Espèce de grosse merde »
Biolay va plus loin, on dirait du coco des années 50 ou du facho de l’OAS: « À tes risques et périls petite teupu. Tu vas le payer cher ».

De plus les protégés de l'idéologie dominante de gauche, les antifas, cassent dans la rue et refusent la démocratie (en comparaison le FN, comme les autres partis, n'a jamais contesté le verdict des urnes ni appelé à la violence de rue). À Nantes les antifas ou apparentés, cagoulés, agressent un policier isolé obligé de sortir son arme et de les menacer pour se protéger. On se demande où est le fascisme en France actuellement.

Quant à Macron, il n'est pas ouvertement injurieux dans ses propos, mais son ton et ses manières sont particulièrement violents.

Cette manière de faire de la politique me déplaît. J'aimerais mieux des débats plus calmes, mais pour cela il ne faut déjà pas exclure un parti sous prétexte qu'on le diabolise. On n'exclut pas Mélenchon, pourtant il a fait une remarque sur Macron, disant qu'il a rendu sa carte au PS pour aller chez Rothschild. De la part d'un homme qui n'emploie pas un mot pour un autre, c'est plus grave que "couillon" car il y a un relent d'antisémitisme implicite.

Écrit par : hommelibre | 01/05/2017

Ce genre d'arguments et d'insultes faciles existent aussi bien Pour M. Macron et Mme Le Pen. Ce sont des insultes faciles et directes.
Mais il y a toutes les autres insultes qu'on peu qualifier de cacher et dont vous usez tels que : "son adversaire est la représentante d'un parti qui attise la haine ente les Français depuis des dizaines d'années - je trouve ça lamentable et pitoyable".
Voilà ce j'appelle une insulte cachée et sans fondement. Pouvez vous démontrer que Mme Le Pen à attiser la haine entre français ?.
On a effectivement le droit de ne pas apprécier le programme du FN, rien de plus normal.
Mais de là à essayer de la salir de la sorte - à tel point qu'on en oublierait que son adversaire est le représentant d'un programme d'une société libéral et capitaliste qui divisera les Français pour de nombreuses années - je trouve ça lamentable et pitoyable.
Bonne journée.

Écrit par : Boccard | 01/05/2017

"il a rendu sa carte au PS pour aller chez Rothschild. De la part d'un homme qui n'emploie pas un mot pour un autre, c'est plus grave que "couillon" car il y a un relent d'antisémitisme implicite."

Sur ce point-là, il y a une ambiguïté historique : déteste-t-on les Juifs en France parce qu'ils sont Juifs ou parce qu'ils ont le droit de faire commerce de l'argent, ce qui est interdit par la religion des féodaux, le catholicisme. Comme les Français ont massacré ou chassé la plupart des protestants, ils en sont resté avec leur mentalité féodale (je n'ai pas écrit moyen-âgeuse pour éviter un conflit avec HL qui pense que cette époque était plus libérale et intéressante que l'image habituellement donnée par nos universitaires) de haine de l'argent et des riches.
Et comme il est devenu politiquement incorrect de détester les riches juifs, les Français ont développé une haine des Suisses, tous banquiers, tous profiteurs, tous voleurs de l'or des dents de Juifs, etc, etc...
Anti-sémitisme ? Ou haine des riches ?

Écrit par : Géo | 01/05/2017

C'est ouvert Géo. Mais l'ambiguïté demeure. Mélenchon aurait pu mentionner "grande banque d'affaire et de finance mondiale". Citer le nom de la banque me paraît douteux et laisse place aux deux interprétations.

Écrit par : hommelibre | 01/05/2017

"C'est ouvert Géo. Mais l'ambiguïté demeure" Sur la Suisse, Mélenchon a été clair : "on va vous faire les poches" Ce sont ses propres mots, et à la téloche.
Ce n'est pas ambigu du tout !

Écrit par : Géo | 01/05/2017

Les campagnes électorales, chez nos voisins, sont l'occasion - grâce ou à cause des réseaux sociaux notamment - de révéler la personnalité de trop nombreuses personnes dont la bassesse n'a d'égale que leur couardise.

Une fois encore on constate que l'âme humaine est plus prompte à casser qu'à construire. Ce n'est pas un scoop...

Écrit par : Michel Sommer | 01/05/2017

En effet et cela appuie la thèse de la haine/jalousie sur l'argent plus que sur l'antisémitisme. Mais je n'ai pas confiance en Mélenchon, il me semble capable de fourberie. Le mot est fort mais je l'assume.

Son rejet plus modéré de MLP pour le second tour (en comparaison avec 2002) ne serait-il pas aussi un calcul, le besoin de voix FN pour les législatives là où il pourrait se maintenir et pas le FN?

Écrit par : hommelibre | 01/05/2017

Les commentaires sont fermés.